Google I/O : la nouvelle version d’Android Q se dévoile

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
google

Comme chaque année, Google profite de sa conférence annuelle dédiée aux développeurs pour présenter la nouvelle version d’Android. Celle-ci n’a pas encore de sobriquet, mais son numéro sera « 10 ». Et elle ne sera pas si différente de Pie.

Mardi soir a eu lieu la conférence d’ouverture de Google I/O, le grand rassemblement pour les développeurs organisé par la firme de Mountain View. Cette année, fait exceptionnel, les nouveautés n’étaient pas uniquement logicielles, mais également matérielles. Trois produits étaient à découvrir : les Pixel 3a et Pixel 3a XL, qui ont fait l’objet d’articles dédiés dans nos colonnes, ainsi que le Nest Hub, un écran que nous aborderons ultérieurement.

Une version améliorée d'Android P

Ces nouveautés matérielles sont toutes intéressantes. Notamment les smartphones qui ont pratiquement occulté le fait qu’une nouvelle version d’Android a été dévoilée lors de cette keynote. Il faut dire que cette nouvelle version, appelée pour l’heure Android 10 Q, est relativement sobre dans sa capacité d’innovation. Certes, de nombreuses nouveautés ont parsemé la présentation organisée dans les locaux de la firme. Mais aucune ne ressort vraiment du lot. Car Android Q est, pour l’usager, une simple évolution d’Android P.

Android Q

Une évolution qui améliore l’existant bien sûr. Comme Digital Well-beeing dont les temps d’usage des applications sont accessibles depuis le contrôle parental. En outre, un nouveau mode appelé « Focus Mode » permet de supprimer les notifications de toutes les applications qui peuvent être source de distraction, comme les messageries et les réseaux sociaux.

Plus d'intelligence dans les services existants

Deuxième exemple : les notifications intelligentes. Android Q étend l’usage des réponses rapides (déjà disponibles sur Android Messages, Google Allo et Hangouts) à toutes les applications de messagerie. En accédant à la notification d’un message, l’intelligence artificielle analyse son contenu et propose des réponses ou des actions vers d’autres applications (comme ouvrir Google Maps si une adresse est présente dans le message).

Troisième exemple : les mises à jour. Depuis Oreo, il existe un projet appelé Treble. Grâce à ce dernier, il est, théoriquement, plus rapide de développer les mises à jour du système. Avec Android Q, voici Project Mainline. Il s’agit d’une fonction qui permet de pousser des mises à jour certains composants système comme s’il s’agissait d’applications. Cela se fait en dehors du giron des constructeurs. Et cela se fait en arrière-plan, sans redémarrage du téléphone. Le but : déployer plus globalement les patchs de sécurité.

Une meilleure protection de la vie privée

Dernier exemple, lequel concerne la sécurité : Android Q disposera de nouveaux réglages pour assurer que vos données privées restent privées (une problématique très actuelle depuis la mise en lumière de certaines pratiques chez Facebook). Android Q proposera de nouvelles options de sécurité et d’accès à vos données personnelles, notamment de localisation. En outre, l’accès à ces réglages sera plus facile grâce à un emplacement dédié dans le menu principal de l’application « Paramètres ».

Parmi les autres nouveautés d’Android Q, vous retrouvez également, pêle-mêle, l’arrivée d’un mode « sombre » (idéal pour les écrans OLED), la prise en charge native des écrans pliables et des châssis adaptables (type Mate X et Galaxy Fold), ou encore l’intégration d’un outil de capture audio qui retranscrit les paroles en provenance de toute application (et pas seulement d’une poignée). Cette restrancription est en direct et n’a pas besoin d’une connexion Internet. Ce service s’appelle Live Caption et a été développé en partenariat avec des associations de personnes malentendantes. C’est une très belle innovation. Et humaniste qui plus est.

Une version beta déjà disponible pour 21 modèles

Android Q se veut donc être une version améliorée d’Android P. Et une version beta est d’ores et déjà proposée sur 21 téléphones (et non pas uniquement pour les Pixel). Treize marques sont partenaires : Google, OnePlus, Tecno Mobile (marque présente en Afrique et en Inde, principalement), Asus, Huawei, Sony, Nokia, Oppo, LG, Essential Products, Vivo et Realme (la marque alternative d’Oppo sur laquelle nous reviendrons, car elle arrive en France).

Partagez cet article

  • LinkedIn
comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer