Résultats Sony : la filiale mobile bénéficiaire grâce aux effets de change

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • RSS
sony

Sony a présenté ses résultats pour son premier trimestre fiscal 2017. Parmi les bonnes nouvelles annoncées, la division mobile est à nouveau bénéficiaire, même si la situation semble encore très précaire.

L’année dernière, Sony Mobile a réorganisé sa division mobile. Des suppressions d’emploi. Des écritures comptables négatives. De l’argent dépensé. Un nouveau catalogue de produits avec une seule gamme de terminaux autour de laquelle gravitent des accessoires. Et surtout un abandon presque complet des segments non-premium sur laquelle la marge d’exploitation est trop faible. Bien sûr, une telle stratégie baisse considérablement le volume potentiel de terminaux commercialisés. Mais pour chaque unité vendue, Sony Mobile gagne plus d’argent.

Sony Xperia X
Le Xperia X symbolise la nouvelle stratégie de la marque Sony

Une restructuration encore en cours

Au dernier trimestre calendaire 2015, Sony Mobile a présenté des résultats positifs, une première depuis bien longtemps, ce qui rassurait quant à la pertinence de cette restructuration. Au premier trimestre 2016, soit la dernière période de l’exercice fiscal 2016 du groupe, Sony Mobile a présenté des résultats consolidés négatifs, parce que le premier semestre (avril à septembre 2015) a porté la charge de la restructuration (sans parler des effets de change négatif sur le yen). Nous nous attendions donc à ce que les chiffres soient positifs pour la période entre avril et juin 2016. Et ce fut le cas.

Sony Mobile a réalisé un chiffre d’affaires de 1,63 milliard d’euros sur le second trimestre 2016, en baisse de 33,7 % par rapport à la même période en 2015. Cette décroissance attendue est le résultat de l’abandon des segments volumiques, mais également de certains secteurs géographiques, comme cela était évoqué le mois dernier. Sony devrait en effet réduire la voilure sur les États-Unis, la Chine ou encore l’Inde.

Résultat d'exploitation positif

Le résultat d’exploitation est donc positif, à 3,5 millions d’euros, contre 200 millions d’euros de perte un an auparavant. Les raisons de ce résultat positif sont diverses. D’abord, l’an passé, Sony a payé sa restructuration, comme nous l’avons évoqué. Ensuite, les taux de change ont été extrêmement favorables cette année. Sony avoue que les effets de change ont contribué à hauteur de 35,5 millions d’euros. Comprenez que, sans cela, Sony Mobile aurait été dans le rouge. Aïe.

Sony Mobile contribue à hauteur de 11,5 % du chiffre d’affaires du groupe, ce qui est excessivement peu. Le conglomérat a réalisé un chiffre d’affaires en baisse de 10,8 % sur ce trimestre et un résultat net en chute de 74,3 %. Les raisons ne sont pas liées, pour une fois à la mobilité, ni même aux jeux vidéo (largement profitables), mais à la photographie, à la musique et surtout aux deux divisions dédiées aux composants : celle qui se charge des capteurs Exmor celle qui produit des batteries et des cartes mémoires ont vu leur chiffre d’affaires baisser respectivement de 22,9 % et 22,7 %. Les deux structures perdent aujourd’hui de l’argent, notamment celle des capteurs photo suite au tremblement de terre d’avril dernier.

comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.