Sony Mobile : moins de revenus à venir, mais plus de profits

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • RSS
sony

La division mobile a fini son exercice sur une note positive : elle gagnait à nouveau de l’argent pendant les fêtes de Noël. Une excellente tendance qui devrait se prolonger durant l’année 2016 à en croire les prévisions du groupe.

Victime du tremblement de terre d’avril dernier au Japon, Sony avait reporté la publication d’un mois de ses résultats prévisionnels pour son exercice en cours. Le délai additionnel étant écoulé, le groupe nippon a enfin dévoilé ses tendances pour son exercice fiscal 2017 qui prendra fin au mois de mars prochain. Des prévisions globalement intéressantes, même si l’impact de la fermeture partielle de l’usine de composant de Kumamoto (où sont fabriqués les capteurs Exmor) sera évidemment négatif. Non seulement certaines commandes en cours prendront plus de temps à être livrées, mais certains contrats potentiels pourraient être amoindris. Cela obligera certainement Apple à acheter certains capteurs photo chez un sous-traitant concurrent (LG Innotek pour ne pas le citer).

Xperia X Performance
Xperia X Performance : l'incarnation de la nouvelle stratégie de Sony en mobilité

Pour l’exercice 2017, Sony estime donc que le chiffre d’affaires de l’ensemble du groupe atteindra les 63 milliards d’euros, en baisse de 3,8 %. Le résultat d’exploitation sera en hausse de 2 %, mais les bénéfices nets avant impôts seront en baisse de 11,3 %. Voilà qui ne va pas arranger l’humeur des investisseurs et des analystes financiers. Cependant, toutes les divisions ne sont pas logées à la même enseigne. Certaines activités continueront de croître comme Sony Interactive (PlayStation), Sony Pictures, ainsi que les services financiers. Tous les autres verront leur chiffre d’affaires baisser.

Une division mobile qui va mieux

C’est donc le cas de la division mobile, dont les revenus vont reculer de 16,6 % à en croire les prévisions communiquées par le groupe, passant ainsi à 7,6 milliards d’euros. Cependant, contrairement à la division Cybershot (appareils photo), Sony Music ou Bravia (TV et audio), le résultat d’exploitation de la division mobile va progresser. Mieux encore, cet indicateur sera positif : il atteindrait les 41 millions d’euros, contre un demi-milliard d’euros de perte sur l’exercice 2016 (clos en mars dernier). Le changement de stratégie paie donc bien, comme cela a été démontré lors de la publication des résultats sur le trimestre des fêtes de fin d’année dernière.

En 2015, Sony a fait un pari audacieux : arrêter de se battre sur les volumes, puisqu’il est impossible de concurrencer Samsung et les acteurs chinois sur ce terrain, et se concentrer sur les marchés à valeur où la marge est meilleure. Notamment sur le haut de gamme où Sony estime être l’une des seules marques dans le monde (avec Samsung et Apple, même si la firme ne l’avoue pas aussi directement) à être capables de vendre des téléphones à un prix supérieur à 600 euros. S’il semble clair que LG, Huawei ou encore HTC ont encore des difficultés à percer sur le très haut de gamme, les chiffres dévoilés par Sony semblent lui donner raison. Confirmation dans quelques semaines avec son prochain rapport trimestriel.

Partagez cet article

  • LinkedIn
comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.