SFR RED 30 Go = 10

Bientôt des résultats sponsorisés dans les recherches du Play Store

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
google play

Une nouvelle façon de promouvoir les applications va bientôt apparaître dans le Play Store : les résultats sponsorisés. La firme de Mountain View y adapte ainsi le modèle économique de Google Search. Au profit de ceux qui auront les moyens de payer.

Trouver la bonne application dans le Play Store n’est pas souvent chose facile. Parvenir à ce que le consommateur choisisse la bonne application l’est encore moins. En effet, les moyens de promotions des applications, nouvelles et surtout anciennes, ne sont pas légion. Surtout pour les plus confidentielles. Voilà pourquoi Google cherche à développer régulièrement de nouveaux espaces de promotions.

Google Play Store

Le prochain vient d’ailleurs d’être officialisé par Google, sur le blog dédié aux développeurs. Il s’agit de résultats de recherche sponsorisés. De la même manière que s’affichent des liens sponsorisés dans Google Search quand vous saisissez un mot clé, des liens vers des applications remontront en haut des résultats d’une recherche dans le Play Store, quelle que soit la pertinence réelle avec le terme saisi (voir le visuel ci-dessus). Pour faire la distinction, il y a un pictogramme sous le nom de l'application. Ce sont donc de nouveaux espaces publicitaires mobiles qualifiés que Google propose aux annonceurs. Mais ils n’auront pas forcément l’effet escompté sur la pluralité.

Un système inégalitaire

Pourquoi ? Parce que, comme sur Google Search, ces espaces seront certainement vendus sous la forme de mots-clés sur lesquels les créateurs d'applications devront enchérir. Ceux qui paieront le plus remporteront la mise et profiteront de l'exposition offerte. Les autres resteront à leur place habituelle. Un mécanisme qui n'a évidemment pas été pensé pour les développeurs sans aucun moyen à mettre dans une campagne promotionnelle.

Autant dire que les disparités entre les indépendants et les grandes firmes, déjà mises à mal alors que les outils étaient jusqu’ici presque équitables, se creuseront encore un peu plus. Car ce ne sont pas les petites start-ups qui arriveront à se payer des mots-clés comme Voyage, Tourisme, Restaurant ou Musique. Effet pervers du système : les applications fantômes et pirates, qui singent des réalisations de grands studios, seront noyées.

Une vision axée sur les revenus

En fait, sous couvert de faire des efforts pour les développeurs et les usagers (car ni les uns, ni les autres vont réellement bénéficier de ce nouvel espace), Google vient simplement d’élargir encore son offre et potentiellement ses revenus. Dans le billet écrit par Michael Siliski, patron de Google Play, un milliard de personnes en provenance de 190 pays cherchent quotidiennement des applications sur le Play Store. Ce sont 100 millions de recherches qui sont effectuées chaque mois sur le moteur de la boutique. Donc 100 millions d’espaces commercialisables.

En 2014, le Play Store a reversé 7 milliards de dollars aux développeurs. Une somme qui, grâce à ce nouvel espace publicitaire, lui reviendra en partie dans les poches. Voilà une belle leçon d’économie : créer du pouvoir d’achat pour faire du up-selling.

comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer