OPPO Reno2

Résultats Lenovo : l’activité mobile pratiquement à l’équilibre

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
motorola lenovo

Lenovo vient de publier ses résultats pour le quatrième trimestre 2015. Sur cette période faste pour les produits électroniques, l’entreprise ne parvient pas à équilibrer ses comptes. Heureusement, l’activité mobile offre des résultats positifs.

En rachetant Motorola, Lenovo envoyait un signal fort : le groupe chinois comptait réitérer la stratégie de développement qui lui avait valu de devenir le leader mondial de l’informatique. Et toute l’industrie de la téléphonie mobile attendait un raz de marée Lenovo, lequel n’a finalement pas eu lieu. Il est même décevant de constater que Lenovo et Motorola s’en sortaient mieux séparément en 2014 qu’ensemble en 2015.

Une année de restructuration pour Motorola

Une impression qui se confirme avec la publication des résultats de Lenovo pour son troisième trimestre fiscal 2016 (correspondant au quatrième trimestre 2015). Le groupe Lenovo annonce que sa division mobile (Lenovo Mobile, Motorola, tablettes sous Android et Smart TV) a réalisé un chiffre d’affaires de 3,2 milliards de dollars, en baisse de 3 % en un an. Deux tiers de ces revenus proviennent de Motorola (2 milliards de dollars). Les pertes de la division s’élèvent désormais à 30 millions de dollars, en fort recul.

Motorola X Force
Le remplaçant du Moto X Force ne sera plus brandé Motorola, mais Lenovo

Lenovo a distribué 20,2 millions de téléphones durant ce trimestre, en hausse de 15 % (+25 % pour Motorola) grâce aux marchés émergents, comme l’Inde et l’Indonésie. Les ventes hors de Chine se renforcent, passant de 75 % à 83 % des volumes. La bonne tenue des chiffres de Motorola et de Lenovo dans son ensemble montre que la restructuration entamée l’été dernier par la fusion de la division Lenovo Mobile avec Motorola porte ses fruits.

Un groupe redevenu bénéficiaire

Lenovo a réalisé un chiffre d’affaires de 12,9 milliards de dollars entre octobre et décembre 2015, en baisse de 8 % (une baisse impactée par la fluctuation des taux de change). La téléphonie pèse désormais le quart de l’activité de l’ensemble du groupe, la grande majorité des revenus de Lenovo provenant encore des PC et des tablettes sous Windows (8 milliards de dollars). Lenovo est toujours bénéficiaire, à 300 millions d’euros (+19 %). Ce qui relativise d’une certaine manière les pertes de la division mobile.

Absorber Motorola n’a certainement pas été une mince affaire et l’année 2015 a peut-être été, en interne, une période de transition et de questionnement vis-à-vis du positionnement à adopter en Chine, en Inde, aux États-Unis et dans le reste du monde. Avec les marques Vibe et Moto, il paraissait évident que l’un phagocyterait l’autre. Et les chiffres d’IDC sur la fin d'année 2015 ont confirmé un certain repli : -18,1 % sur le quatrième trimestre 2015 (par rapport au quatrième trimestre 2014) et -21,1 % sur l’année 2015. Lenovo s’est fait devancer par Huawei et lutte à la quatrième place mondiale avec Xiaomi.

2016 : l'année de la disparition de Motorola ?

En 2016, Lenovo promet de remettre Motorola et l’ensemble de son activité mobile à l’équilibre très rapidement, la restructuration étant pratiquement terminée. L’une des conséquences sera l’abandon de la marque « Motorola », mais pas de la gamme « Moto » qui sera renforcée sur le haut de gamme. Les Vibe se chargeront logiquement des gammes plus économiques. Et les Zuk vivront leurs vies en parallèle pour grignoter des points aux marques geek (Xiaomi, Meizu, OnePlus, Honor, Axon).

Partagez cet article

  • LinkedIn
comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer