SFR RED 40 Go = 10

Sony Mobile réduit ses effectifs dans son ancien fief suédois

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
sony

Afin de réduire considérablement les dépenses, Sony imposerait une nouvelle restructuration de sa branche dédiée à la téléphonie. 200 postes seront supprimés dans ses équipes situées à Lund, l’ancien quartier général suédois du constructeur.

Ça va mal chez Sony Mobile. L’ancien fleuron de la téléphonie mobile ne parvient plus à séduire les consommateurs. Si bien que les ventes de terminaux sont de nouveau à la baisse, et ce malgré un changement de stratégie il y a deux ans et le lancement du Xperia XZ3, qui est assurément le plus intéressant des flagships de la marque depuis bien longtemps. Sony Mobile a vendu 13,5 millions de téléphones sur l’exercice 2018 (clos au 31 mars dernier) et selon les dernières prévisions elle en vendrait 7 millions sur l’exercice 2019 (clos au 31 mars prochain).

Nouveau plan de restructuration

Les ventes seraient donc divisées par deux, mais les coûts de structures ne sont pas plus bas pour autant. Les pertes s’accumulent, même si plusieurs coupes budgétaires assorties de restructuration ont été effectuées ces dernières années. Cela ne suffira donc pas. Un nouveau plan de réduction des effectifs aurait été annoncé, à en croire un article du magazine suédois 8till5. Il concerne 200 postes sur le site de Lund en Suède. Cela représente un quart des effectifs de Sony Mobile sur place. L’échéance est la fin de l’exercice en cours, lequel sera clos au 31 mars 2019.

Xperia XZ3
Sony Xperia XZ3

Pour les historiens de la téléphonie mobile, Lund est la ville où se trouve l’ancien quartier général de Sony Ericsson. Le pays ne dirige plus la division depuis bien longtemps (depuis que Sony a repris la part d’Ericsson dans la joint-venture). Ce sont 1200 personnes qui travaillent pour l’ensemble du groupe Sony dans ce bâtiment. Les deux tiers travaillent pour la mobilité, soit 800 personnes. Les 200 suppressions concernent donc potentiellement ces 800 employés.

Diviser par deux les dépenses

« Potentiellement », car, dans l’absolu, ce ne sera pas forcément le cas. D’abord, il y aura certainement un plan de départ volontaire qui pourrait s’étendre à l’ensemble de la structure. Ensuite, il y aura des arbitrages, avec de possibles changements de poste dans les autres divisions qui se portent mieux (comme Sony Interactive Entertainment).

Le plan de restructuration concerne 200 postes, mais cela ne veut donc pas dire que 200 personnes perdront leur emploi dans les quartre prochains mois. Stefan Olsson, président adjoint en charge de la filiale de Lund, aurait expliqué que l’objectif de Sony est de réduire de moitié les dépenses de sa branche téléphonie. Et les ressources humaines ne sont pas le seul levier. Des négociations sont donc certainement encore en cours.

Partagez cet article

  • LinkedIn
comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer