Microsoft SIM : une future Apple SIM pour Windows 10

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
microsoft

Microsoft a publié la semaine dernière une application sur le Windows Store américain appelée Cellular Data. Elle se présente comme un gestionnaire de connexion cellulaire et cite l’existence d’une Microsoft SIM. Est-ce le premier pas vers un service de MVNO ?

Il y a l’Apple SIM. Il y a Google Fi. Et bientôt, il devrait y avoir la Microsoft SIM. La firme de Redmond serait en effet en train de préparer le lancement d’un service de connexion sur les réseaux cellulaires sans engagement et en direct, sans intervention des opérateurs. L’information émane de l’entreprise elle-même : sur le Windows Store américain est apparue la semaine dernière une application appelée « Cellular Data » dans laquelle la Microsoft SIM est explicitement citée. Une mise en ligne certainement un peu hâtive dans la mesure où le service n’est pas encore commercialisé. Mais l’information a évidemment fait le tour du globe ce week-end.

Une carte SIM signée Microsoft dans les Surface

Les informations officielles expliquent donc que Cellular Data est une application pour gérer une connexion cellulaire grâce à un compte Microsoft (le même que pour Windows Phone, Office Live ou Outlook.com). Avec cette application, il est possible de se connecter à un réseau et de payer un accès à un opérateur, le tout sans engagement. Cela fonctionne avec des opérateurs partenaires (la liste n’est évidemment pas accessible) et uniquement aux États-Unis (l’international sera pris en charge dans un second temps, comme cela est expliqué). L’application est compatible avec Windows 10 (et non Windows 10 Mobile, même si cela doit certainement être contournable). Cela sous-entend que seules les tablettes avec port SIM inclus sont concernées. Et surtout l’application fonctionne avec une Microsoft SIM préinstallée dans la tablette.

Surface Pro 4
Surface Pro 4

Le développement d’une carte SIM propre à Microsoft, ici développée en partenariat avec un fournisseur de technologies pour opérateurs virtuels Transatel, est évidemment à rapprocher de l’Apple SIM. Cette dernière, d’ores et déjà commercialisée (dont en France), sert à connecter une tablette compatible (iPad Air 2, iPad Mini 4) aux réseaux data d’opérateurs dans 90 pays. Cela ne fait pas d’Apple un opérateur virtuel, mais un facilitateur pour acheter quelques Mo de connexion lors d’un déplacement avec une tablette. Pour Microsoft, cette dimension internationale n’inclura, dans un premier temps qu’une quinzaine de pays (et dépendra des accords commerciaux signés par Transatel). Reste à savoir quand elle sera officielle. Ce sera certainement d’ici la fin du mois de février et du Mobile World Congress.

Un facilitateur d'accès et non un opérateur virtuel

Plusieurs observateurs et analystes rapprochent cette initiative de Project Fi, l’opérateur virtuel de Google. Cependant, nous ne pensons pas que Microsoft souhaite à moyen terme se lancer sur le marché des opérateurs, car la position d’Apple est confortable et sûre, tandis que celle de Google nécessiterait de la part de la firme de Redmond un meilleur positionnement sur le marché de la mobilité. En effet, lancer un MVNO qui soit spécifique à une gamme de produits (il est évident que Microsoft ne va pas ouvrir la compatibilité de sa SIM à Android ou iOS) demande une part de marché significative pour négocier les prix de gros avec les opérateurs. Et Windows 10 Mobile ne l’a pas. Et s’il ne parvient pas à l’avoir, il n’y a pas de risque de voir Microsoft s’engager dans cette voie. En revanche, copier le modèle d’Apple tout en confiant la négociation à un tiers est une posture plus facile et rapide.

comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.