image de couverture lesmobiles

iPad Mini : que peut-on attendre de la keynote d'Apple ?

Par La Rédac LesMobiles - 23 octobre 2012 à 14:37
Ce soir, les journalistes tech' se transforment en Grands Reporters de Guerre : ce soir, Apple dévoilera de nouveaux engins. Comme à chaque fois, ce sera le chaos, la déception, les prédictions de chute de l’Empire Pommesque. Si tout cela ne surprendra pas le lecteur habitué, que pourra-t-on attendre de nouveau ?
Malheureusement, la rumeur n’est plus ce qu’elle était. Vous vous souvenez de l’iPhone 5 qui avait été « prévu », annoncé, voire testé par de grands sites spécialisés et qui s’était terminé en iPhone 4S ? En 2011 encore, on pouvait se planter lamentablement sur toute la ligne, surtout avec une société aussi secrète qu’Apple. 2012 : à part leurs noms, nous savions tout du nouvel iPad et de l’iPhone 5 avant leur annonce. Rarement les rumeurs n’ont été aussi précises et justes. Et Apple n’est plus le seul touché : un site russe a déjà testé le prochain Nexus par LG, par exemple.

Dès lors, sortons dès maintenant le petit kit du journaliste blasé. Qu’est-ce que Apple va présenter ce soir et qui intéresse un site spécialisé dans la mobilité comme le nôtre ? La Rumeur dit : « un iPad Mini, monsieur ». Nous serions tentés de la croire. Google et Amazon prennent de l’avance sur ce secteur et Apple aurait tort de leur laisser l’occasion de devenir de véritables références incontournables. Qu’est-ce qu’un iPad Mini ?

D’abord, même si le nom n’est pas vérifié, il s’agira sûrement d’une tablette portable de 7,85 pouces. Le ratio devrait être le même que celui de l’iPad et l’on pourrait retrouver une dalle définie en 1024 x 768 pixels, comme sur l’iPad 2. Si les rumeurs concernant la batterie se confirment, il y a peu de chance que sa capacité puisse permettre à un écran Retina de rester allumé une journée entière. De même, le prix de la bête, annoncé entre 199 € par les utopistes et 349 € par les pessimistes ne permettrait pas à Apple de faire une marge suffisante s’il fallait y intégrer un écran Full HD. Car voilà tout le fond de la question : Cupertino ne sort pas un produit s’il ne sait pas qu’il va gagner de l’argent avec. Et pas un peu d’argent, mais au minimum une montagne de bazillons de simflouze. Pour cela, quand on n’a pas 30 modèles par an, comme Samsung au hasard, il faut faire de grosses marges.

Du coup, voilà d’où pourrait venir la déception : l’iPad Mini pourrait ne pas être, à proprement parler, une tablette entrée de gamme. On parle d’un modèle plancher n’ayant que 8 Go d’espace de stockage. Apple pourra-t-il vendre un tel produit 150 € de plus que la Nexus 7 ? Oui, nous ne nous faisons aucune illusion là-dessus : l’iPad Mini pourrait devenir le moins cher des produits Apple hors iPod et donc s’imposer comme le produit d’appel par excellence. Il permettrait à ceux qui ne peuvent pas dépenser 500 € dans un iPad de profiter d’iOS sur un engin mobile facilement transportable.

Car voilà, ce que manquera sûrement de voir le journaliste aigri ce soir par un produit qu’il connaît déjà par coeur, c’est la stratégie brillante – et machiavélique – derrière cette nouvelle tablette. L’iPad Mini sera la version très grand public d’un produit grand public : un petit bout de l’objet de rêve à moindre coût. Ajoutez à cela la gamme 3G/4G, et vous aurez un produit qui, malgré sa banalité, aura les clefs pour entrer dans les foyers de Tata Jeanne-Micheline et des technophiles.

Confirmation dans quelques heures : soyez sûrs que nous couvrirons en direct le premier événement de cette folle semaine qui verra Apple, Microsoft et Google se livrer une lutte impitoyable pour accéder au trône de Noël.

Apple Apple ipad

Avis des internautes

Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier à réagir !

Les guides et comparatifs
image guide Smartphones moins de 200 euros
image Guide trois smartphones xiaomi populaires