Prise en main du Sony Xperia S : que vaut le premier smartphone de « Sony » sans « Ericsson » ? (CES 2012)

Par Sofian Nouira

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS

Il y a deux jours, nous vous relations que Sony a annoncé le Xperia S lors de sa conférence au CES de Las Vegas. Entre temps, nous avons réussi à mettre la main sur le smartphone pour l'essayer pendant un long moment. Voici nos premières impressions.

Le Xperia S est l'un des tout premiers mobiles de Sony sous sa propre marque, et donc sans Ericsson. Pourtant, les prototypes que nous avons eu en main arborait encore le logo « Sony Ericsson ». Mais il règne en ce moment une période de flou chez le constructeur, et même ses employés n'ont pas pu nous répondre clairement sur ce qui s'y passe exactement. Le Xperia S est également le premier à intégré un chipset double coeur chez le constructeur. Il s'agit d'un Snapdragon MSM8260 cadencé à 1,5 GHz et flanqué de 1 Go de mémoire interne.

sony ericsson xperia S prise en main ces 2012 Las Vegas


L'interface utilisateur plaquée par le constructeur sur Android 2.3.7 est identique à celle que l'on trouve dans les Xperia déjà sortis. Malgré le statut de prototype des deux Xperia S (en noir et en blanc) que nous avons eu en main, ils se sont montrés très réactifs. Même le fameux geste de pincement qui amène la vue overview, et qui lague parfois sur les anciens modèles, est ici très fluide.

sony ericsson xperia S prise en main ces 2012 Las Vegas


Les nouveautés sont à aller chercher du côté des applications médias qui profitent d'interface retravaillée. Bien sûr, tout ceci n'est pas définitif et le constructeur va encore sûrement apporter de nouvelles choses d'ici la sortie.

sony ericsson xperia S prise en main ces 2012 Las Vegas


Cette interface s'affiche sur un magnifique écran. Certes, il n'a pas grandi depuis le Arc / Arc S puisqu'il fait toujours 4,3 pouces. Mais il progresse nettement, proposant désormais un affichage HD de 1280 x 720 pixels. Le rendu est superbe de finesse et la technologie Mobile Bravia Engine que l'on trouve déjà sur les smartphones Xperia sortis en 2011 permet d'obtenir une restitution des couleurs et des contrastes très honorable.

Côté design, les lignes de ces premiers modèles de la gamme 2012 du constructeur sont assez sages. Nous avons eu accès au modèles noir et au modèle blanc. Ce dernier possède plus de caractère, mais c'est avant tout une affaire de goût.

sony ericsson xperia S prise en main ces 2012 Las Vegas


Le point le plus novateur dans le design de ce smartphone est sans conteste la fine partie transparente de la coque que l'on trouve sous l'écran. Elle apporte une modernité incontestable au dessin de l'appareil.

sony ericsson xperia S prise en main ces 2012 Las Vegas


Les flancs arborent les connectivité habituelles pour le microUSB et le microHDMI. En revanche, il n'y a pas d'emplacement pour une éventuelle carte mémoire microSD, ni sur les flanc, ni nul part. Il faudra donc se se « contenter » de 16 Go de mémoire interne.

Le Xperia S est doté d'un capteur Exmor R de 12 mégapixels. Les quelques clichés que nous avons pris rendaient très bien sur l'écran du smartphone, mais il faudra essayer en conditions réelles, et les exporter sur un écran plus grand avant de se faire un avis plus tranché.

sony ericsson xperia S prise en main ces 2012 Las Vegas


ce mobile est attendu pour le premier trimestre 2012, et il se murmure même sur le stand du constructeur que le produit pourrait être directement sous Android 4.0 Ice Sream Sandwich. Mais même s'il sort finalement sous 2.3, Sony a promis une mise à jour rapide.
  • Sony Xperia S - Testé

    Sony Xperia S

    Le Xperia S est l'un des tout premiers mobiles de Sony sous sa propre marque, après l'aventure Sony Ericsson. Le Xperia S est également le premier à intégré un chipset double coeur chez le...

    Lire le test complet

    Avis des utilisateurs :

    80%

    (49 avis)

    Avis LesMobiles.com :

    94%
comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.