SFR RED 40 Go = 10

Le Neffos X1 de TP-Link retiré de la vente à cause d'un indice DAS trop élevé

Par Stéphane Deschamps

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • Google Plus
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
neffos

Dans le cadre de ses missions de surveillance et du contrôle de l’exposition du public aux ondes électromagnétiques, l’Agence nationale des fréquences (ANFR) a contrôlé le smartphone NEFFOS X1 TP902 de la société TP-Link France, dont le DAS « tronc » avait révélé un dépassement de la limite réglementaire autorisée.

Toutes les marques de smartphones sont tenues de respecter un seuil maximal d'émissions d'ondes électromagnétiques, communiqué via l'indice DAS que vous pouvez retrouver sur les sites marchands ou sur les sites des fabricants. En France, la limite réglementaire est de 2 W/kg (Watt par kilogramme).

L'ANFR effectue régulièrement des mesures via un laboratoire accrédité afin de vérifier la conformité des smartphones aux nouvelles exigences européennes concernant le DAS localisé « tronc » (débit d'absorption spécifique d'un portable porté près du corps), qui s’appliquent progressivement en France depuis le 25 avril 2016.

Retrait de la vente du smartphone Neffos X1 TP902

Les mesures ralisées concernant le Neffos X1 TP902 importé par la société TP-Link France ont révélé un dépassement de 0,52 W/kg par rapport à la limite réglementaire de 2 W/kg, soit une valeur de 2,52 W/kg sur la face arrière du téléphone.

Suite à ces mesures, l'ANFR a demandé à Neffos France, le 12 mars dernier, de prendre toutes les mesures appropriées pour mettre fin à la non-conformité constatée sur les équipements actuellement sur le marché ainsi que ceux déjà commercialisés. Le fabricant n'ayant aucune solution de mise à jour permettant de faire baisser l'indice DAS du Neffos X1 TP902, il a informé, le 30 mars 2018, l’ANFR de sa décision de retirer ce produit de la commercialisation, dans l’ensemble de son réseau de distribution. Une procédure de rappel de tous les téléphones vendus en France a été ouverte par le constructeur jusqu’au 16 août 2018. TP-Link propose de remplacer le Neffox X1 par un nouveau Neffos X1 (même version / même couleur) + sa coque de protection offerte. Attention, cette campagne d'échange ne concerne uniquement que les smartphones achetés en France.

L’ANFR a pris acte de cette décision et a engagé des contrôles pour s’assurer de l’effectivité des opérations de retrait.

Selon nos informations, le contrôle a porté sur le Neffos X1 uniquement. Les versions Lite et Max ne sont pas concernées.

Neffos X1 Lite

Des mises à jour chez Alcatel, Honor, Modelabs, Wiko et Hisense

Par ailleurs, l'ANFR annonce également que plusieurs smartphones ont été mis à jour par leurs fabricants, afin de respecter les valeurs limites de DAS localisé « tronc », à la suite de mesures de contrôles ayant révélé un dépassement de la limite réglementaire autorisée.

Il s'agit des Alcatel Pixi 4 (6), Honor 8, Echo Star Plus ainsi que du Hisense F23 et du Wiko Tommy 2 chez Bouygues Telecom. Les fabricants ont pris la décision de réduire la puissance de leurs smartphones via une mise à jour qui permet de rendre le DAS localisé « tronc » conforme à la limite réglementaire de 2 W/kg.

La mise à jour est censée être automatiquement diffusée aux téléphones correspondants, dès lors qu’ils sont connectés à un réseau de données (réseau mobile ou WiFi).

comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer