OPPO Reno2

MediaTek présente un nouveau chipset : le Helio P22

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
mediatek chipset

MediaTek a officialisé un nouveau membre de la gamme Helio. Il s’agit du P22, un octo-core qui épaulera les très récents P23 et P30. Et MediaTek le présente comme un composant taillé pour l’intelligence artificielle.

La gamme Helio de MediaTek accueille cette semaine un nouveau membre. Il s’agit du Helio P22, nouveau chipset octo-core formé de Cortex-A53, comme bon nombre de composants Helio P (à part le P60, il n’en existe aucun avec des Cortex-A73). Le Helio P22 se positionne sur le milieu de gamme, même si MediaTek le présente comme un processeur « premium ». Il faut dire que MediaTek appelle « premium » tout ce qui n’est pas « low end » ou « high end », comprenez « entrée de gamme » et « haut de gamme ».

Gravé en 12 nm

Le P22 est un octo-core très intéressant. Il est le premier chipset milieu de gamme de MediaTek à profiter d’une gravure en 12 nm FinFET (opérée bien évidemment par TSMC). Les composants qui bénéficient d’une telle finesse de gravure sont encore rares chez le fondeur taïwanais : le P60, à 12 nm, et le X30, à 10 nm. Les autres Helio P de puissance proche (P20, P23, P25 et P30) sont gravés en 16 nm. Le P22 est donc un privilégié.

MediaTek

Tous les cœurs du Helio P22 sont donc des Cortex-A53 d’ARM, comme indiqué plus haut. Ils sont cadencés jusqu’à 2 GHz, une fréquence relativement basse dans le catalogue récent de la firme. Même le P20 allait plus vite. Cependant, l’idée ici est d’offrir une solution très économe en énergie, tout en étant capable de soutenir des configurations milieu de gamme classiques.

Le chipset est compatible 4G (jusqu'à la catégorie 7), WiFi ac dual band, Bluetooth 5.0 et GPS. Il prend en charge les écrans jusqu’à la définition HD (ou équivalent selon le ratio) et les doubles capteurs photo jusqu’à 13+8 mégapixels (ou jusqu'à 21 mégapixels en configuration simple). Le GPU est signé Imagination Technologies. Il s'agit d'un PowerVR GE8320 cadencé à 650 MHz.

Taillé pour l'intelligence artificielle

Le composant a été développé pour tirer parti des nouveaux usages et des nouveaux services liés à l’intelligence artificielle. Cela comprend bien sûr les assistants personnels tels que Google Assistant. Mais cela prend aussi en compte les applications comme l’appareil photo, la galerie d’image et les systèmes de protection biométrique (reconnaissance faciale notamment). Bref, tout ce sur quoi Google travaille avec Android. Le P22 intègre pour cela un coprocesseur dédié appelé NeuroPilot.

Le Helio P22 est donc un composant qui devrait participer, au niveau hardware, à la démocratisation de l’intelligence artificielle dans la téléphonie mobile. Le composant est d’ores et déjà en phase de production chez TSMC. Il devrait être présent, selon les estimations de MediaTek, dans des smartphones avant la fin du deuxième trimestre 2018. Soit avant la fin du mois prochain. Reste à savoir lesquels. Nous resterons donc attentifs aux annonces.

comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer