SFR RED 40 Go = 10

Sony Xperia Z5 : le Xperia Z4 que tout le monde attendait ? (IFA 2015)

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
sony

Comme prévu, Sony a tenu une conférence de presse pour le lancement de sa nouvelle gamme Xperia. Une famille composée de trois modèles, comme cela a été suggéré par les fuites de ces dernières semaines. Et qui commence par le Xperia Z5.

Alors qu’il était parvenu à légitimer sa présence sur le très haut de gamme grâce à une politique audacieuse avec le Xperia Z et ses successeurs, il est clair que Sony Mobile doit à nouveau justifier son positionnement après une année commercialement, économiquement et stratégiquement difficile. La conférence de presse de l’IFA, qui s’est tenue en fin d’après-midi, avait deux objectifs. Replacer Sony Mobile au coeur du débat de la téléphonie, et non plus comme une plaisanterie de mauvais goût. Et présenter une gamme solide, digne de la troisième itération des Xperia Zx. Deux objectifs qui justifiaient donc largement la présence de Kazuo Hirai, le grand patron de Sony. Même si, avouons-le, la conférence de la marque n’était pas uniquement dédiée à la téléphonie. Mais cette partie cristallisait naturellement l’attention.

Sony Xperia Z5

Un vrai beau lancement

Côté produits, nous n’avons clairement pas été déçus, même si toutes les informations avaient déjà filtré ces derniers jours. Oui, les photos ont été diffusées avant l’heure. Oui, les fiches techniques ont été dévoilées en avance. Mais qu’à cela ne tienne, cela fait plaisir de voir Sony à nouveau porté par l’ambition, et non aussi craintif qu’au premier semestre avec une stratégie produit hésitante, défensive et, finalement, maladroite. Le premier produit à avoir foulé la scène est le Xperia Z5. Une icône s’il en est puisque la dénomination place tout de suite le produit dans sa vraie gamme : la cinquième génération de haut de gamme Xperia Z. Même si nous trouvons que, techniquement, il ressemble beaucoup aux précédents modèles de la gamme...

Une ressemblance qui commence avec l’écran, une dalle de 5,2 pouces dont la définition atteint le Full HD. Eh oui, Sony ne croit toujours pas dans l’utilité d’offrir le Quad HD dans un smartphone de moins de 5,5 pouces (nous verrons dans un prochain article pourquoi la taille 5,5 pouces est une limite pour Sony), malgré le succès du Samsung Galaxy S6, malgré les sorties successives chez HTC et LG, ainsi que certains concurrents chinois.

Le Snapdragon 810 : un choix par défaut ?

Voilà un choix certainement dicté chez Sony par la raison, d’une part pour ne pas grever une batterie qui continue de s’éroder génération après génération (3100 mAh pour le Z3, 2930 mAh pour le Z3+, 2900 mAh pour le Z5) et pour ne pas solliciter de trop le Snapdragon 810, lequel fait son retour, malgré la sortie chaotique du Z3+. Mais le Snapdragon 820 n’étant pas prêt, il fallait bien faire avec.

Le Snapdragon 810 et l’écran Full HD de 5,2 pouces ne sont d’ailleurs pas les seuls points communs entre le Z5 et le Z3+. Le smartphone conserve la webcam de 5 mégapixels, les 3 Go de mémoire vive, les 32 Go de stockage interne (extensible par microSD) et la même connectivité. Nous retrouvons un équipement assez similaire côté connectivité : LTE catégorie 6, Bluetooth 4.1, WiFi ac, DLNA, GPS, NFC, MHL 3.0, ClearAudio+, etc. En clair, le Xperia Z3+ est plus proche du Z5 que du Z3. Voilà de quoi alimenter les propos de ceux qui estiment que Sony fait du sur-place sur le haut de gamme.

Lecteur d'empreinte et nouveau capteur Exmor RS

Il y a cependant deux éléments importants qui font la différence. D’abord, le design Omnibalance, toujours certifié IP68, a légèrement évolué pour intégrer un lecteur d’empreinte digitale. Ce dernier est caché dans le bouton matériel d’allumage sur la tranche, lequel n’est plus rond, comme cela a été le cas depuis le premier Xperia Z, mais tout en longueur. Ce changement a une incidence sur l’épaisseur du mobile, qui revient à 7,3 mm (comme le Z3) et sur le poids, qui atteint 154 grammes (également comme le Z3). Pour le reste, le châssis du Z5 semble être basé sur celui du Z3+ (haut-parleur caché dans les épaisseurs de la tranche, contour métallique légèrement incurvé).

Second changement de taille : le capteur photo principal. Sony avait promis du changement. En voici ! Le capteur Exmor RS est un modèle 23 mégapixels avec autofocus hybride et lentille 24 mm grand-angle. Autofocus hybride rapide, faux zoom optique 5x (basé sur un recadrage de la photo) : le capteur photo est lui aussi une raison de la prise d’embonpoint entre le Z3+ et Z5. Et la qualité des photographies devrait permettre à Sony de rattraper un peu du retard pris depuis un an face à Apple et Samsung sur un point qui lui tenait pourtant à coeur. Dommage que Sony n’ait pas mis autant de coeur à l’ouvrage sur la caméra frontale...

Un prix encore à dévoiler

Dernier élément à signaler, l’interface Xperia, basée sur Android 5.1.1 Lollipop, semble avoir subi quelques changements depuis le Xperia Z3+, signe que les travaux en cours en Suède, dans les anciens locaux d’Ericsson, vont bon train. Ce ne sera qu’une fois le smartphone en main que nous saurons si Sony a simplement dépoussiéré son Xperia UI, ou si les changements sont plus importants. Le prix n’a pas été dévoilé. Mais il devrait avoisiner celui du Z3+, soit 700 euros environ, hors subvention. Il devrait être disponible dans les prochaines semaines, mais aucune date n’a encore été annoncée par Sony Mobile.

Partagez cet article

  • LinkedIn

Comparer les prix du Sony Xperia Z5

comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer