promo red by sfr

Google Maps : une version taillée pour concurrencer Nokia Here ?

Par Samir Azzemou

google maps

Maps est l’une des bonnes surprises de cette édition du Google I/O. Se présentant comme une alternative à Nokia Here avec son nouveau mode offline, Maps s’adresse aussi aux utilisateurs des pays émergents.

L’année dernière, Android One a clairement été l’initiative de Google à destination des marchés émergents, notamment l’Inde où il a été lancé en grande pompe par Sundar Pichai, qui entretient des sentiments forts pour le sous-continent asiatique dont il est originaire. Aujourd’hui présent dans une demi-douzaine de pays, la version quasi-stock d’Android est supportée par une vingtaine de partenaires, dont Acer, Alcatel OneTouch, Asus, HTC, Karbonn, Intex, Lava, Lenovo, Micromax, Panasonic, Spice ou encore Xolo. Bref, des Taïwanais, des Chinois, des Indiens et même un Japonais. Aucune révolution sous le soleil donc. Ce n’est donc pas vers cet OS que les pays émergents devaient regarder hier soir pour avoir une bonne nouvelle. Mais vers Google Maps.

Un mode offline qui reste fonctionnel

Car Maps est apparu hier comme l’une des très bonnes surprises de ce Google I/O. La version Android M de l’outil cartographique gagnera en effet un vrai mode offline qui sera particulièrement pratique pour tous les utilisateurs ne disposant pas d’une bonne couverture réseau ou qui sont en situation de roaming (lequel coûte quand même encore trop cher, même à l’intérieur de l’Europe). Le mode offline sert à sauvegarder une carte complète dans l’espace de stockage du téléphone, laquelle reste donc consultable, même sans connexion Internet. Attention donc aux smartphones avec une faible capacité.

Les informations sur les points d’intérêt restent également accessibles (les horaires d’ouverture d’un restaurant par exemple et peut-être même les notes des usagers). Et il est naturellement possible de programmer un trajet, avec guidage vocal point par point. Comme un GPS auto en somme. Reste à savoir à quel point les métadonnées autour des points d’intérêt seront accessibles (photos, avis détaillés, etc.). Car de cela dépendra, en partie, le poids des archives à télécharger pour profiter pleinement des cartes sur le terminal.

Une version pour contrer Nokia Here ?

Évidemment, ce nouveau mode offline nous rappelle Nokia Here qui propose un service relativement proche. Référence du GPS sur smartphone, notamment depuis qu’il est devenu multi plate-forme, Here est certainement à l’origine de cette nouvelle version de Maps, même si nous ne nions pas l’intérêt de Google pour les pays émergents. Car, Here Maps est une solution reconnue, facile à utiliser et complète, notamment depuis l’arrivée des nouvelles versions pour iOS, Tizen, Android et Android Wear. Elle fait de l’ombre à Google Maps, même sur son propre bastion...

Cette nouvelle version est attendue avec Android M, soit à la fin de l’année. Il faudra donc attendre quelques mois avant de découvrir ce mode offline. Espérons qu’elle sera également compatible avec les versions antérieures d’Android, notamment KitKat et Lollipop.

Partagez cet article

  • LinkedIn

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.