Guerre des brevets : Samsung et Apple font un premier pas pour la paix

Par La Rédac LesMobiles - 07 août 2014 à 12:40
Les deux leaders mondiaux de la téléphonie mobile ont signé un accord pour abandonner les poursuites judiciaires dans la guerre des brevets. Cela concerne toutes les plaintes déposées hors des États-Unis.
image de couverture lesmobiles

Tout savoir sur : Guerre des brevets : Samsung et Apple font un premier pas pour la paix

Suite au dernier procès californien entre Samsung et Apple, qui s’est soldé par une victoire contrastée d’Apple (jugée tout de même coupable d’une violation de brevet par un jury acquis à sa cause), les deux géants de la téléphonie mobile se sont rendus compte à quel point cette guerre des brevets les a desservis, l’un comme l’autre. Dans une déclaration commune, les entreprises ont déclaré vouloir mettre un terme à cette bataille judiciaire. Et une première étape importante vient d’être franchie.

La bataille prend fin, sauf aux Etats-Unis

Les deux entreprises ont en effet déclaré qu’elles abandonnaient leurs plaintes respectives dans tous les pays, sauf aux États-Unis. Cela concerne l’Allemagne, l’Australie, la Corée du Sud, la France, l’Italie, le Japon, les Pays-Bas et le Royaume-Uni. Dans ces pays, toutes les charges sont abandonnées. Les deux entreprises peuvent enfin se serrer la main... et se serrer les coudes pour garder les parts de marché conservées ces dernières années face aux constructeurs chinois, toujours plus pressants.

Pour les États-Unis, cela devrait également aboutir à un accord, même si les négociations y sont certainement plus âpres. Le marché américain est le second en terme d’importance au niveau mondial, et le premier pour Apple. Ce dernier ne laissera donc pas le champ libre à Samsung aussi facilement. Parallèlement, Samsung est bousculé dans les pays émergents par les acteurs locaux. Plusieurs études récentes montrent que Samsung n’est plus leader, ni en Chine (remplacé par Xiaomi), ni en Inde (dépassé par Micromax). Le marché américain redevient donc pour Samsung un enjeu important. Les deux entreprises n’abandonnent pas encore toutes les poursuites tant qu’un accord de licence croisé n’est pas trouvé. Un accord qui risque de coûter plus cher à Samsung qu’à Apple...

Un accord que Samsung souhaite ardemment

Mais Samsung a évidemment tout intérêt à dépasser cet épisode. Il est, paradoxalement, celui qui a le plus à gagner à trouver un accord avec Apple. Pour deux raisons. D’abord, parce que le temps investi dans ces batailles judiciaires a participé à l’érosion de ses parts de marché. Alors qu’Apple parvient (difficilement) à se maintenir, le géant coréen glisse inéluctablement. Se recentrer sur le développement et la distribution de produits serait un plus pour lutter contre la concurrence. Et regagner la confiance des actionnaires...

Ensuite parce qu’Apple n’est pas prêt à lâcher totalement Samsung pour développer son iPhone. Alors que les deux entreprises étaient en pleine guerre, le Coréen continuait de fabriquer des chipsets pour l’Américain. Leur association a toujours rapporté beaucoup d’argent à Samsung. Quand Apple a choisi en 2013 de transférer une partie de la production de chipset chez TSMC, l’impact s’est fait ressentir dans les comptes de résultats de Samsung. Signer un accord de licence croisé leur permettrait de resserrer les liens. Apple serait donc plus enclin à retravailler avec Samsung. Et ça aussi serait un signe encourageant pour les actionnaires.

Promo samsung Apple

Avis des internautes

Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier à réagir !

Les guides et comparatifs
image Samsung Galaxy S24 Ultra vs Apple iPhone 14 Pro Max
image Honor Magic5 Lite