Windows 10 (presque) compatible avec les applications iOS et Android

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
microsoft

À la première conférence plénière de la Build 2015, Microsoft a présenté succinctement les nouveaux outils que la firme offrira aux développeurs qui créeront des applications pour Windows 10. Des outils qui n’ont jamais offert autant d’options de compatibilité.

Comme chaque année et à l’image de ses principaux concurrents (Google, Apple ou Samsung), Microsoft organise une conférence dédiée à ses développeurs. C’est généralement l’occasion d’en savoir davantage sur les nouvelles plates-formes Windows. Ou du moins « LA » plate-forme Windows puisque celle numérotée 10 sera « l’anneau unique qui les contrôlera tous ». Windows Phone, Windows RT et le coeur Windows de la Xbox One fusionneront à l’automne pour n’offrir qu’un seul système dont l’ergonomie évoluera avec le temps, mais qui offrira toujours les mêmes services et les mêmes applications quelle que soit la taille de l’écran. Voilà la promesse.

Plus ouvert, plus adaptable, plus interactif

Joe Belfiore, le fort sympathique patron de Windows, est monté sur la scène pour montrer quelques nouveautés autour de Windows 10. Parmi elles, nous avons noté l’intégration de Cortana à Windows, le nouveau moteur de recherche mutualisé Windows Spotlight (qui nous rappelle beaucoup le Spotlight de Mac OS X), ou encore le bouton retour qui sera intégré à l’interface de tous les Windows. Il a également présenté Continuum sur un mobile : branchez ce dernier à un écran et un clavier et il devient PC (ci-dessous).

Microsoft Build

Nous avons également noté l’apparition d’applications tierces dans l’interface de Windows 10, mais aussi dans la suite Office. À l’image d’Extensions dans l’écosystème Mac. Il en a également profité pour présenter plus officiellement Edge, le nouveau navigateur de Microsoft. Celui qui succède à Internet Explorer était auparavant connu sous le nom de Project Spartan (du nom des soldats dans la série Halo, d’où émane également Cortana). Edge sera modulaire grâce à des extensions. Comme la concurrence...

WIndows Store : le Mac App Store de Windows 10 ?

Notez que Windows Store, intégré actuellement à Windows 8 et Windows Phone 8, devrait se généraliser en proposant non plus des applications (lesquelles seront universelles), mais aussi des logiciels plus traditionnels comme Photoshop d’Adobe. Le Windows Store deviendra donc le Mac App Store du PC.

À voir si celui-ci va refermer le système sur lui-même ou rester ouvert tel qu’aujourd’hui. Microsoft en a également profité pour annoncer la systématisation du paiement sur facture opérateur, quel que soit la plate-forme d’achat. Le PC devrait donc être concerné.

Des outils de développement ultra compatibles 

Cependant, la présentation assez succincte de Joe Belfiore, qui a réalisé quelques démonstrations d’Hololens (la version de Windows 10 sur un casque de réalité augmentée), n’était certainement pas la plus intéressante, même si elle était visuellement surprenante. Non, c’est celle qui l’a précédée : celle de Visual Studio et de Code, les deux nouveaux outils de développement.

Microsoft Build

Le premier est une plate-forme de conception d’application universelle Windows 10, mais aussi Mac OS et Linux. Tandis que le second est un logiciel de développement capable de compiler du code en provenance d’autres langages : Java, Android et même iOS pour les convertir en application Windows. Plusieurs exemples, dont Candy Crush Saga, ont été présentés. Le jeu de King.com a été développé pour iOS et recompilé pour fonctionner sur Windows 10 pour mobile.

Android et iOS : pas compatible, mais presque

Nous attendions que Microsoft fasse en effet une annonce concernant la compatibilité de son OS avec les applications Android, ce qui aurait certainement tué à long terme Windows puisque les développeurs se seraient désintéressés de la plate-forme (au même titre qu’ils abandonnent graduellement BlackBerry OS). Au lieu de cela, Microsoft fait une culbute pour retomber sur ses pieds : non Windows n’est pas compatible Android. Mais les outils de développement, oui. Ce qui fera gagner du temps à ceux qui souhaitent porter leurs applications sur Windows Phone et à ceux qui projettent de les créer sur les deux plates-formes en même temps.

C’est une très bonne surprise que ces nouveaux Visual Studio et Code. Et les développeurs auront certainement compris l’intérêt de cette plate-forme unifiée et ouverte. Espérons-le, car d’eux dépend en partie le succès de Windows 10. Microsoft ambitionne d’atteindre dans les deux prochaines années les 2 milliards de terminaux (smartphone, PC, tablette, console, casque Hololens, etc.) sous ce nouvel OS. Voilà qui se montre très ambitieux.

comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.