promo red by sfr

Qualcomm confie à Samsung le soin de produire certains chipsets

Par Samir Azzemou

qualcomm

Amusant chassé-croisé estival : alors qu’Apple confie à TSMC le soin de fabriquer ses chipsets A8, Qualcomm aurait fait le chemin inverse en confiant une partie de sa production à Samsung. Une alliance qui aura des conséquences très bénéfiques pour la division semi-conducteur.

Le monde du semi-conducteur est relativement petit. S’il existe de nombreuses entreprises capables de créer des composants, rares sont celles qui les fabriquent. Un peu à l’image des smartphones : Apple, qui n’a pas d’usines en propre, confie à Foxconn et Pegatron le soin de produire les iPhones, par exemple. Dans les chipsets, c’est pareil. Qualcomm, leader incontesté du processeur pour mobile (52% de part de marché), s’appuie sur des « fondeurs » pour graver ses Snapdragon. Jusqu’à présent, le concepteur américain confiait l’ensemble de sa production à TSMC (Taïwan Semiconducteur Manufacturing Company). Une situation qui aurait changé très récemment.

QualcommCertains Snapdragon de Qualcomm seront produits par Samsung

Selon l’agence de presse coréenne Yonhap, Qualcomm aurait signé un accord avec Samsung pour que la division semi-conducteur de ce dernier produise des Snapdragon. Les sources internes, qui confirment le partenariat, ne sont pas entrées dans les détails en terme de volume ou de calendrier. Mais les analystes financiers s’attendent à une amélioration significative dès le troisième trimestre 2014 des résultats de cette branche du géant coréen, laquelle souffre considérablement. En effet, Samsung ne parvient pas à vendre sa gamme Exynos à d’autres fabricants majeurs (le plus important client étant Meizu) et la production en marque blanche a ralenti quand Apple a décidé de lui retirer une grande partie de fabrication de ses composants.

Une course à la finesse de gravure en architecture 3D

Les raisons de la signature de ce partenariat sont essentiellement technologiques. Sans entrer dans les détails techniques, Samsung est capable de produire des processeurs que TSMC n’est pas encore en mesure de réaliser. L’article de Yonhap parle essentiellement de finesse de gravure et d’architecture 3D, deux conditions pour améliorer les performances des chipsets tout en réduisant la consommation énergétique. Cette avance technologique n’intéresserait pas simplement Qualcomm, mais également les spécialistes des chipsets graphiques, AMD et nVidia. Sans oublier Apple...

Le détail étonnant de cette information est le jeu de chassé-croisé entre Qualcomm, Samsung, Apple et TSMC. Ce dernier a été, jusqu’à aujourd’hui, l’un des principaux fabricants des Snapdragon, tandis que Samsung produisait jusqu’en 2013 les Apple Ax. Et aujourd’hui, nous apprenons que les deux industriels américains ont inversé leurs positions : Qualcomm passe une partie de sa production chez Samsung, tandis que TSMC a déjà commencé à réaliser des chipsets Apple. Ce dernier espère d’ailleurs que l’argent qu’il investira industriellement dans TSMC servira à améliorer les lignes de production, attirer d’autres clients et rattraper Samsung.

Partagez cet article

  • LinkedIn

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

close