BlackBerry et TCL devraient présenter le Mercury au CES de Las Vegas

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
blackberry

TCL, le propriétaire d’Alcatel et désormais le fabricant des terminaux BlackBerry, présentera à Las Vegas, sa troisième réalisation pour la marque canadienne. Il s’agira d’un téléphone sous Android avec un clavier complet, plus connu sous le nom de code de Mercury.

BlackBerry ne fabrique plus et ne commercialise plus de téléphones : c’est devenu trop couteux. Ce qui ne veut pas qu’il n’y aura plus de smartphones BlackBerry, ni même que l’héritage de la gamme sera perdu. Les futurs téléphones seront simplement pris en charge par un constructeur tiers qui apposera le logo de la marque canadienne au dos et installera ses outils de sécurité. John Chen avait commencé à externaliser la production des terminaux en signant des accords avec Foxconn. Cela a continué avec TCL. Mais jusque très récemment, la commercialisation et la maintenance ne faisaient pas partie du package. Désormais si.

Le Mercury officialisé à Las Vegas ?

Le premier smartphone de cette nouvelle ère n’est pas le DTEK50 ou le DTEK60, deux téléphones fabriqués par TCL à partir de deux modèles existants dans son catalogue chinois. Ce sera certainement le « Mercury », un nom de code derrière lequel se cache un mobile qui n’a pas encore été officialisé par TCL, mais qui devrait l’être dans les jours prochains. En effet, le fabricant chinois a officiellement annoncé fin décembre qu’il aura des informations à communiquer durant le CES de Las Vegas qui ouvrira ses portes en fin de semaine. L’entreprise pourrait en profiter pour présenter son premier terminal en tant que propriétaire de la licence d’exploitation de la marque BlackBerry. Et il devrait donc s’agir du Mercury.

Le Mercury est un mobile qui a fait l’objet de plusieurs rumeurs ces derniers mois. Il s’agit du troisième modèle annoncé par John Chen, celui qui intègre un clavier complet sous son écran tactile, à l’image du Classic ou du Passport. Attendu avant la fin de l’année 2016, le smartphone aura pris un peu de retard, sans doute parce que l’accord avec TCL a dû être signé et parce que la firme chinoise ne compte pas de modèle avec un tel équipement dans son catalogue. Selon les rumeurs, le Mercury, qui pourrait prendre le nom commercial de DTEK70, serait équipé d’un Snapdragon 625, de 3 Go de RAM, de 32 Go de stockage interne, d’une batterie de 3400 mAh et d’un lecteur d’empreinte digitale coincé dans la barre espace du clavier.

Un écran peu courant

En outre, le smartphone pourrait embarquer un écran tactile de 4,5 pouces environ à la définition d’écran peu conventionnelle. À en croire une capture d’écran publié sur Twitter par Roland Qwandt, journaliste à WinFuture, cet écran affiche 1620 pixels en hauteur pour 1080 pixels en largeur, à une résolution de 420 pixels par pouce. Ce qui correspond, d’une part à un écran 4,6 pouces et d’autre part à l’équivalent d’un écran Full HD de 5,2 pouces en terme de densité de pixels. Ce qui est plutôt bien. Notez qu’un écran de 1620 x 1080 indique aussi un ratio de 16/8 et non 16/9 comme nous en avons l’habitude.

blackberry mercury

Un écran donc plus large qui correspond relativement bien à un visuel diffusé par le site chinois Anzhuo.cn (ci-dessus). Celui-ci montre un smartphone reprenant d’une part le clavier complet cté précédemment, mais aussi quelques lignes ergonomiques du catalogue de TCL. Si cette image est évidemment un montage (difficile de croire que le modèle final s'appellera Mercury), le véritable produit pourrait être très proche de ce rendu. Reste donc plus qu’à attendre l’ouverture du CES pour en savoir un peu plus.

comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.