Chialin Chang, en charge des smartphones chez HTC, quitte le navire

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • Google Plus
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
htc

Après Peter Chou, c’est une autre figure emblématique de HTC qui a posé sa démission. Il s’agit de Chialin Chang, le président de la division smartphones et objets connectés. Aucun remplaçant n’a encore été nommé.

Un nouveau départ est à déplorer ce matin chez HTC. Il s’agit de Chialin Chang. Il était jusqu’à présent président de la division « Smartphones and Connected Devices ». En d’autres termes, c’est lui qui est chargé de définir la stratégie sur les mobiles. D’ailleurs, les mauvais résultats de cette division sont certainement à l’origine de ce départ, même si la firme explique que le dirigeant souhaite ouvrir un nouveau chapitre dans sa carrière professionnelle. HTC perd en effet chaque mois de l’argent depuis plusieurs années. Et Chialin Chang, ou Cher Wang, n’a pas réussi à redresser la barre.

Chialing Chang, photo Engadget
Chialing Chang lors de la présentation du U11 Plus, photo Engadget

Juste après la cloture de l'accord avec Google

Son départ a été officialisé ce matin par une dépêche publiée par HTC sur son site dédié aux relations avec ses actionnaires. La dépêche est laconique. Elle explique simplement que Chialin Chang a démissionné de son poste de président de sa division. Et son remplaçant n’a pas été choisi. Difficile de savoir si Cher Wang choisira de promouvoir quelqu’un de son équipe ou si elle choisira un candidat à l’extérieur de l’entreprise. Vous remarquerez que Chialin Chang a démissionné quelques semaines seulement après la finalisation de l’accord conclu entre HTC et Google. Ce n’est certainement pas un hasard.

Chialin Chang, arrivé chez HTC en 2012 en tant que directeur financier, est devenu le patron de la division consacrée aux smartphones quand la société n’était plus profitable (justement à cause des trop faibles volumes de téléphones vendus). Ce nom vous dit certainement quelque chose, puisqu’il a accordé plusieurs interviews durant lesquels il a expliqué la stratégie de HTC en téléphonie. C’est lui, par exemple, qui indiquait il y a un an que le successeur du HTC 10 ne s’appellerait pas HTC 11…

Un bateau qui perd ses officiers

Le navire HTC perd petit à petit tous ses dirigeants emblématiques. Il ne restera bientôt que Cher Wang, la présidente du conseil d’administration et PDG du constructeur à la barre. Il y a deux ans, Peter Chou, cofondateur de la marque avec Cher Wang et H.T. Cho, était parti après avoir cédé sa place de CEO après 12 ans passés à la tête de la société. 12 ans durant lesquelles HTC est passé de l’OEM taïwanais inconnu à la marque de renommée mondiale très proche de Google et d’Android (dont il a fabriqué les premiers terminaux commercialisés, les Dream et Magic) et enfin au constructeur asiatique en mal de renouveau. Nous attendons avec impatience le moment où HTC sera à nouveau sur la pente ascendante.

Partagez cet article

  • LinkedIn
comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer