Résultats Lenovo : la téléphonie mobile bénéficiaire pour le deuxième trimestre consécutif grâce à Motorola

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
lenovo

Lenovo a présenté fin de semaine dernière ses résultats pour son année fiscale 2019, close au 31 mars. Le chiffre d’affaires est en forte croissance, avec de belles performances sur la mobilité, une activité rentabilisée depuis fin 2018.

Lenovo redresse la pente en téléphonie mobile. Si son activité historique (PC et serveur sur lesquels la firme est leader mondial) se porte relativement bien (sur un marché qui a connu des hauts et des bas), la téléphonie n’a pas toujours été une grande réussite. Mais l’année fiscale 2018/2019, close au 31 mars 2019, pourrait être le tournant que Lenovo attendait.

Croissance des ventes

Car, même si, sur l’ensemble de l’année, cette activité (qui comprend Motorola, mais aussi les smartphones sous la marque Lenovo) est encore déficitaire sur l’ensemble de l’année, elle a été bénéficiaire sur le second semestre, entre octobre 2018 et mars 2019. Une situation qui s’améliore notamment grâce à la forte progression des volumes de vente.

Motorola Moto G7
La série G de Motorola (ici Moto G7) est l'un des moteurs de la croissance de l'activité mobile

Entrons donc dans le détail des chiffres de cette division mobile. Sur l’ensemble de l’exercice, elle a réalisé un chiffre de 6,5 milliards de dollars. Lenovo indique que les revenus ont progressé aussi bien en Chine que dans les régions prioritaires pour Motorola (Amérique latine, Amérique du Nord et Europe), ainsi que les parts de marché. Aux États-Unis et au Canada, Motorola a progressé de 47,5 % d’une année sur l’autre. En Chine, Lenovo a vu sa part de marché croître de 177,5 %, tandis qu'elle représente 17,6% en mérique latine, en hausse de 1,8 point.

Des pertes en nette décroissance

Côté bénéfice, l’année fiscale est donc encore négative pour la téléphonie mobile chez Lenovo. Le groupe a perdu 139 millions de dollars sur l’exercice 2018/2019, soit une marge d’exploitation négative de 2,2 %. Cependant, nous sommes très loin des pertes des trois exercices précédents : 662 millions de dollars, 738 millions de dollars et 603 millions de dollars, respectivement. Lenovo affirme avoir économisé 433 millions de dollars en dépense d’exploitation, notamment grâce à la simplification du catalogue de terminaux.

Sur ce bon exercice (par rapport aux précédents), la division a même été bénéficiaire sur les deux derniers trimestres, malgré une saison de Noël relativement calme au niveau des ventes. 3 millions de dollars de bénéfices avant impôts sur le troisième trimestre fiscal, 4 millions de dollars sur le quatrième. Depuis plus d’un an, Motorola réussit à réduire les dépenses, tout en conservant un niveau de chiffre d’affaires trimestriel au-dessus de 1,3 milliard de dollars (et en dépassant parfois les 1,5 milliards de dollars).

Une tendance à confirmer

Ce sont donc de bons résultats pour Lenovo. D’autant meilleurs que l’année 2018 a été marquée au niveau mondial par la formidable croissance de son compatriote Huawei. Lenovo devra cependant confirmer cette bonne tendance sur le nouvel exercice fiscal qui a démarré en avril. Faire progresser les ventes d’une part, mais surtout assurer la profitabilité de l’activité mobile, notamment Motorola sur laquelle les fuites étaient loin d’être aussi réjouissantes au printemps 2018.

Partagez cet article

  • LinkedIn
comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer