Alcatel 3L
Alcatel 3L

Nokia abandonnerait la partie grand public de Withings

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • Google Plus
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
nokia

La semaine dernière, Nokia publiait un communiqué de presse remettant en cause le futur de sa branche dédiée à la santé connectée. Dans un message adressé aux employés, la direction confirme même l’abandon de l’activité grand public.

Il y a une semaine, Nokia publiait un communiqué de presse lourd de conséquences. Dans ce document, la firme expliquait avoir lancé une procédure d’examen de sa branche dédiée à la santé connectée afin de mesurer son potentiel stratégique. Il va sans dire qu’une telle procédure implique une remise en cause de l’investissement financier et humain qu’elle y consacre. Nous avons alors craint un plan social chez Nokia, notamment dans la branche où a été incorporée Withings, la start-up française dédiée à ce sujet et rachetée par Nokia début 2016.

Withings Steel HR

Abandon de l'activité grand public

Nous en savons un peu plus sur cette procédure et sur les attentes de la direction de Nokia. Dans un mail adressé à l’ensemble des employés et relayé par nos confrères de The Verge, Kathrin Duvac, directrice de la stratégie de Nokia, a expliqué que la santé connectée était un pari qui n’a pas forcément apporté tous les fruits espérés et que les possibilités de croissance sont minces. Cet examen a donc pour but d’évaluer quelles sont les possibilités pour Nokia et quel serait l’impact dans chaque hypothèse pour les équipes. Car il y aura certainement des réallocations, ou des licenciements.

Dans son mail, elle rappelle que la montre Steel HR a eu un succès significatif et que le Nokia Sleep, un tracker d’activité, a reçu un accueil favorable lors de sa présentation au dernier CES de Las Vegas. Cependant, les chiffres ne suivent pas. Et Nokia estime que son business de licences d’exploitation de brevets et de marques est certainement la bonne voie à prendre. L’accord avec HMD Global est cité comme exemple dans le message. Et Nokia n’a pas vocation à être présent en direct sur un marché grand public. Ce qui veut dire que Nokia pourrait ne pas abandonner la santé connectée. Elle pourrait même déposer des brevets, comme elle le fait sur l’Internet des objets ou la 5G. Mais elle ne produira certainement plus de produits. Elle laissera les autres le faire à sa place.

Une décision en phase avec les smartphones

Il y a dans ce message deux informations à noter. Nokia n’a pas attendu l’examen de sa branche santé connectée pour entamer des mesures. Car déjà, les premières conséquences ont été dévoilées : gel des budgets, arrêt de la commercialisation des équipements grand public, réallocation des moyens. En revanche, l’examen pourrait décider si Nokia garde à moyen terme un intérêt à développer des technologies dans ce domaine pour en vendre des licences d’exploitation aux sociétés qui, comme HMD, utiliseraient la marque Nokia et ses brevets.

comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer