Test du LG G2 Mini : ce n'est ni un « Mini » ni un G2

Test du LG G2 Mini : ce n'est ni un « Mini » ni un G2

Par La Rédac LesMobiles - 05 juin 2014 à 21:0
Avis LesMobiles.com
Le G2 a marqué le grand retour de LG dans l'univers de la téléphonie. Il tente aujourd'hui de rebondir sur son succès et dégaine le G2 Mini. Simple opération marketing ou véritable déclinaison du flagship ? Réponse à la fin de notre test flash.

LG a été le dernier grand constructeur à se prêter au jeu délicat de la miniaturisation. Sans doute attendait-il un véritable succès commercial sur lequel rebondir. Objectif atteint avec le G2 lancé à l'été 2013. Six mois plus tard, un G2 Mini voyait naturellement le jour. Le constructeur espère ainsi séduire les consommateurs bloqués par les dimensions de son dernier flagship.

Le G2 Mini est logiquement plus compact que son modèle, mais ce n'est pas tout. LG en a également profité pour éliminer un autre frein potentiel : le prix, fixé cette fois à 299 €. Pour ce faire, il n'a pas hésité à remplacer plusieurs composants par d'autres, plus économiques. En voici la liste :

  • Android 4.4 KitKat + surcouche LG
  • écran IPS qHD (960 x 540 pixels) de 4,7 pouces
  • processeur quad-core Snapdragon 1,2 GHz
  • GPU Adreno 305
  • 1 Go de RAM
  • 8 Go de mémoire interne + microSD
  • appareil photo 8 mégapixels avec OIS
  • webcam 1,3 mégapixels
  • connectivités 4G, NFC, Bluetooth 4.0, WiFi (802.11 b/g/n), A-GPS
  • transmetteur infrarouge
  • batterie amovible de 2440 mAh
  • dimensions : 129,6 x 66,0 x 9,8mm
  • poids : 121g

Un design connu, ou presque

Contre toute attente, le G2 Mini réserve quelques surprises à l'extérieur. Il reprend évidemment les lignes et l'ergonomie du G2, mais s'en distingue à plusieurs niveaux. L'avant est toujours majoritairement occupé par l'écran et dépourvu de boutons, tout comme les tranches. Celles-ci accueillent port microUSB/haut-parleurs en bas et jack/transmetteur IR en haut. Les boutons de mise en marche et de volume sont donc à nouveau à l'arrière, sous l'appareil photo et son flash, mais diffèrent par leur relief plus important.

LG G2 Mini : avant / arrière

LG G2 Mini : gauche / droite

Arrive ensuite le choix des coloris : Titan Black ou Lunar White. Le premier nous a été prêté pour ce test et s'avère être gris, plutôt que noir. Les finitions sont également différentes. Un motif en relief a été imprimé sur le capot (amovible pour accéder aux emplacements SIM et microSD, ainsi qu'à la batterie). Le résultat est aussi agréable à toucher qu'à regarder et rappelle le métal. Pour le cadre, le plastique est mat, en opposition au plastique brillant et salissant du G2.

LG G2 Mini : haut-parleurs LG G2 Mini : commandes dorsales
Les haut-parleurs sont ici pris dans le cadre argenté. Les commandes dorsales, mieux mises en avant.

Dernier point, la taille. Si le G2 Mini est effectivement plus petit que le G2, la différence n'est pas très importante : moins de 9 mm en longueur et 5 mm en largeur. Autrement dit, il tient bien en main mais ne mérite pas totalement son appellation « Mini ». Mais un peu plus que le One Mini 2 de HTC tout de même...

HTC One Mini 2, LG G2 Mini, LG G2
HTC One Mini 2, LG G2 Mini et LG G2

L'écran : principal atout du G2, bête noire du G2 Mini

Evidemment, cette taille se justifie par celle de l'écran : 4,7 pouces. Un record dans cette catégorie. Mais était-ce réellement nécessaire ? On peut se poser la question, LG s'étant contenté d'une définition de 960 x 540 pixels. Les couleurs manquent en plus de profondeur. C'est donc une grande déception, malgré une luminosité et des angles de vision acceptables.

LG G2 Mini : écran

Une surcouche qui ne cesse de s'améliorer

Pas de mauvaises surprises du côté de l'interface. Android est livré dans sa dernière version, 4.4.2 KitKat, tout comme la surcouche de LG. On y retrouve des écrans de verrouillage et d'accueil personnalisables à l'aide de widgets, un centre de notification agrémenté de réglages rapides et d'applications flottantes (QSlide) ainsi que quelques fonctionnalités exclusives comme Knock Code. Pratique, il permet de définir une combinaison de pressions à l'écran afin de protéger le smartphone mais aussi de le sortir de veille plus rapidement.

LG G2 Mini : centre de notifications LG G2 Mini : QSlide Apps Knock Code
Les QSlide Apps permettent d'ouvrir plusieurs applications en même temps et de les afficher en transparences les une au-dessus des autres.

LG ajoute également quelques applications maison, dont une suite multimédia ou encore SmartWorld et QuickRemote. Le premier regroupe différents types de contenus à télécharger : thèmes, polices, applications, jeux... Le deuxième permet de contrôler un téléviseur ou un lecteur DVD/Blu-ray (de toute marque) grâce au transmetteur infrarouge présent sur la tranche supérieure. Cerise sur le gâteau, la navigation est fluide et le smartphone plutôt réactif.

LG G2 Mini : Musique LG G2 Mini : Vidéos LG G2 Mini : Quick Remote
En plus de la suite multimédia de Google, LG fournit des lecteurs audio et vidéo. Ce dernier peut-être réduit en application QSlide au besoin.

Trop léger pour le multimédia

Le Snapdragon 400 de Qualcomm n'y est évidemment pas pour rien. Composé d'un CPU à quatre coeurs cadencés à 1,2 GHz, d'un GPU Adreno 305 et complété par 1 Go de RAM, il fait plutôt bien son travail en général. Cela inclut également le multimédia. Nous avons pu jouer à Dead Trigger 2 et N.O.V.A. 3 sans trop de problème lors de notre test, ou encore décoder des vidéos jusqu'en HD 1080p avec, cependant, quelques ralentissements inexpliqués à l'occasion.

LG G2 Mini : AnTuTu LG G2 Mini : AnTuTu LG G2 Mini : 3Dmark
Le G2 Mini se classe au niveau d'un Galaxy S3 et... loin derrière son modèle sur les benchmarks.

Malheureusement, cela ne suffit pas à faire du G2 Mini un bon support multimédia. La modeste définition de son écran le pénalise, et plus encore pour naviguer sur internet. Quant aux deux haut-parleurs placés sur la tranche inférieure, ils produisent un son tout juste correct. Une autre déception vis à vis du G2, pas exceptionnel mais qui avait au moins le mérite d'offrir un son clair.

La mémoire est un autre problème. Sur les 8 Go annoncés, 4 sont finalement disponibles. C'est peu, d'autant que certaines applications ne peuvent être installées sur une carte mémoire.

L'écart se resserre en photo

La photo compte sans aucun doute parmi les domaines de prédilection du G2. Pour sa version plus compacte, LG a malheureusement opté pour un équipement plus léger. L'appareil photo passe de 13 à 8 mégapixels et perd la stabilisation optique. L'application dédiée est également moins complète. Elle compte presque moitié moins de modes de prise de vue mais toujours autant de réglages. Rien de bien dramatique, donc.

LG G2 Mini : Appareil Photo

Malgré cela, le G2 Mini parvient à produire des clichés de qualité. La gestion de la lumière est bonne. Les couleurs sont fidèles. Les détails fourmillent. Même en basse luminosité, il parvient à tirer son épingle du jeu sans trop amener de bruit dans l'image.

Photo prise avec le LG G2 Mini
Photo prise avec le LG G2 Mini

Un milieu de gamme parmi tant d'autres

Avec ses finitions irréprochables et son processeur quad-core signé Qualcomm, le LG G2 Mini garantit une expérience utilisateur riche et plaisante. Sa surcouche Android est pleine de bonnes idées. Il parvient à faire tourner la plupart des jeux et s'avère presque aussi doué que le G2 en photo. Malheureusement, c'est le seul domaine dans lequel il lui arrive à la cheville. Pour un G2 Mini, nous nous attendions à mieux.

Autrement dit, si vous ne voyez en lui qu'une alternative moins encombrante au G2, passez votre chemin. S'il vous a tapé dans l'oeil pour une raison X ou Y qui n'implique pas son modèle, alors vous y trouverez peut-être votre compte.

Avis des internautes

Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier à réagir !

Les guides et comparatifs
image guide Smartphones moins de 200 euros
image Guide trois smartphones xiaomi populaires