L’eSIM arrive chez SFR et Bouygues Telecom

Par La rédaction

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • RSS
sfr

Depuis les montres connectées, les opérateurs s’ouvrent progressivement à la solution eSIM pour les smartphones. Cette solution arrive progressivement en France : Orange dans les pas d‘Apple, suivi par SFR et Bouygues Telecom. Free et les MVNO ne sont pas encore intéressés.

Depuis l’année dernière, les opérateurs français utilisent progressivement les possibilités offertes par le service eSIM des smartphones : inclus dans les téléphones vendus, modifiable facilement et suivi facile de l’abonnement.

L’eSIM, la carte embarquée dans le smartphone, la tablette ou la montre

L’eSIM, Embedded SIM ou SIM embarqué, est un nouveau format de carte d’identification SIM (Subscriber Identity Module). Les cartes SIM sont des cartes avec une puce à insérer dans un appareil cellulaire qui permet de se connecter aux réseaux des opérateurs mobile.

Depuis 1991 et la 2G, les cartes SIM sont nécessaires pour accéder au réseau mobile d’un opérateur. Au fil des années, la taille de la carte à puce s'est réduite petit à petit depuis les grosses cartes SIM (85,6x53,98 mm) puis les mini SIM (25x15 mm) depuis 1996 et les micro-SIM (15x12 mm) depuis 2003. En 2012, la nano-SIM (12,3x8,8 mm) est poussée par Apple et son iPhone 5.

Mais l’utilisation d’une carte SIM externe nécessite l’installation d’un lecteur dans les appareils mobile. Afin de gagner en finesse et en espace, les constructeurs ont besoin d’intégrer la carte SIM directement dans le smartphone. Depuis 2010, les membres de la GSMA travaillent sur cette intégration. Une intégration de la puce SIM physique est envisagée par plusieurs constructeurs dont Motorola. Mais la solution choisie, portée par Apple, Samsung et Google, est une carte SIM virtuelle gérée par le système d’exploitation (Android, iOS et Windows 10 notamment).

L’eSIM présente alors une économie pour les opérateurs sur l’achat et l’envoi d’une carte SIM physique et le téléchargement du profil de l’utilisateur directement dans le smartphone tandis que les constructeurs économisent de l’espace (une puce ou un lecteur) pour d’autres fonctionnalités et facturent l’utilisation de cette carte SIM virtuelle. Pour le client, l’eSIM est intégrée dans son appareil et peut changer rapidement d’opérateur : le téléchargement du profil du nouvel opérateur utilise le réseau mobile de l’ancien opérateur ou le WiFi avant de changer de réseau.

D’abord utilisé par l’IoT (l’Internet des objets), il faudra attendre l’Apple Watch series 3, l’iPad Pro 2eme génération et le Samsung Galaxy Gear S2 pour l’intégration de l’eSIM dans un produit Grand Public en 2017. Google propose également l’eSIM dans le Pixel 2 mais le réserve à son offre mobile Google Fi aux Etats-Unis. Dès 2018, Apple intègre l’eSIM dans ses iPhone Xr, Xs et Xs Max puis dans ses iPhone 11, 11 Pro et 11 Pro Max, suivi par Google avec ses Pixel 3a et 3a XL pour tous les opérateurs mobiles autorisées. Samsung attendra le Galaxy Fold pour intégrer l’eSIM dans un smartphone.

Orange, le premier opérateur eSIM à la suite d’Apple

Lors du lancement de l’Apple Watch series 3 en 2017, Orange a annoncé le lancement d’une option MultiSIM pour les Apple Watch et Samsung Watch cellulaire compatibles. Après le WWDC 2019 en mai dernier, Orange lance le service eSIM pour les iPhone Xr, Xs et Xs Max, avec la mise à jour d’iOS.

Contrairement à l’eSIM en option pour les montres connectées, Orange choisit d’intégrer l’eSIM dans ses offres mobile (forfaits mobile Orange, Pack Open et Sosh). Par contre, l’activation de l’eSIM nécessite la possession d’une carte SIM existante. Ce changement est facturé comme un changement de carte SIM, soit 10€ de frais de mise en service (une promotion en cours offre les frais).

L’eSIM est disponible pour les utilisateurs d’un iPhone Xr, Xs, Xs Max, 11, 11 Pro et 11 Pro Max ou d’un Samsung Galaxy Fold. Le service n’est pas accessible aux Google Pixel 3a ou 3a XL, qui ne l’a pas activé en France. Le service d’activation eSIM d’Orange fonctionne tous les jours de 8h à 21h30.

Activer votre eSIM Orange

Le renouvellement vers l’eSIM s’effectue par le site de l’Espace Client ou l’application Orange&Moi ou MySosh. Le site ou l’application génère un QRCode (et un code pour l’installation manuel). L’activation se passe dans les réglages du système qui scanne le QRCode (ou où l’utilisateur doit taper les codes). Le service télécharge le profil et active l’eSIM en quelques minutes.

SFR active l’eSIM depuis le 15 janvier

Après Orange, SFR a lancé l’eSIM sur les forfaits mobile SFR et RED depuis le 15 janvier 2020. Comme Orange, SFR propose à ses abonnés le changement vers l’eSIM, facturé 10 euros de frais de mise en service. L’offre est disponible pour les utilisateurs d’un iPhone Xr, Xs, Xs Max, 11, 11 Pro et 11 Pro Max ou d’un Samsung Galaxy Fold. Le service n’est pas accessible aux Google Pixel 3a ou 3a XL.

La procédure de SFR pour l’eSIM diffère légèrement de celle d’Orange : elle s’effectue uniquement par le site de l’Espace Client (sfr.fr ou red-by-sfr.fr). Le site envoie par mail un QRCode (et un code pour l’installation manuel). L’activation se passe dans les réglages du système qui scanne le QRCode (ou où il faut taper les codes). Le service télécharge le profil et active l’eSIM en moins d’une heure.

Ni Orange ni SFR ne proposent encore l’utilisation de l’eSIM à la souscription d’un forfait, comme le font des opérateurs internationaux.

Bouygues Telecom au printemps 2020

Bouygues Telecom a annoncé l’arrivée du service eSIM pour le printemps 2020, sans autre précision de date. Comme avec Orange et SFR, le service eSIM sera proposé aux abonnés Sensation et B&You ayant un iPhone Xr, Xs, Xs Max, 11, 11 Pro et 11 Pro Max ainsi que le Samsung Galaxy Fold. La fiche d’assistance mis en place par l’opérateur ne précise rien d’autre concernant son fonctionnement qui devrait être similaire à celui des deux autres opérateurs.

Pas d’eSIM prévue chez Free Mobile et les MVNO

Pour sa part, Free a déjà indiqué, lors de la conférence des communautés Freenautes, ne pas être intéressé par l’eSIM, comme pour la VoWiFi, la voix sur WiFi. Cette réponse était valable en 2019 alors que l’eSIM était encore confidentielle. L’opérateur pourrait un jour (souvent un mardi) le proposer.

Enfin, du côté des MVNO, les opérateurs virtuels (MVNO light principalement) vont devoir se tourner vers leurs opérateurs de réseau (Bouygues Telecom, Orange et SFR) pour accéder à cette solution. Les opérateurs Full MVNO (ayant la carte SIM gérée par le MVNO), comme NRJ Mobile ou Lebara mobile, n’ont pas encore indiqué s’ils comptent prendre la solution eSIM.

Partagez cet article

  • LinkedIn
Sponso

Série Limitée jusqu’au 15/07/2020

illimité 60 Go

Appels illimités

SMS/MMS illimités

Internet 60 Go

RED By SFR

15,00 € 13,00 € VALABLE A VIE

comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.