Montres connectées, Nexus, ZenFone : Asus donne sa vision de l'avenir

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • RSS
asus

Le patron d’Asus, Jonney Shih, a accordé une interview très intéressante à nos confrères de Trsuted Reviews. La vidéo qui en découle dure une dizaine de minutes, mais est bourrée de petites pépites sur le ZenFone 3, la gamme Nexus et même sur la réalité virtuelle.

Jonney Shih n’est pas ce que nous pourrions appeler un homme des médias. Contrairement à un Tim Cook, un Lei Jun ou un Carl Pei, par exemple, le président d’Asus s’exprime assez peu au micro des journalistes. Et pourtant, cet homme a vécu la révolution informatique, a développé l’une des marques les plus respectées des joueurs sur PC, a créé le segment des mini PC (avec l’EeePC) et semble avoir enfin pris le bon chemin sur le segment des mobiles. Et surtout il a une vision qu’il ne dévoile que rarement. L’occasion, offerte à nos confrères de Trusted Reviews par le biais d’une interview exclusive, est donc parfaite pour en connaître certains détails.

La mobilité : passage obligé

L’interview brosse de nombreux sujets (quand l’occasion lui est offerte, quel journaliste n’a pas envie de poser toutes les questions possibles ?) : les ZenFone, la gamme Nexus, la réalité virtuelle, les montres connectées et l’avenir d’Asus. Autant de sujets pour autant de petites pépites que nous avons relevées dans le document vidéo de 10 minutes monté par nos confrères. Premièrement, Jonney Shih sait qu’une marque high-tech ne peut véritablement exister aujourd’hui en étant absente du marché des smartphones. D’abord parce que l’adoption des innovations technologiques passe par le mobile. Ensuite parce que l’usage grand public de l’informatique moderne est lié aux smartphones.

ZenFone Selfie
ZenFone Selfie

Après avoir longtemps cherché sa voie dans la téléphonie (avec les FonPad et les PadFone), Asus a réussi à attirer les regards avec le ZenFone 2, animé par un chipset Intel et offrant des caractéristiques techniques très bonnes pour son prix de vente. Le patron explique que, désormais, il cherche la bonne innovation pour suivre les bonnes tendances, ce qui n’était clairement pas le cas auparavant. Une façon plus pragmatique de diriger l’entreprise, loin des habitudes d’Asus qui jouait plus sur la différenciation vis-à-vis de la concurrence. C’est ce qui explique pourquoi le ZenFone 3 sera équipé d’un USB type C, parce que c’est le bon moment pour le faire. Ni trop tôt, ni trop tard.

Pas assez de débouché pour une troisième Nexus 7

L’innovation juste pour l’usager, et le produit juste au bon moment : cette idée transparaît aussi dans certains commentaires du patron à propos de Nexus et des montres connectées. Jonney Shih explique qu’il travaille sur différents projets avec Google, mais qu’aucun n’a mené jusqu’à présent sur le développement d’une troisième tablette de 7 pouces, parce que les prévisions n’étaient pas assez bonnes. Contrairement aux trois dernières années (avec deux Nexus 7 et le Nexus Player), Asus n’a participé à aucune plate-forme Nexus en 2015 , mais il confie qu’il y aura des nouveautés dans le futur.

Nexus 7
Nexus 7 (2013)

De même sur les montres connectées. La ZenWatch a reçu un accueil favorable, parce que la direction dans laquelle Jonney Shih souhaitait aller s’est avérée être assez juste (une belle montre plus qu’un mini smartphone). Mais le patron estime aussi que des efforts doivent être réalisés pour augmenter l’autonomie de la batterie. Son but : 7 jours d’autonomie, et non 2 ou 3 jours maximum. Pour cela, il travaille sur plusieurs pistes : la densité des batteries, l’efficacité énergétique de l’affichage (sans que cela soit pénalisant pour la qualité d’image) et les performances d’Android Wear. Car Android Wear est aussi en cause...

ZenWatch 2
ZenWatch 2

Et bientôt la réalité virtuelle ?

La bonne innovation au bon moment. Cela s’appliquera aussi à la réalité virtuelle et à la réalité augmentée, deux domaines sur lesquels de nombreux acteurs (Samsung, Facebook, Sony, Google, etc.) travaillent. Et Asus en fait partie. Poussé certainement par Microsoft et HoloLens, Jonney Shih avoue qu’un projet réalisé avec un partenaire pourrait émerger prochainement, notamment dans le domaine du jeu vidéo (donc plus un concurrent de Sony que de Google). Mais il n’en dit pas plus. Ce n’est pas le bon moment.

comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.