Sony pourrait présenter jusqu’à cinq terminaux à Barcelone !

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
sony

L’année dernière, à Barcelone, Sony a réussi à bluffer tout le monde en présentant trois mobiles que pratiquement personne n’avait vus venir. Et cette année, une fois encore, la marque japonaise pourrait dévoiler plus de terminaux qu’attendu. Il pourrait y en avoir cinq.

Sony Mobile revient de loin. Alors que les rumeurs prédisaient que Kazuo Harai pourrait vendre la division en perte de vitesse, il a préféré lui donner une dernière chance de remonter la pente. Les dirigeants ont changé la stratégie et les objectifs en proposant uniquement des terminaux premium sur le milieu et le haut de gamme pour augmenter la marge réalisée sur chaque mobile vendu. Et cela fonctionne : le résultat d’exploitation de Sony Mobile est redevenu positif durant l’année 2016 grâce à un line-up cohérent composé des Xperia X, X Performance, XA, XA Ultra, X Compact et XZ, sans oublier le Xperia E5, réminiscence de l’ancien catalogue.

Sony Xperia XA Ultra
Xperia XA Ultra

Cinq terminaux à venir

Pour 2017, la marque devrait continuer sur cette lancée. Nous avons d’ores et déjà croisé dans nos colonnes le successeur des Xperia XA et XA Ultra. Il devrait logiquement y avoir un remplaçant pour le Xperia X ou le Xperia X Performance. Mais rien n’est vraiment sûr. Et comme en 2016, Sony Mobile pourrait avoir quelques surprises dans sa besace à présenter à Barcelone dans un mois (durant la conférence de presse qui y sera organisée). Un site georgien appelé Review dresse même une liste de 5 terminaux différents avec des noms de code étonnant : Yoshino, BlancBright, Keyaki, Hinoki et Mineo.

Le premier, Yoshino, serait un flagship qui remplacerait le Xperia XZ. Il serait doté d’un écran 4K (comme le Xperia Z5 Premium) de 5,5 pouces, d’un Snapdragon 835 de Qualcomm, de 4 ou 6 Go de RAM et d’un nouveau capteur photo Sony Exmor numéroté IMX400. Si nous nous basons sur les habitudes de la marque japonaise, ce nouveau capteur devrait proposer une résolution supérieure à 20 mégapixels. Cette rumeur est étonnante, car tout porte à croire que Samsung ne laisserait aucun Snapdragon 835 à la concurrence.

Des modèles pour tous les segments

Le second modèle, BlancBright serait une version allégée du Yoshino. Il serait équipé d’un écran QHD de 5,5 pouces, d’un chipset octo-core de Qualcomm, le Snapdragon 835 ou le Snapdragon 653 (nous parions davantage pour le second), de 4 Go de RAM et du capteur photo IMX400 déjà cité précédemment. Avec le Keyaki, Sony descend encore d’une marche dans la fiche technique. L’écran passerait à 5,2 pouces pour une définition Full HD, le chipset serait un Helio P20 de MediaTek avec 4 Go de RAM et 64 Go de stockage. Le capteur photo serait un modèle 23 mégapixels et la webcam offrirait une définition de 16 mégapixels. Il pourrait s’agir du G3221 croisé précédemment.

Le Hinoki serait plutôt un remplaçant du Xperia XA avec un écran 720p de 5 pouces, un chipset Helio P20 de MediaTek, 3 Go de RAM, 32 Go de stockage, un capteur photo de 16 mégapixels et une webcam de 8 mégapixels. Le dernier modèle, « Mineo », est le plus obscur des cinq. Seul un prix est avancé : 350 dollars. Soit un modèle milieu de gamme. Difficile de se rendre compte de la pertinence du prix sans le moindre détail technique. Reste évidemment à attendre la fin du mois de février pour découvrir le line-up de Sony, lequel sera, très regardé.

Partagez cet article

  • LinkedIn
comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer