Archos Citee Connect : la première trottinette alimentée à l’Android !

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • Google Plus
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
archos

Après des smartphones et un ordinateur, Archos continue de dévoiler son line-up pour le MWC 2018. Et aujourd’hui, c’est un produit très atypique que nous découvrons : l’Archos Citee Connect, la trottinette connectée sous Android.

Au Mobile World Congress, rares seront les marques qui dévoileront un line-up de produits aussi différents qu’Archos. Nous avons déjà croisé dans nos colonnes les Core S, trois smartphones avec écran panoramique vendus sous la barre des 150 euros. Nous avons également évoqué le Vision 215, un PC sous Windows qui aurait davantage eu sa place au CES de Las Vegas ou au Computex de Taïwan qu’au salon catalan. Et ce n’est pas fini. Car aujourd’hui, Archos a encore une annonce à faire en préambule des festivités qui auront lieu à partir de dimanche et jusqu’à la fin de la semaine prochaine.

Mobilité urbaine propulsée à l'Android

Ce troisième communiqué de presse est d’autant plus intéressant que son sujet est atypique. Et même si cela ne concerne pas un smartphone, cela parle de mobilité (urbaine pour le coup), puisqu’il s’agit de trottinettes électriques. Archos a déjà déployé des produits du même secteur : deux scooters (dont un pliable), un vélo, deux hoverboard, un skateboard et même deux trottinettes. Rien de bien révolutionnaire donc.

Archos Citee Connect

Mais l’une de ces trois trottinettes (car elles sont trois, mais nous ne nous intéressons ici qu’à l’une d’elles) est « connectée ». Plus encore, elle intègre un « tableau de bord » fonctionnant sur Android. Et là, on dit « bravo » ! Arriver à combiner le côté technophile et sportif des trentenaires urbains, c’est top. L’image qui accompagne cet article vous dévoile justement le moyen de locomotion appelé Citee Connect.

Archos Citee Connect

Observons un peu ses détails physiques : armature en aluminium, poignées ergonomiques, roues de 8 pouces alvéolées, moteur de 250 watts, batterie de 36 volts (autonomie de 25 kilomètres) avec système de récupération énergétique en freinage, cadenas enrouleur intégré (et pilotable avec une application). Petit point noir : la station de charge, plus pratique qu’une simple prise, est en option.

Un coeur de smartphone

Le tableau de bord Android est quant à lui identique à un smartphone qui aurait été intégré au châssis de la trottinette (avec un socle étanche et antichoc évidemment). Écran de 5 pouces, chipset quad-core inconnu (peut-être un processeur de Spreadtrum, comme sur les Core S), 1 Go de RAM, 8 Go de stockage, Android 8.0 Oreo à bord, connexions WiFi, Bluetooth, GPS et 3G intégrées (avec quel abonnement, cela reste à découvrir). Une application préinstallée permet de visualiser la vitesse, la distance parcourue et le niveau de charge restant de la batterie. C’est un produit qui sera disponible durant l’été au prix de 500 euros environ. Le prix d’un Diamond Omega, en somme.

comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer