promo red by sfr

Avec ce brevet, Apple semble avoir (re)découvert Sense ID

Par Samir Azzemou

apple

Le bureau américain des brevets a validé un document déposé par Apple il y a pratiquement un an. Ce dernier explique le fonctionnement d’un lecteur d’empreinte par ultrason. Une technologie qui nous rappelle celle de Qualcomm, Sense ID.

En février 2015, au lendemain de l’annonce officielle (et certainement un peu précoce) du Snapdragon 820, Qualcomm dévoilait deux technologies complémentaires à son offre de chipsets et de modems. La première est Zeroth, une plate-forme destinée à gérer les informations contextuelles et comportementales (de Zeroth est né l’antivirus proactif Smart Protect). La seconde est Sense ID, une technologie pour lecteur d’empreinte digitale à base d’ultra-sons, lesquels sont capables de traverser une plaque de verre renforcé, comme le Gorilla Glass de Corning par exemple.

Des ultra-sons dans la dalle en verre

L’idée derrière Sense ID est d’apporter plus de flexibilité au design des smartphones en offrant la possibilité, par exemple, de supprimer les boutons en façade, comme S Touch (Samsung), mTouch (Meizu) ou Touch ID (Apple). Il suffira de toucher la partie où se trouve le transmetteur d’ultra-son pour débloquer le mobile avec l’empreinte digitale. Voilà qui devrait offrir à Jony Ive tout le loisir de changer les lignes de son smartphone vedette. Il semble cependant que la firme de Cupertino avait d’ores et déjà une idée similaire dans ses cartons.

brevet Apple

Nos confrères de Patently Apple ont découvert dans les bases de l’USPTO un brevet déposé par Apple en juin 2015 et validé en tout début de semaine (le 17 mai dernier très exactement). Ce document, numéroté US9342674B2, explique comment un lecteur d’empreinte digitale à base d’ultra-son pourrait être implanté au sein même de l’écran. Apple semble même aller un peu plus loin que Qualcomm, puisque son système permettrait à l’ensemble de l’écran de devenir un lecteur d’empreinte. Notez que ce brevet s’appuierait sur des technologies acquises par Apple auprès de la start-up américaine Privaris en juin 2015, soit à quelques jours de son dépôt. Il parait également évident que l’expertise d’Authentec (racheté en 2012) a été utilisée pour son élaboration.

Changement de design... ou brevet stratégique ?

Que faut-il attendre de ce brevet. Selon de nombreux observateurs, la validation de ce brevet serait l’un des signes d’un futur changement dans le design des iPhone, notamment sur la façade avant. Puisque le bouton matériel Touch ID ne serait plus nécessaire pour scanner une empreinte digitale, cela libèrerait de la place pour agrandir l’écran, voire même rogner sur l’ensemble des bordures. Voilà une première voie possible.

brevet Apple

Il y a une seconde orientation à donner à cela. Comme le souligne Apple dans le texte de son brevet, la technologie ultra-son est particulièrement précise, bien meilleure que celle des lecteurs d’empreinte traditionnels. Ce qui semble particulièrement pertinent dans un cadre professionnel. Dans son brevet, l’un des schémas (visible ci-dessus) précise comment un iPhone pourrait devenir un lecteur d’empreinte nomade pour diverses applications : porte sécurisée, ordinateur verrouillé, etc. Et justement, les brevets de Privaris et d’Authentec sont particulièrement pertinents dans ce domaine. Sans oublier qu’Apple espère toujours renforcer sa présence dans les entreprises. Voilà qui pourrait l’y aider. 

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.