image de couverture lesmobiles

Test : BlackBerry Curve 9320

Par La Rédac LesMobiles - 24 août 2012 à 0:0
Avis LesMobiles.com
Avec le BlackBerry Curve 9320, le constructeur canadien RIM nous propose un nouveau modèle dans sa famille d'entrée de gamme. Malgré une fiche technique très modeste, ses atouts lui permettront-ils de s'imposer dans la jungle des smartphones à bas prix ?
En attendant les premiers smartphones sous BlackBerry 10 qui n'en finissent plus de trainer, RIM continue de nous proposer des modèles plus modestes, comme le BlackBerry Curve 9320 qui nous intéresse ici. La famille Curve représente l'entrée de gamme du constructeur canadien. Et ce ne sont pas les caractéristiques du 9320 qui vont démentir cette tendance.

Dans un form factor bien connu des amateurs de BlackBerry, le 9320 dispose d’un écran non tactile placé en mode paysage de 2,44 pouces, pour une résolution de 320 x 240 pixels et 65 000 couleurs affichables. Sous cet écran, on retrouve le traditionnel clavier azerty mécanique composé de 35 touches, et surmonté par un trackpad optique.

Test BlackBerry Curve 9320 : smartphone sur sa boite



La capture de photos et de vidéos est confiée à un capteur sans autofocus de 3,15 mégapixels, qui dispose tout de même d'un flash LED. Il se montre capable de filmer dans une résolution VGA de 640 x 480 pixels.

Pour faire tourner le système d'exploitation BlackBerry OS 7.1, RIM a doté son Curve 9320 d'un processeur monocoeur cadencé à 800 MHz et flanqué de 512 Mo de mémoire vive (RAM). Enfin, côté connectivité, seul le NFC manque à l'appel puisque ce smartphone propose la 3G+ (HSDPA à 7,2 Mbps et HSUPA à 5,76 Mbps), le Wi-Fi (b/g/n), le Bluetooth 2.1 et le GPS (A-GPS).

Test BlackBerry Curve 9320 : boite du smartphone



Contenu du Pack

Le pack dans lequel est livré le smartphone comprend le strict minimum, à savoir :

• Une batterie de 1450 mAh
• Un kit mains libres stéréo filaire
• Un câble microUSB
• Un chargeur secteur
• Le manuel de démarrage rapide
• Une carte mémoire microSD de 2 Go

Test BlackBerry Curve 9320 : contenu du pack






Design et ergonomie

Le nouveau Curve 9320 propose un design vu et revu chez le constructeur depuis des années. On retrouve donc un écran non tactile qui surplombe une rangée de cinq touches et un clavier azerty en façade. L'ensemble de la coque est constitué de plastique. Même s'il ne respire pas le luxe, ce matériau est ici de bonne qualité. Aucun craquement ni jeu ne viennent se faire sentir lorsque l'on tient le smartphone.

Test BlackBerry Curve 9320 :



Avec 12,7 mm d'épaisseur, le nouveau Curve est loin d'être le mobile le plus fin du moment. Néanmoins, ses autres dimensions compensent largement, et en font un smartphone très compact. Pour ce qui est du design, comme évoqué plus haut, le 9320 se révèle d'un classicisme à toute épreuve pour un BlackBerry. Toutefois, il n'a pas la finesse et la relative élégance d'un Curve 9360. Il apparaît comme un peu plus grossier dans sa fabrication et sa finition.

Test BlackBerry Curve 9320 : design



Test BlackBerry Curve 9320 : design



Test BlackBerry Curve 9320 : design



Test BlackBerry Curve 9320 : design



Test BlackBerry Curve 9320 : design



Pour en revenir au principal point fort de ce smartphone, à savoir son clavier, sachez que ce dernier se compose de 35 touches et se montre assez classique pour un périphérique de saisie BlackBerry. Les touches sont légèrement biseautées, ce qui permet de compenser leur petite taille et de garder une certaine précision. Elles sont un peu dures au départ, mais avec un peu de pratique, elles s'assouplissent assez rapidement. Même s'il est loin d'égaler ses grands frères de la famille Bold, ce 9320 offre tout de même un confort de frappe assez honnête. Seuls ceux qui ont des grandes mains risquent de peiner à taper rapidement et sans fatigue.

Test BlackBerry Curve 9320 : clavier azerty






OS - Interface Utilisateur + réactivité du smartphone

Comme nous l'avons vu dans la partie précédente, le BlackBerry Curve 9320 ne surprend pas du tout en termes de design. Une fois le smartphone allumé, c'est là encore très classique pour un smartphone du constructeur canadien. Notez que l'on retrouve ici la toute dernière version en date du système d'exploitation, BlackBerry OS 7.1. Elle ne change pas beaucoup de la version 7.0, mais lui ajoute tout de même quelques fonctions intéressantes comme le mode routeur Wi-Fi. Globalement, cet OS remplit bien son rôle, mais il se révèle tout de même assez dépassé par la concurrence, notamment pour ce qui est de sa prise en main et de la complexité de ses menus et sous-menus. Ceux qui connaissent déjà ce type d’environnement seront en territoire connu. Mais pour les autres, il faudra un temps d’adaptation certain avant de se familiariser pleinement avec l’interface utilisateur.

Test BlackBerry Curve 9320 : système d’exploitation + réactivité



Côté réactivité, le BlackBerry Curve 9320 représentant l’entrée de gamme du constructeur canadien, il ne faut évidemment pas s'attendre à ce qu'il soit une fusée. RIM l'a doté d'un processeur cadencé à 800 MHz et de 512 Mo de mémoire vive (RAM). Une configuration qui n'a rien d'exceptionnelle mais qui s'avère largement suffisante pour cet appareil. Il faut dire qu'entre le petit écran non-tactile et les capacités multimédia modestes, ce smartphone n'a pas besoin de beaucoup de puissance pour tourner.

Test BlackBerry Curve 9320 : système d’exploitation + réactivité



En pratique, il fonctionne vraiment bien. Les temps de latence sont très rares, même lorsque plusieurs applications sont ouvertes à la suite. Ces dernières se lancent assez rapidement. En revanche, on constate tout de même quelques rares microlags qui n’en restent pas moins incompréhensibles dans l'interface utilisateur.




Capture Multimédia (Photo/Vidéo)

Vu le positionnement d'entrée de gamme de ce Curve 9320, vous ne serez sans doute pas surpris d'apprendre qu'il se contente de proposer un capteur photo de 3,2 mégapixels. RIM n'ayant jamais vraiment été réputé pour la qualité de la fonction photo de ses smartphones, nous n'en attendions pas grand chose. À juste titre puisqu'il est pénalisé dès sa fiche technique par l'absence d'autofocus. Pour être juste, soulignons tout de même que le Canadien a ajouté un flash LED, une caractéristique souvent oubliée sur les smartphones d'entrée de gamme.

Test BlackBerry Curve 9320 : capteur photo



La qualité des photos capturées est assez mauvaise, notamment pour ce qui concerne le niveau de détails ou la gestion des couleurs. On pourrait se dire que c'est normal pour un smartphone d'entrée de gamme. Sauf que les concurrents de RIM proposent des modèles équivalents en termes de prix, mais capables de prendre de bien meilleures images. Les différentes options que l'on trouve dans l'interface de la fonction photo comme les modes de scènes ou la stabilisation ont le mérite d'exister, mais n'apportent toutefois pas grand-chose.

La capture de vidéo se révèle un peu meilleure. Le smartphone filme dans une résolution VGA assez limitée de 640 x 480 pixels. Toutefois, les productions sont assez fluides pour rendre correctement si vous les laissez dans le smartphone. En revanche, toute velléité d'exportation sur un écran plus grand met à jour le même genre de lacunes que pour la fonction photo, notamment pour ce qui est du niveau de détails.




Lecture Multimédia (Photo/Vidéo/Son)

Côté consultation multimédia, la vidéo n'est pas le point fort du fait de son écran à la résolution QVGA, sur lequel nous revenons d'ailleurs en détail dans la prochaine partie du test. C'est d'autant plus dommage que le lecteur vidéo est en lui-même assez bon. Il est en effet capable de lire les différents formats vidéo populaires comme les DivX / XviD. Un état de fait suffisamment rare pour être souligné dans un smartphone d'entrée de gamme.

La galerie photo souffre, elle aussi, de la résolution de l'écran. Intrinsèquement, elle reste classique mais efficace. Elle manque néanmoins d’une fonction de retouche pour les images. Une option devenue un standard dans les autres systèmes d'exploitation. La navigation dans les séries de photos reste tout de même assez fluide, de même que les zooms. Ces derniers sont toutefois très pénibles car ils se font uniquement par le biais des touches du fait de l’absence d’un écran tactile.

Finissons avec le lecteur musical qui fait pour sa part office de véritable point fort multimédia pour ce smartphone. Son rendu s'avère en effet très correct. Il peut remplacer sans problème un baladeur musical dédié. Comme pour le reste de l'interface, celle du lecteur musical reste d'un classicisme à toute épreuve. Le Curve 9320 dispose également d'une fonction radio FM assez bien fichue.

On note enfin que BlackBerry OS 7.1 amène la compatibilité avec le DLNA. Ce smartphone est donc compatible pour une lecture sans fil de ses contenus multimédias sur les équipements Hi-Fi / Vidéo compatibles.

Test BlackBerry Curve 9320 : système d’exploitation + réactivité






Navigateur Web et écran

L'écran est incontestablement le point le plus décevant de ce Curve 9320. Nous pensions que le constructeur avait laissé derrière lui la résolution QVGA de 320 x 240 pixels lorsqu'il a commencé à passer les modèles de sa gamme Curve en 480 x 360 pixels. Las, c'était mal connaître le Canadien qui nous ressert ici l'un de ces afficheurs d'un autre temps. Nous l'aurions regardé avec un œil indulgent si le smartphone était proposé à 100 euros. Mais, étant donné qu'il coûte plus de deux fois plus cher, nous ne voyons guère de raison de nous montrer mesurés. La luminosité de cet afficheur est plutôt bonne, de même que ses couleurs qui ne sont pas du tout criardes. Mais la faible résolution gâche vraiment beaucoup le rendu. Les textes restent heureusement parfaitement lisibles dans l'ensemble.

Mais c'est une autre paire de manche pour le navigateur Web. Cette fonction ne profite pas d'un outil de reformatage du texte pour que ce dernier s'adapte à l'écran comme c'est le cas sur Android. Du coup, consulter une « vraie » page Web, c'est-à-dire non adaptée au format mobile, relève de la gageure pure et simple. C'est d'autant plus dommage que le navigateur en lui-même a fait ses preuves. Il se montre notamment à l'aise pour naviguer même sur des pages Web assez lourdes, chargées en contenus.

Test BlackBerry Curve 9320 : système d’exploitation + réactivité






Conclusion

Avant de conclure ce test du BlackBerry Curve 9320, intéressons nous à ses fonctions téléphoniques. De ce point de vue, il fait un bon mobile, avec notamment une qualité audio des conversations pas loin d'être excellente. L'appelant et l'appelé s'entendent de manière claire et audible, sans microlag perceptible. L'autonomie est globalement des plus correctes. Il faut en effet compter entre deux et trois jours avec une seule recharge, selon votre utilisation. Et même en utilisation très intensive, il tient sans problème une journée complète.

Toutefois, à l'heure du choix, on comprend mal comment RIM peut encore proposer un smartphone tel que celui qui nous intéresse ici à un peu plus de 250 euros en version nue. Chez la concurrence, vous avez pour le même tarif un Sony Xperia U ou un Samsung Galaxy Ace 2, deux smartphones double cœur, avec des écrans très décents et des capacités multimédias à des années lumières de celles de ce Curve 9320. Le constructeur canadien aurait au moins pu faire l'effort de le doter d’un écran tactile, avec une résolution moins ridicule. Ses smartphones sont en effet bien plus intéressants lorsqu'ils sont dotés de ce type d'afficheur. BlackBerry OS 7 fait en effet la part belle à une utilisation au doigt. Même si cet OS reste praticable avec le trackpad uniquement, nous trouvons qu'à ce prix, l'intégration d'un écran tactile eut été la moindre des choses.

Test BlackBerry Curve 9320 : conclusion



Mais, malgré ce que nous venons juste d'écrire, le prix ne devrait pas constituer un frein pour l'achat de ce Curve 9320. Les BlackBerry ne sont en effet pas vendus hors packs dans notre verte contrée. Si vous tombez dessus, ce sera donc nécessairement par le biais d'un pack opérateur. S'il est proposé à 1 euro avec un forfait bloqué et que vous souhaitez vous procurer un BlackBerry, le Curve 9320 n'est intrinsèquement pas catastrophique. Car il permet tout de même de profiter d'un clavier azerty correct et des services qui ont fait la force du constructeur comme BBM ou la gestion des emails. Mais si vous avez la possibilité de vous acheter le Curve 9360 en rajoutant quelques euros, ne vous privez donc pas !

Test BlackBerry Curve 9320 : main tenant smartphone





Note : 65/100

Les plus :
• Fonctionnalités BlackBerry (BBM, emails, etc.)
• Clavier azerty correct après un temps d'adaptation
• Réactivité de l'ensemble du système
• Compacité

Les moins :
• Design qui manque de finesse
• Pas d'autofocus pour le capteur photo
• Mauvaise qualité photo
• Définition très décevante pour l'écran
• Pas d'écran tactile malgré le prix du smartphone

Test réalisé par Sofian Nouira
Date de publication : 24/08/2012.

Avis des internautes

Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier à réagir !

Les guides et comparatifs
image guide Smartphones moins de 200 euros
image Guide trois smartphones xiaomi populaires