image de couverture lesmobiles

Test : HTC One Max

Par La Rédac LesMobiles - 24 janvier 2014 à 0:0
Avis LesMobiles.com
Alors que le HTC One avait fait forte impression au sein de la rédaction en mars dernier, le constructeur a décliné son best-seller en version mini, et maintenant en phablette. Il s’agit ici du premier essai du fabricant taïwanais dans ce format si particulier. Voyons si ce smartphone porte haut les couleurs de la marque.
Le HTC One Max fait partie du segment des phablettes. Il s’agit d’un smartphone se rapprochant de la taille d’une tablette. Ce format, initialement destiné à une utilisation professionnelle, se démocratise aujourd’hui avec des modèles plus grand public. C’est Samsung et sa gamme Galaxy Note qui ont introduit ce format dès 2011. La première génération disposait à l’époque d’un stylet et d’un écran 5,3 pouces.

HTC One Max



Le HTC One Max est bien plus imposant : il dispose d’un écran proche de 6 pouces et affiche 217 grammes sur la balance, ce qui risque de vous paraître important, au regard de ce que propose la concurrence. Il mesure 164 mm sur 82 mm, pour une épaisseur de 1 cm. Soit plus de 2,5 cm de longueur et 1,5 cm de largeur supplémentaires par rapport à son petit frère, le HTC one.

La phablette est équipée du même processeur quad-core Qualcomm Snapdragon 600 cadencé à 1,7 GHz et de 2 Go de mémoire vive (RAM). Étonnant quand on sait que la version suivante, estampillée Snapdragon 800, supplante à présent en terme de performances brutes le Snapdragon 600 implémenté ici. Le One Max embarque aussi un lecteur d’empreintes digitales, une batterie 3300 mAh, et donc ce gigantesque écran Super LCD 3 de 5,9 pouces d’une définition Full HD (1920 x 1080).

Côté multimédia, le smartphone dispose du même appareil photo UltraPixel de 4 mégapixels avec flash LED que le HTC One, et d'une webcam 2,1 mégapixels à l’avant. Il propose 16 Go de mémoire de stockage, dont 10 Go d’espace disponibles pour l’utilisateur, qu’il sera possible d’étendre par le biais d’une carte mémoire microSD (jusqu’à 64 Go).

HTC One Max : applications HTC One Max : mémoire



Nous retrouvons enfin les dernières générations de connectiques attendues dans un smartphone haut de gamme, comme la prise Jack 3,5 mm, le Bluetooth 4.0, la prise micro USB, le Wi-Fi compatible a, b, g, n et ac, la puce GPS, etc.

Contenu de la boite

Le HTC One Max disponible dans le commerce est proposé avec un bloc chargeur (aux normes européennes, contrairement au modèle que nous avons testé), un câble USB / micro USB et de très élégants écouteurs noirs et rouges, produits en partenariat avec Beats Audio.

HTC One Max : pack



L’utilisateur dispose également d’un manuel de démarrage parmi les papiers fournis. Avec le câble USB, vous accédez au contenu de votre smartphone depuis votre PC. Lors du branchement, un menu vous guidera pour y parvenir (notamment en installant le logiciel compagnon Sync Manager).




Design et prise en main

Le HTC One Max reprend le design très remarqué de son petit frère, le HTC One, dévoilé en février 2013. Ce châssis, apparu comme un point fort du modèle phare de la marque, propose des lignes épurées et des bords légèrement arrondis, mais surtout une coque entièrement composée d’aluminium.

Si, lors du test de la version milieu de gamme du fleuron de la gamme, le HTC One mini, nous avions particulièrement apprécié que son design soit décliné du porte-étendard, nous sommes un peu plus partagés concernant le HTC One Max.

Certes, le constructeur a utilisé le même aluminium que celui employé pour usiner le HTC One. Et il en résulte une qualité de fabrication tout aussi exemplaire. Toutefois, les dimensions hors norme du HTC One Max rendent la prise en main délicate : l’appareil est plutôt lourd, difficile à utiliser d’une main et la large coque arrière en aluminium le rend particulièrement glissant. Cela ne remet aucunement en cause la qualité de fabrication exceptionnelle de l’appareil, mais la prise en main souffre de la comparaison avec la référence actuelle en la matière, le Galaxy Note 3, bien plus fin et léger.

HTC One Max design



Nous retrouvons en bas de la phablette le traditionnel connecteur USB, permettant de recharger ou de connecter le smartphone. La prise jack pour brancher le casque se situe sur le haut de l’appareil. Sur la droite de l’appareil se trouvent le bouton de volume ainsi que le bouton d’alimentation. Sur la gauche, uniquement le bouton poussoir permettant d’ouvrir le capot arrière.

HTC One Max : tranche supérieure



HTC One Max : côté droit



HTC One Max : côté gauche



La construction de la phablette est très fidèle à la gamme premium, donnant une impression de relative solidité. Sur la face avant de l’appareil, nous retrouvons les haut-parleurs Boomsound particulièrement élégants, en bas et en haut de l’écran.

HTC One Max : tranche indérieure



HTC One Max : haut-parleur



À l’arrière, HTC a choisi d’intégrer un capteur UltraPixel de 4 mégapixels avec un flash LED et un lecteur d’empreintes digitales. Nous avons pu utiliser ce dernier durant plusieurs semaines et nous l’avons trouvé particulièrement bien placé et fonctionnel.

HTC One Max : capteur UltraPixel



HTC One Max design



Sous la coque amovible se trouvent les emplacements pour la carte microSD et mini SIM.

HTC One Max design HTC One Max : carte microSD et mini SIM



HTC One Max : carte microSD et mini SIM



Le modèle dont nous disposions présentait des problèmes de finition autour de la fermeture du capot arrière. Même s’il ne faut pas faire de généralité, cela dénote une certaine fragilité autour du système d’ouverture.

HTC One Max design



Son poids supérieur à 200 g, sa taille importante (notamment sa largeur) et le capot en aluminium font de cet appareil un mobile assez lourd et glissant, mais solide : malgré ces défauts, il reste agréable à prendre en main.

HTC One Max : prise en main






Système d'exploitation (OS)

Le HTC One Max se base sur la version 4.3 d’Android, accompagnée par la surcouche maison du constructeur qu’il n’est plus utile de présenter : Sense.

HTC One Max ; informations logicielles HTC One Max OS & UI



Nous apprécions la volonté du constructeur de proposer ici une version d’Android plus récente que celle du HTC One. Nous disposons du classique bureau pour ranger à sa convenance applications et widgets, d’un menu listant les applications et d’une barre déroulante regroupant les notifications. Cette dernière regroupe également des boutons de paramétrage rapide, lesquels sont placés dans une seconde fenêtre. HTC reprend judicieusement cette évolution d’Android « stock » à son compte.

HTC One Max OS & UI HTC One Max : homscreen



HTC One Max OS & UI HTC One Max OS & UI



Le gestionnaire de taches, grâce auquel il est possible d’accéder ou d’arrêter facilement les applications en cours, est également personnalisé par HTC. La suite applicative du géant de la recherche est particulièrement bien intégrée au système : en entrant votre compte Google lors du premier paramétrage, vous synchronisez à la fois vos e-mails, vos contacts, vos calendriers, vos tâches Google, vos photos sur Google+ ou encore vos documents Google Drive.

HTC One Max OS & UI HTC One Max OS & UI






HTC Sense

S’il est un domaine où HTC garde de l’avance sur la concurrence, c’est sur l’interface qu’il met à disposition de ses utilisateurs. Cette interface à elle seule justifie un achat pour les clients fidèles de la marque.

Le constructeur propose en effet une charte graphique agréable et soignée, agrémentée de toutes les options nécessaires et indispensables en sus de l’interface standard. Le tout axé sur une gestion des contacts, des flux d’actualités et des réseaux sociaux d’une redoutable efficacité.

Revu par le constructeur chaque année, c’est à présent la version 5 de l’interface qui est ici mise à disposition sur ce smartphone, quasi identique à celle que nous avions détaillée lors de la sortie du HTC One. Cette version améliore encore l’intégration de l’interface pour la rendre plus sobre, plus aboutie et plus épurée.

Parmi les fonctionnalités remarquables, elle propose tout d’abord un nouvel écran d'accueil appelé BlinkFeed, qui, à la manière d’une Timeline, concentre vos flux sociaux et d’actualité, ainsi que des informations personnalisées, définies dans une seule et même page. Vous y trouverez des conseils de HTC, la météo, vos rendez-vous, vos alarmes, votre programme télé, l'heure... le tout dans une fenêtre qui s’apparente aux vignettes interactives de Windows Phone 8.

HTC One Max : HTC Sense HTC One Max : HTC Sense



Si nous avions trouvé la première version plutôt brouillonne, ce n’est plus le cas dans l’ensemble. Nous regrettons encore des options de paramétrage(s) limitées, notamment la faible capacité à choisir plus précisément les flux à afficher dans la Timeline, pour éviter l’effet fourre-tout.

HTC One Max : HTC Sense



Notez que s’il est impossible d’enlever cet écran (ce n'est pas un widget, mais il s’intègre astucieusement comme une des pages du bureau Android), il est tout à fait possible d'attribuer la touche « Home » à un autre bureau, plus classique, sur lequel vous auriez mis vos raccourcis, widgets etc. HTC propose et n'impose pas : vous pouvez très bien ne jamais utiliser cette fonctionnalité.

HTC One Max : HTC Sense HTC One Max : HTC Sense



L’utilisateur dispose également d’une application pour écouter la radio, le casque fourni par HTC faisant office d’antenne. Avec Polaris, vous visualisez et modifiez la majorité des documents Office directement sur le smartphone, de manière très ergonomique grâce à la taille et la définition de l’écran.

HTC One Max : HTC Sense HTC One Max : HTC Sense



Comme à son habitude, HTC propose de nombreux widgets, tous ergonomiques et réussis : c’est un des points forts historiques de l’interface Sense. HTC complète également la suite Google par un explorateur de fichiers, un gestionnaire de tâches relié à GoogleTask, et par son propre gestionnaire de notes avec des fonctions avancées.

HTC One Max : HTC Sense HTC One Max : HTC Sense



Au côté de ces fonctionnalités presque usuelles, HTC propose un ensemble d’applications complémentaires. Dans le désordre, notons le logiciel de connexion au PC, de contrôle de la télévision, de reconnaissance des titres de musique (à la Shazam), ou encore une interface similaire à celle d'un assistant de navigationpour un usage au volant.

HTC One Max : HTC Sense HTC One Max : HTC Sense



HTC One Max : HTC Sense HTC One Max : HTC Sense



Notez enfin la présence d’un mode enfant, intégrant des activités ludiques particulièrement avancées pour les plus jeunes. Il est accompagné d’un système de verrouillage évitant les mauvaises manipulations.

HTC One Max : HTC Sense HTC One Max : HTC Sense



HTC One Max : HTC Sense



Au final, c’est un sans-faute : HTC propose ici une interface exemplaire, et conserve encore et toujours son avance dans ce domaine par rapport à ses concurrents.




Ecran et navigateur Web

Le HTC One Max dispose d’un écran de 5,9 pouces, d’une définition 1920 x 1080 pixels affichant 16 millions de couleurs. Alors que son petit frère, le One, bat des records en terme de résolution, les 373 pixels par pouce de cette phablette lui permettent de conserver, malgré sa taille importante, une finesse d’affichage remarquable.

HTC One Max : écran



La technologie Super LCD 3, une technologie de rétroéclairage qui anime l’ensemble des modèles haut de gamme de HTC, ne nous déçoit pas ici non plus. Le constructeur propose ici un écran à la fois lumineux et contrasté. Comme le sur One, les couleurs paraissent respectueuses. C’est très agréable, dès le premier regard.

Les angles de visions sont plutôt bons, et l’affichage ne dénature pas trop les couleurs de l’écran quand ce dernier est penché.

HTC One Max : écran



Ici, en comparaison avec les écrans TFT du nouveau Sony Xperia Z1 et d’une phablette concurrente, le Starxtrem de SFR, tous trois en luminosité maximale. Le One Max s’en sort bien mieux que ses 2 concurrents, en terme de luminosité, de contraste et d’angle de vision. L’écran apparaît vraiment comme l’un de ses points forts.

HTC One Max : écran



De par sa taille, 5,9 pouces et sa définition FullHD (1080 x 1920 pixels), le One Max semble donc paré pour offrir une excellente expérience de navigation internet. Nous n’avons effectivement pas été déçus dans ce domaine, puisque le rendu est extrêmement satisfaisant.

HTC One Max : Internet



La puissance du processeur rend la navigation très confortable, même sur les sites particulièrement lourds. L’absence de la dernière génération de puce Qualcomm Snapdragon 800, pourtant présente sur le Galaxy Note 3 ou le Xperia Z1, ne se fait nullement sentir ici. Le smartphone reste parfaitement fluide.

La puce 4G proposée n’est peut-être pas non plus étrangère à cette impression plus que positive. Ici encore, il ne s’agit pas de la dernière génération de puce LTE, mais de la version précédente. Elle est donc plus limitée, mais son débit maximal atteint tout de même… 100 Mbits/s. Au-delà de ces détails techniques, qui auront de l’importance pour les plus exigeants, l’expérience de navigation se révèle sans défaut. Un vrai bonheur...

Le HTC One Max dispose par défaut de deux navigateurs Web, dont l’excellent Chrome, nouveau fer de lance de Google. L’application de HTC se défend également très bien.

HTC One Max : navigateur Web



One Max : navigateur Web One Max : navigateur Web



Ces deux logiciels disposent d’une ergonomie efficace et de tous les paramètres attendus dans un navigateur (historique, favoris…). Pour nous, il s’agit ici aussi d’un indéniable point fort : si vous cherchez un smartphone pour naviguer confortablement sur Internet, le HTC One Max vous comblera.

HTC One Max : navigateur Web HTC One Max : navigateur Web






Capture photo/vidéo

De l’eau a coulé sous les ponts depuis la sortie du HTC One équipé de l’étonnant capteur « UltraPixel ». Et force est de constater qu’il n’a toujours pas totalement convaincu. Le HTC One Max reprend la même configuration que son petit frère, et notre constat reste pour notre part, toujours partagé.

HTC One Max : capteur photo



En termes de qualité, c’est plutôt une bonne surprise. Le HTC One Max prend des photos de bonne qualité en extérieur et dans des conditions de luminosité faciles à gérer. Le rendu est plutôt net, malgré la faible résolution, même si les contrastes apparaissent un peu exagérés. Nous avons comparé ce capteur avec celui du Xperia Z1 (à gauche sur les photos, en mode automatique 8 Mégapixels), également connu pour son ouverture supérieure aux smartphones standards disponibles sur le marché (Galaxy S4, LG G2...).

HTC One Max : photo



HTC One Max : photo



HTC One Max : photo



En plein jour, les photos prises par le capteur 4 mégapixels du HTC One Max sont particulièrement réalistes, avec des couleurs plus chaudes que celle du Xperia Z1. À noter que nous avons rencontré des problèmes pour obtenir le focus lors de l’utilisation du mode macro.

C’est forcément moins bon dans des conditions de faible luminosité : la photo reste assez bruitée, et l’appareil semble avoir plus de mal à capturer le mouvement (comme la grande majorité des smartphones du marché). Il arrive que le flash « brûle » certaines photos. Au final, le One Max ne remplacera pas un bon compact.

HTC One Max : applications photo



HTC One Max : applications photo



L’interface de l’application photo est très réussie. Son ergonomie est excellente et les options nombreuses : détection des sourires, balance des blancs, mode de scène (portrait, sport, intérieur…), sensibilité ISO, mode rafale…

HTC One Max : applications photo



En vidéo, le One Max ne souffre pas de son défaut de pixels par rapport à la concurrence : une vidéo en 1080p, soit du Full HD, reste dans un format inférieur à 4 mégapixels. Du coup, en mode caméra est excellent, l’UltraPixel s’avère pertinent pour capter la luminosité, de nuit comme de jour, avec un très bon double micro pour saisir des ambiances bruyantes sans saturer. Ce qui est une qualité assez rare parmi les smartphones du marché actuel.

Au final, le One Max, s’en sort avec les honneurs en tant qu’appareil photo d’appoint, et s’inscrit, au même titre que son petit frère le One, comme un compagnon idéal de vos soirées pour ne laisser échapper aucun bon moment. Toutefois, si le constructeur semble avoir corrigé les quelques erreurs de jeunesse de son capteur, nous sommes encore loin de la révolution annoncée par HTC lors du lancement.




Lecture Multimédia

La lecture multimédia reste traditionnellement un point fort de l’interface Sense. D’abord d’un point de vue ergonomique, car l’interface personnalisée offerte par HTC est un atout indéniable en terme d’élégance.

HTC One Max ; multimédia HTC One Max ; multimédia



Ensuite, en terme de fonctionnalité : si HTC s’appuie fortement sur les fonctions existantes d’Android, comme le partage multiple et l’upload vers les plateformes usuelles, comme Google+ ou Facebook…

HTC One Max : multimédia HTC One Max : multimédia



…, le constructeur n’hésite pas à compléter judicieusement ces fonctions standards, avec, par exemple, une sauvegarde en ligne (HTC Share) et une application pour créer des diaporamas vidéos à partir de photos.

HTC One Max : multimédia HTC One Max : multimédia



Enfin, HTC inclut dans sa surcouche deux boutiques de contenu multimédia : 7digital, au catalogue musical indépendant éclectique, et HTC Watch, dont la qualité des produits est déjà plus discutable.

HTC One Max multimédia HTC One Max multimédia



Nous avons soumis la phablette à nos fichiers vidéos de tests habituels et le constat est le même que sur le One : parmi les dizaines de formats testés (Divx, MPEG…), la moitié du panel est correctement décryptée.

HTC One Max : lecteur vidéo



HTC One Max : lecteur vidéo



Pour le reste, il faut se rabattre sur un lecteur alternatif, comme le fameux MX Player HD que nous utilisons systématiquement pour tester les mobiles. Une fois la vidéo décodée, l’écran et la qualité des haut-parleurs du One Max offrent un superbe confort d’utilisation.

HTC One Max : lecteur vidéo



Côté musique, le HTC One Max se démarque vraiment. Fidèle à ses traditions depuis maintenant 3 générations de smartphones, HTC propose une qualité sonore bien supérieure aux standards actuels dans ce domaine.

HTC One Max : Lecture musique



Le constructeur utilise en effet certaines technologies issues de son partenariat avec « Beats » pour mettre en avant la qualité sonore de ces produits, bien réelle. Déjà, le casque fourni présente des qualités certaines. Il ne vaut cependant pas un bon casque de milieu de gamme : le volume en sortie est tout de même un poil au-dessus de la moyenne. L’application de lecture musicale, développée par HTC, est très convenable : rapide, ergonomique, elle propose des options multiples autour du tri, des effets sonores et de l’affichage.

HTC One Max : Lecture musique HTC One Max : Lecture musique



Si vous vous attachez à l'audio sur un smartphone, vous avez là sans conteste la meilleure phablette dans ce domaine.




Performances

HTC entretient depuis de nombreuses années un rapport privilégié avec le fabricant de processeurs Qualcomm, disposant en général des nouveautés au plus tôt pour équiper sa gamme de smartphones. Nous sommes cependant étonnés. À l’heure où certains constructeurs se tournent vers le dernier né de la gamme, le Snapdragon 800, HTC choisit le modèle inférieur, à savoir le Snapdragon 600, dont les 4 cœurs sont cadencés moins rapidement et dont la puce graphique est annoncée moins performante.

Malgré cela, ce smartphone dispose d’une puissance brute appréciable : il s’agit toujours d’une nouvelle génération de processeurs sortie en 2014, dans la lignée des autres smartphones quad-core du marché. Cette puissance nous est apparue toutefois un peu inférieure à celle du Galaxy Note 3, du LG G2 ou encore du Xperia Z1, notamment lors de l’utilisation de certains jeux en réalité augmentée (Ingress).

Les Benchmark viennent confirmer plus brutalement ce manque de puissance : l’application Antutu Benchmark donne un score d’environ 26 000 points, identique au HTC One, là où le Galaxy Note 3 dépasse les 30 000. Cela reste toutefois bien relatif : le Galaxy S3, standard haut de gamme de l’année 2012, atteignait difficilement les 15 000 points...

HTC One Max : jeux vidéo



HTC One Max : AnTuTu Benchmark HTC One Max : AnTuTu Benchmark



Qu’en est-il dans la vie quotidienne ? Au-delà des chiffres, le One Max ne nous a pas déçus. Comme le HTC One, nous avons eu en main le smartphone plusieurs semaines et l’avons trouvé très réactif, véloce et surtout d’une fluidité sans faille.

Côté réactivité et fluidité, HTC propose une fois de plus une copie très soignée. Très peu de ralentissements et aucun lag à signaler grâce à une interface optimisée. Le HTC One Max apparait tout aussi rapide que la majorité des portes-étendard de 2013, y compris son petit frère le HTC One.

HTC One Max : performances HTC One Max : performances



Grâce aux 2 Go de mémoire vive embarqués, le smartphone reste fluide, même si quelques applications s’exécutent en parallèle et que quelques widgets gourmands sont positionnés sur le bureau. Cette configuration permettra également d’exécuter sans aucune difficulté les derniers jeux en 3D du Play Store, ainsi que toutes les productions plus grand public.

Les processeurs quad-core de Qualcomm marquent décidément de leur empreinte cette année 2013. Au final, passée notre déception initiale, force est de constater que le smartphone est réactif en tout point. Les performances ne seront pas un point faible de ce HTC One Max.




Fonctions téléphoniques

Dans la lignée de l’interface Sense, le clavier numérique du One Max propose un design soigné. Les touches sont particulièrement grandes et l’ensemble apparaît particulièrement réactif à l’usage.

HTC One Max : annuaire



Ce clavier comporte une numérotation intelligente, pour chercher un contact grâce au pavé numérique et les lettres afférentes : lorsque l’utilisateur saisit une touche, toutes les combinaisons de numéros, de noms et de prénoms sont affichées. C’est très pratique.

HTC One Max téléphonie HTC One Max téléphonie



Lors d’un appel, les écrans apparaissent également totalement ergonomiques, avec un design épuré, mais soigné, et toujours de grands boutons pour une utilisation aisée. Il est possible de paramétrer un message personnalisé pour les appels rejetés.

HTC One Max téléphonie



Comme sur le HTC One, l'accroche réseau est performante : le smartphone trouve tous les réseaux disponibles quand il ne capte pas de 4G et bascule sur le réseau 4G de manière suffisamment réactive. La qualité d’écoute nous a semblé dans la moyenne, alors que le haut-parleur externe se place parmi les meilleurs du marché pour offrir une fonction mains libres efficace.

Comme dans la majorité des menus de Sense, les onglets adjacents se suivent en déplaçant le doigt horizontalement sur l’écran. L’application Téléphone propose, aux côtés du clavier numérique, le journal des appels, les contacts favoris et l’accès exhaustifs au carnet d’adresses.

HTC One Max téléphonie HTC One Max téléphonie



Cette application revêt un manteau blanc particulièrement élégant. HTC a su profiter de la résolution élevée de l’appareil pour proposer un design soigné, mais efficace : jusqu’à 10 contacts sont affichés sur une même page. La fiche d’un contact propose une ergonomie similaire, affichant un maximum d‘informations sur un seul écran. En déplaçant l’écran vers la droite, tous les fils de discussion spécifiques à un contact sont regroupés, ainsi que ses mises à jour de statut sur les réseaux sociaux.

HTC One Max téléphonie HTC One Max téléphonie



Pour un fonctionnement efficace, les différents comptes doivent être liés. Pour cela, HTC propose une fonction très pertinente pour accompagner l’utilisateur dans ce domaine, et lier les comptes Google, Facebook, LinkedIn et Twitter de tous ses contacts en quelques manipulations.

HTC One Max téléphonie



L’interface SMS et MMS, assez classique, remplira totalement son rôle. Les conversations se retrouvent, évidemment, regroupées par contact.

Nous apprécions tout particulièrement l’effort fourni par HTC pour proposer un clavier azerty spécifique de grande qualité. Celui du One Max ne fait pas exception, il nous a semblé réactif et précis, grâce à un écran d’une taille importante, et d’une sensibilité suffisante. Le correcteur automatique de frappe nous paraît très efficace.

Comme toujours, HTC donne à son interface téléphonique un côté professionnel qui n’est pas sans nous déplaire. Le tout est impeccable : encore un bon point pour cette phablette.




Autonomie

Le HTC One Max dispose d’une batterie 3300 mAh, mais surtout d’un écran de grande taille avec une résolution importante.

HTC One Max : autonomie HTC One Max : autonomie



Malgré un processeur quad-core assez bien optimisé, nous craignions un impact fort de l’écran sur l’autonomie de l’appareil. Et malheureusement, nos craintes se confirment : en utilisation intensive, l’autonomie diminue fortement.

HTC One Max : économiseur d'énergie



Toutefois, elle est loin d’être catastrophique : avec notre consommation que nous qualifions d’intensive, basée essentiellement sur de la navigation sur Internet (autour de 5 Go par mois), un compte e-mail synchronisé toutes les 15 minutes avec le mode push activé, quelques dizaines de minutes d’appel voix et une utilisation globale de l’écran de 2 à 3 heures par jour, nous avons régulièrement réussi à terminer la journée, sans avoir besoin de recharger le smartphone.

Ce résultat est équivalent à ce que nous avons expérimenté avec le LG Nexus 5, mais est inférieur au LG G2, et sa batterie 3000 mAh. Il est clair qu’une utilisation multimédia plus poussée, légitime au regard de sa configuration, entrainera la chute de l’autonomie. À noter que le constructeur propose quelques options judicieuses pour économiser la batterie, notamment un mode éco qui baisse la fréquence du Snapdragon 600.

Même si ce n’est pas son point fort, l’autonomie du One Max n’est pas tout à fait non plus son plus grand défaut. Au côté d’un processeur peu consommateur, et d’une batterie de grande taille, le HTC One Max offre une autonomie qui conviendra à une majorité d’utilisateurs.




Conclusion

Ce smartphone ne manque pas d’atouts. Il rassemble plusieurs points forts sans présenter de défauts rédhibitoires : grâce à l’optimisation audio et à son magnifique écran, nous avons apprécié ses multiples qualités aussi bien en multimédia qu’en navigation Internet.

Son design séduisant, repris du HTC One, posera peut-être quelques difficultés à certains lors de la prise en main. De plus, l’appareil photo n’est pas excellent, même s’il suffira à répondre aux besoins ponctuels d’un photographe amateur nomade. Dommage également que HTC n’ait pas opté pour un processeur plus récent, comme la concurrence, même s’il est difficile de lui reprocher son manque de puissance au vu des performances constatées en utilisation quotidienne. Ceci notamment grâce à une interface optimisée.

HTC One Max



Car HTC, c’est avant tout une interface. Une charte graphique froide, mais élégante. Des outils multiples, mais cohérents dans l’ensemble. Des fonctions téléphoniques toujours impeccables. Et une gestion des contacts et de l’agenda très complète, voire professionnelle. Difficile de ne pas reconnaître encore une fois le savoir-faire de la marque dans ce domaine.

Bilan positif au sortir de ce test, le HTC One Max rassemble suffisamment de points forts au regard de la concurrence, assez rude dans ce segment, pour que nous vous en conseillions son achat.



Note : 85/100

Les plus :
• Le travail sur le design
• L'écran Super LCD 3 Full HD parfaitement calibré
• L’interface Sense : bousculer les codes tout en laissant le choix
• Une suite logicielle maîtrisée et de qualité
• Android 4.3, la dernière version en date de l’OS
• Un gros effort sur la partie audio
• Une expérience multimédia remarquable, un vrai bonheur
• Enfin un lecteur de carte microSD dans la gamme One

Les moins :
• L'appareil photo : correct, sans plus
• Un encombrement très important et des problèmes de prise en main
• Snapdragon 600, un chipset en dessous de la concurrence
• Autonomie un peu faible en utilisation intensive

Test réalisé par Alexis Breithoff
Date de publication : 24/01/2014.

Avis des internautes

Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier à réagir !

Les guides et comparatifs
image Guide trois smartphones xiaomi populaires
image dernieres nouveautes