promo red by sfr

HarmonyOS installé sur d’autres smartphones que ceux de la marque Huawei ?

Par Sylvain PICHOT

Avant même l’interdiction d’utiliser les services mobiles de Google pour Android, Huawei avait commencé le développement de son propre système d’exploitation pour appareils mobiles, HarmonyOS. Désormais pour s’en sortir, le géant chinois pourrait le proposer à d’autres fabricants.

Huawei HarmonyOS

Pris depuis plusieurs mois dans la tourmente d’une interdiction d’utiliser les Google Mobiles Services pour Android, la société chinoise Huawei cherche tous les moyens pour ne pas sombrer sur le marché des smartphones. Outre la conception de terminaux exceptionnels comme le P40 Pro ou le dernier Mate 40 Pro capables d’excellentes performances et de proposer l’un des plus hauts niveaux (si ce n’est le plus haut) de qualité photo, Huawei a décidé de terminer le développement de son propre système d’exploitation HarmonyOS. Celui-ci est pressenti pour être utilisé sur le smartphone pliant Huawei Mate X2 et devrait également être intégré sur les futurs haut de gamme Huawei P50 et P50 Pro.

D’autres fabricants de smartphones intéressés ?

Selon le site Pocket-Lint, il semble qu’un rapport affirme qu’HarmonyOS serait examiné par d’autres fabricants de smartphones pour leurs propres appareils. Les sociétés Oppo, Xiaomi, Vivo et Meizu, pas vraiment des petits acteurs de ce marché, auraient ainsi approché le géant Huawei à ce sujet. Or, jusqu’ici, le système a été développé en parfait accord avec la puce Kirin alors que les autres constructeurs utilisent des Soc Mediatek ou Qualcomm. Toutefois, il semble qu’une fuite sur le réseau social Weibo fasse état de la prochaine prise en charge du système pour les processeurs des fondeurs taïwanais et américain permettant ainsi d’étendre considérablement la compatibilité d’HarmonyOS.

Huawei P40

Huawei P40

acheter au meilleur prix

  • BoulangerBoulanger 399,00 €
    more
  • DartyDarty 449,00 €acheter

D’après les premiers tests, HarmonyOS ressemblerait à une version d’Android à laquelle serait associée une surcouche logicielle comme en développent les fabricants pour leurs propres appareils. Une telle interface pourrait aider les utilisateurs à passer de l’une à l’autre si les fabricants se mettaient à commercialiser leurs smartphones sous HarmonyOS.

Partagez cet article

  • LinkedIn

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

close