promo red by sfr

31% des conducteurs français lisent des SMS au volant

Par Stéphane Deschamps

securite routiere

La Sécurité routière lance une campagne afin de provoquer une prise de conscience des risques liés à l’utilisation du smartphone en conduisant. Écrire un message en conduisant multiplie par conséquent le risque d’accident par 23.

Aujourd’hui, plus de 24 millions de Français ont un smartphone, et ils sont près d’un tiers à l’utiliser en conduisant. Ce chiffre est à multiplier par deux lorsqu’il s’agit des moins de 35 ans. Devant ce constat alarmant, véritable phénomène de société, la Sécurité routière lance une nouvelle campagne : « Au volant, quand vous regardez votre smartphone, qui regarde la route ? ».

D’après un sondage réalisé par TNS-Sofres pour la Sécurité routière, 38% des conducteurs déclarent avoir le réflexe de regarder leur smartphone lorsqu’ils émet un son (appel, SMS, alertes, e-mails). Le pourcentage s’élève à 67% pour les moins de 35 ans.

Autre enseignement : 31% des conducteurs reconnaissent lire des SMS, des alertes, des mels au volant (contre 11% en 2011) et 13% admettent en rédiger. Ces pourcentages s’élèvent respectivement à 61% et 32% pour les moins de 35 ans. Résultat, près d’un tiers (28%) des moins de 35 ans admettent s’être fait une « grosse frayeur » en consultant leur smartphone en situation de conduite.

​L'utilisation du mobile au volant multiplie les risques par 10 !

La Sécurité routière rappelle qu'écrire un message en conduisant « multiplie le risque d'accident par 23 et oblige le conducteur à détourner les yeux pendant en moyenne 5 secondes ». Rappelons que près d'un accident corporel sur dix est lié à l'utilisation d'un téléphone portable en conduisant.

L'enquête TNS-Sofrès a été réalisée du 10 au 13 septembre auprès de 950 personnes, représentatives de la population française de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas.

Partagez cet article

  • LinkedIn

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.