SFR RED 30 Go = 10

Fragmentation Android : Marshmallow au point mort ?

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
android 6 0 marshmallow

Les chiffres mensuels de la fragmentation d’Android sont tombés : Marshmallow peine à trouver sa place dans les mobiles, les mises à jour des constructeurs tardant à arriver, tandis que Lollipop progresse fortement.

Comme chaque mois, nous explorons la répartition du parc installé des plates-formes Android en fonction de leurs versions. Google publie en effet de façon périodique ces chiffres afin d’aider les développeurs dans le choix de la rétrocompatibilité de leurs applications avec les anciennes versions de l’OS. Aujourd’hui, par exemple, il est conseillé de remonter jusqu’à Jelly Bean pour toucher 93,5 % des utilisateurs d’Android. En revanche, il n’est pas forcément nécessaire d’être aujourd’hui compatible avec Marshmallow tant cette version pèse encore peu au niveau mondial.

En effet, une nouvelle version d’Android met beaucoup de temps à s’installer confortablement. Il faut d’abord attendre que Google publie les versions de développement auprès des constructeurs (lesquels sont répartis en trois catégories dont la date d’obtention n’est pas toujours la même). Puis les constructeurs adaptent l’OS à leurs composants (avec l’aide des fondeurs naturellement), dans le but de mettre à jour leurs anciens terminaux et de développer leurs nouveaux produits. Enfin, les opérateurs y mettent parfois leur grain de sel.

Lollipop en progression fulgurante

Tout ce processus, qui n’existe pas chez Apple et Microsoft, explique, par exemple, qu’aujourd’hui encore, la version d’Android la plus utilisée dans le monde est KitKat (36,6 % du parc), suivi par Lollipop (29,5 % en combinant les deux sous-versions) et Jelly Bean (26,9 % en combinant les trois sous-versions). Pourtant Jelly Bean et KitKat reculent régulièrement : au mois de novembre, le premier a reculé de 2,1 points et le second de 1,2 point. À l’inverse, logiquement, Android 5.x progresse de 3,9 points, ce qui est considérable. Ce qui n’a rien d’étonnant : toutes les nouveautés, hormis quelques exceptions comme le One A9 de HTC ou les Nexus de Google, fonctionnent avec Lollipop.

Fragmentation Android nov-dec 2015

Et Marshmallow ? Le pauvre n’a pas beaucoup avancé en un mois : 0,2 point de plus pour atteindre péniblement 0,5 % du parc. L’arrivée des mises à jour promises par les constructeurs se fait cruellement attendre. Ce qui explique que la dernière version en date d’Android peine à s’imposer. Devant Froyo (0,2 %), Marshmallow est cependant toujours derrière Gingerbread (3,4 %) et Ice Cream Sandwitch (2,9 %), malgré le fait qu’ils aient reculé de 0,4 point chacun en un mois. Marshmallow devra visiblement attendre le premier trimestre 2016 pour passer la barre symbolique de 1 %. Dommage : lui qui partait si bien semble avoir calé en pleine accélération.

comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer