Le marché indien des smartphones s’envole en 2015

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
marche smartphones

Selon une nouvelle étude du cabinet IDC, le marché indien est bien le nouvel eldorado de la téléphonie mobile. Alors que la croissance chinoise ralentit, la progression indienne se calcule toujours avec deux chiffres. Samsung en est toujours le leader, devant Micromax.

Le marché indien, tous les fabricants de smartphones souhaitent y aller depuis la rentrée 2014. Pour deux raisons. La première est l’essoufflement du marché chinois, qui continue de progresser, mais à un rythme moins soutenu. D’autant que les marques locales sont de plus en plus agressives technologiquement et commercialement. La seconde raison se trouve dans les chiffres de vente qui y sont rapportés : ils sont impressionnants. Le cabinet d’étude IDC vient de dévoiler un nouveau rapport attestant du dynamisme de l’Inde. Au troisième trimestre 2015, il s’y serait vendu 23,3 millions de smartphones, en hausse de 21,4 % par rapport à la même période l’année précédente.

La 4G low-cost tire le marché indien vers le haut

Troisième marché mondial derrière la Chine et les États-Unis, mais devant le Japon, l’Inde progresse significativement notamment grâce à un segment de marché : les mobiles 4G low-cost (c’est-à-dire vendu à moins de 150 dollars). Quelques modèles sont même cités comme exemple  : les Galaxy Grand Prime et Galaxy J2 de Samsung. Un segment où se trouvent les marques internationales, comme Samsung, les constructeurs chinois, comme Lenovo, et les fabricants locaux, comme Micromax, Lava et Intex. Ces cinq entreprises constituent d’ailleurs le Top 5 sur le sous-continent. IDC explique également que les consommateurs indiens sont attirés par les grands écrans. Un smartphone vendu en Inde sur deux dispose d’un écran de 5 pouces ou plus.

Galaxy Grand Prime
La version 4G du Galaxy Grand Prime a boosté les chiffres de Samsung en Inde

En ce troisième trimestre 2015, Samsung semble être redevenu le leader du marché indien des smartphones. Il contrôle quasiment un quart du marché et a vu ses volumes progresser de 13,1 % en trois mois. C’est grâce à sa largeur de gamme sur la 4G que le géant coréen a récupéré cette place : Galaxy Grand Prime 4G, Galaxy J et Galaxy A sont cités par l’institut d’étude qui salue l’initiative du fabricant en direction des vendeurs en ligne avec des modèles tels que les Galaxy J5 et J7 qui ont particulièrement bien fonctionné.

Une concurrence chinoise forte

Derrière se trouve Micromax, la première marque indienne. Avec 16,7 % du marché des smartphones, Micromax a progressé en volume de 6,4 % en trois mois, notamment grâce au lancement de sa marque Yu et ses modèles 4G. IDC note cependant que Yu souffre plus de la concurrence chinoise que la gamme traditionnelle de Micromax, ce qui expliquerait pourquoi la croissance de Micromax est en retrait par rapport à Samsung (et au marché en général).

Intex est troisième avec 10,8 % du marché indien et progresse en volume de 9,4 %. Son relais de croissance se situe sur l’ultra low-cost : les smartphones 3G vendus moins de 50 dollars. Lenovo (avec Motorola) est quatrième avec 9,5 % du marché et a progressé en trois mois de 58,6 %. Cette excellente performance est due à une double stratégie menée conjointement par les deux marques du groupe : Lenovo (avec le K3 Note par exemple) et Motorola (avec le Moto G 3e Gen). Le fait que Lenovo fabrique une partie de ses téléphones en Inde semble également être un argument commercial.

Lava (avec Xolo) ferme la marche avec 4,7 % du marché. Lava est le seul fabricant du Top 5 à ne pas profiter de l’envolée du marché indien. Les volumes de smartphones vendus reculent de 24,9 % d’un trimestre sur l’autre. Selon IDC, le groupe Lava a fait l’erreur de ne pas se positionner assez rapidement sur la 4G et paie donc lourdement.

comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.