OPPO Reno 10x Zoom

Apple mettra à jour iOS pour contourner le bannissement de ses iPhone en Chine

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
apple

En début de semaine, une cour de justice chinoise interdisait l’importation et la vente de sept modèles d’iPhone, estimant qu’Apple a violé des brevets de Qualcomm. Pour contourner le problème, la firme aurait prévu une mise à jour d’iOS.

La bataille judiciaire qui oppose Apple et Qualcomm dans une quinzaine de pays différents ne se terminera que si les deux parties négocient l’une avec l’autre. Car, les deux firmes remportent chacune des manches, mais aucune ne prend vraiment l’ascendant. Et toutes deux usent de toutes les astuces possibles pour contrecarrer les décisions qui sont prises contre elles. En voici un bel exemple rapporté par l’agence de presse Reuters.

Sept iPhone bannis (ou presque)

En début de semaine, nous avons relayé dans nos colonnes une décision prise par une cour de justice chinoise. Cette dernière a émis une ordonnance provisoire interdisant l’importation et la vente d’iPhone en Chine. Le juge estime qu’Apple a violé deux brevets appartenant à Qualcomm (et validés par l’office chinois en charge de la propriété intellectuelle). Des brevets qui n’ont aucun rapport avec la connectivité réseau, mais avec le redimensionnement des photos et la gestion visuelle des applications.

Apple iPhone 7
Apple iPhone 7

Sept modèles sont concernés, depuis l’iPhone 7 jusqu’à l’iPhone X. Pas d’iPhone XR donc, ni d’iPhone XS et XS Max. Nous avions estimé que cette décision pouvait être bien plus préjudiciable que cela pouvait laisser croire. Car les iPhone 7, 7 Plus, 8 et 8 Plus sont les modèles les plus économiques vendus par Apple actuellement. Et en Chine, où le prix de vente moyen d’un mobile est plus bas qu’en occident, ces modèles sont aujourd’hui stratégiques. Notez que le lendemain, Qualcomm souhaitait déposer une requête devant la même cour pour demander l’inclusion des trois derniers modèles de la firme.

Problème résolu avec une mise à jour ?

Aujourd’hui, l’agence Reuters publie donc un article sur cette affaire, incluant une déclaration en provenance d’Apple. La firme de Cupertino explique que le problème est avant tout lié à la version du système d’exploitation. Les brevets sont utilisés dans iOS 11, mais ne le sont plus sous iOS 12. Ce qui justifiait selon elle la continuation de l’activité commerciale des terminaux incriminés, comme si de rien n’était.

Le constructeur américain explique en outre qu’une mise à jour sera poussée la semaine prochaine sur tous les iPhone concernés afin de corriger le problème qui concerne « une fonctionnalité mineure ». Parallèlement, Apple a déposé une requête pour que la décision soit reconsidérée, indiquant qu’un retrait des smartphones du commerce engendrerait des pertes financières considérables pour tous ses fournisseurs et sous-traitants, notamment chinois. Un argument qui pourrait pencher la balance en sa faveur, comme cela pourrait être le cas aux États-Unis.

Partagez cet article

  • LinkedIn
comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer