promo red by sfr

Fragmentation d’Android : Oreo dépasse les 10 % du parc

Par Samir Azzemou

android oreo

Au mois de juillet, quelques semaines avant l’arrivée de son successeur, Android Oreo a franchi une étape importante : ses deux sous versions, Android 8.0 et Android 8.1 ont dépassé, ensemble, les 10 % du parc installé. Bravo ?

Comme chaque mois (ou presque), nous commentons pour vous les derniers chiffres de la fragmentation d’Android, c’est-à-dire le pourcentage de mobiles en fonction de chaque version du système d’exploitation de Google. Ces chiffres sont officiels et fournis par la firme de Mountain View en fonction des connexions réalisées à un instant T sur le Play Store. Les chiffres du mois de juillet sont tombés dans le courant du mois d’août. Voici donc nos commentaires.

Forte progression d'Oreo

Le premier constat important est la forte progression d’Oreo entre le mois d’avril et le mois de juillet. Cela s’explique par deux tendances. D’abord les campagnes de mise à jour des constructeurs touchent maintenant les modèles milieu de gamme (comme chez Samsung avec les Galaxy Ax de 2017). Cela est encore assez récent et les utilisateurs n’ont certainement pas fini de migrer. Ensuite les modèles annoncés sous Oreo au printemps (et même au Mobile World Congress) sont massivement arrivés au mois de juin.

Fragmentation Android aout 2018

Android 8.0 et Android 8.1, ensemble, ont doublé leur part dans le parc installé, passant de 5,7 % à 12,1 %. Android 8.0 est prédominant, avec 10,1 %, le solde revenant à Android 8.1 Oreo. Cette très bonne progression se fait au détriment de toutes les versions récentes d’Android, même Nougat qui, pour la première fois, recule. En effet, même si cette baisse est très contenue (0,3 % seulement), Android 7.X anime moins de terminaux que le mois précédent.

Nougat toujours premier

Nougat reste bien sûr la première version d’Android en termes d’importance, avec 30,8 % du parc. La seconde place revient à Marshmallow, avec 23,5 %, et la troisième à Lollipop, avec 20,4 %. En cumulant les parts de ces trois versions majeures, nous obtenons 74,7 % du parc. Soit, approximativement, 3 terminaux sur 4. Entre avril et juillet, Marshmallow et Lollipop ont chacun reculé de deux points. Les usagers ont donc acheté de nouveaux mobiles.

En seconde partie de tableau, KiKat, derrière Oreo désormais, passe à 9,1 % du parc (-1,2 point). Jelly Bean recule de 0,7 point pour s’établir à 3,6 %. Les ancêtres Ice Cream Sandwich et Gingerbread, toujours présents, ont chacun perdu 0,1 point pour atteindre, respectivement, 0,3 % et 0,2 % du parc. Gingerbread pourrait disparaître du tableau cette année et ICS attendra l’année prochaine.

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.