promo red by sfr

MediaTek présente son nouveau Helio P15

Par Samir Azzemou

mediatek chipset

Après les P20 et P25, MediaTek comble les trous restants dans sa gamme de chipsets milieu de gamme avec le P15, qui viendra s’insérer entre le P10 et le P20 avec des performances qui seront certainement plus proches du premier que du second.

Les deux principaux fondeurs de chipsets pour smartphones semblent s’être donné le mot : ils ont tous les deux annoncé de nouveaux composants en ce début de semaine. Chez Qualcomm, cela concrétise avec trois modèles de Snapdragon, les 427 (entrée de gamme), 626 (milieu de gamme économique) et 653 (milieu de gamme premium). Chez MediaTek, qui a dévoilé il y a quelques semaines seulement le P25, cela se résume avec une nouvelle référence.

Elle s’appelle Helio P15, un nom qui devrait vous indiquer assez facilement sur quel segment de marché il se positionne : le milieu de gamme plutôt économique. Un parfait concurrent pour le Snapdragon 626, donc. Il viendra donc se positionner entre le P10 et le P20. Il remplacera même certainement le premier, à l'image du P25 qui devrait succéder et non accompagner le P20.

Une stratégie similaire à la concurrence

D’autant que la stratégie de MediaTek avec le Helio P15 est strictement identique à celle de Qualcomm quand ce dernier a conçu le 626 : améliorer l’existant ni plus ni moins. Le P15 reprend donc la configuration d’un ancien modèle d’Helio, le P10 en l’occurrence. Nous retrouvons donc les mêmes coeurs, la même organisation et le même GPU, mais avec des fréquences de fonctionnement améliorées. Cela se traduit par huit coeurs Cortex-A53 cadencés jusqu’à 2,2 GHz et un Mali-T860 MP2 cadencé à 800 MHz. Le gain est de 10 % environ sur les performances.

Le gain sur l’autonomie, en revanche, devrait être moindre, puisque le chipset est gravé en 28 nm chez TSMC, comme le P10. Il est dommage de constater que, le P15, compte tenu de sa proximité évidente avec le P10, ne profite pas des avancées technologiques du P20, lequel est gravé en 16 nm et est compatible avec les RAM en LPDDR4 et en « dual channel » (c’est à dire deux barrettes de mémoire vive en parallèle). Il serait d’ailleurs logique d’attendre dans le P15 un modem LTE catégorie 6 strictement identique.

Une solution milieu de gamme très économique

En comparaison, la nouvelle offre de Qualcomm semble plus qualitative que celle de MediaTek , puisque le Snapdragon 626 est gravé en 14 nm chez Samsung et profite d’un GPU Adreno plutôt capable. Cependant, comme toujours avec MediaTek, l’un des atouts du P15 sera son prix face à une offre Qualcomm qui a toujours été commercialement plus chère. En exploitant des technologies peu couteuses et des techniques de production largement amorties, MediaTek parviendra sans aucun doute à conserver sa compétitivité à toute épreuve. Reste à savoir si les smartphones qui en seront équipés n’en pâtiront pas.

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.