SFR RED 60 Go = 12

Samsung met fin à son service de streaming Milk Video

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
samsung

Il y a un an, Samsung lançait sa plate-forme de streaming vidéo exclusive aux smartphones Galaxy Sx, Note X et à quelques tablettes. Une expérimentation à laquelle le Coréen mettra un terme dans deux mois.

Aux États-Unis, Samsung a lancé sa propre plate-forme musicale appelée Milk. En ligne depuis mars 2014, ce service accessible uniquement sur certains mobiles et tablettes Samsung, est supporté par un spécialiste américain des radios thématiques, Slacker (un partenariat qui ressemble trait pour trait à celui signé par Sony et Spotify pour Playstation Music). Le service Milk Music, qui combine une offre payante (4 dollars par mois) et une offre gratuite (financé par la publicité), se déclinait jusqu’à présent au format vidéo, Milk Video. Mais ce dernier cessera bientôt.

Fermeture dans deux mois

En effet, le 20 novembre prochain, soit dans deux petits mois, Milk Video sera fermé par le géant coréen. Dans un court message adressé à ces utilisateurs accessibles sur le Play Store, le constructeur confirme simplement la date et renvoie les usagers vers Milk Music. Le tout sans véritablement donner d’explication. Mais nous nous doutons qu’il s’agit principalement d’un problème d’audience et donc une perte d’intérêt pour les annonceurs qui supportaient financièrement l’initiative.

Milk Video Milk Video

Milk Video était une plate-forme de streaming gratuite, uniquement accessible sur les Galaxy S3, S4, S4 Mini, S5, S5 Mini, S5 Active, S5 Sport, S6, S6 Edge, S6 Edge+, S6 Active, Note 2, Note 3, Note 4, Note 5, Note Edge, Mega, Tab 4, Tab S et Tab Pro. Exclusive donc aux États-Unis, cette application se substituait dans une certaine mesure à YouTube : les utilisateurs et les annonceurs diffusaient des contenus que les consommateurs partageaient et repartageaient. Le système est basé sur des marques, des diffuseurs (College Humor, Vanity Fair, Buzzfeed, Vice, Red Bull, Vogue, GQ, etc.) et des usagers qu’il est possible de suivre afin d’être notifié quand un nouveau contenu est disponible. Et l’application se veut plus intuitive et plus qualitative que la concurrence, notamment visuellement.

Une plate-forme en trop ?

Bien sûr, ce type de service n’est pas nouveau. Et nous nous doutons de la raison de cet échec : Milk Video se pose comme une alternative à YouTube, la plate-forme géante de streaming de Google. Ce n’est pas une raison en soi, évidemment : Twitch, Dailymotion ou Nico Nico Video prouvent quotidiennement qu’il est possible d’exister en parallèle de l’incontournable service de Mountain View. Cependant, Milk Video n’avait aucune légitimité particulière, n’avait pas de spécialité et était largement trop limité en termes de diffusion pour convaincre l’audience et les annonceurs. Enfin, même si Samsung reprend du poil de la bête depuis la sortie du Galaxy S6 qui a prouvé sans l’ombre d’un doute sa capacité d’innover et de plaire, les chiffres de la firme coréenne dans la mobilité n’ont plus l’indécence des grandes années...

Partagez cet article

  • LinkedIn
comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer