BlackBerry 10 : le gouvernement américain s'intéresse de nouveau à RIM

Par Julien Cadot

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
blackberry

Un souffle de répit touche RIM en ce moment : la firme en avait bien besoin. Après une légère augmentation de sa valeur en bourse, le gouvernement américain a annoncé qu'il s'intéresserait de nouveau aux BlackBerry après la sortie de BB10.

Et c’est encore le Bureau de la Douane et de l’Immigration qui est sur le devant de la scène. Pour rappel, c’était lui qui, en octobre dernier, avait annoncé qu’il rompait son contrat avec RIM et allait équiper ses agents avec des iPhone. La raison évoquée qui aurait menée à ce changement brutal de politique ? Les smartphones BlackBerry ne répondraient plus aux attentes des agents en termes de fonctionnalités. En somme, même s’ils sont toujours bien sécurisés, ils ne sont plus assez modernes.

Retournement de situation aujourd’hui : ce même bureau a affirmé que la sortie de BlackBerry 10 pouvait faire pencher la balance en faveur du canadien. Pour allier les actes aux mots, le bureau organisera un programme pilote dès le début de l’année prochaine. Les agents testeront sur le terrain des smartphones BlackBerry 10 associés au service BlackBerry Enterprise Server 10. Il est donc tout à fait envisageable, si les tests sont concluants, que RIM garde une part du gâteau. Il est possible que l’agence se serve de l’infrastructure professionnelle proposée par la société pour contrôler à la fois des iPhone et des Blackberry. En tout cas, cela n’a pas manqué de rassurer les actionnaires, frileux depuis le début des déconvenues du géant canadien.

Partagez cet article

  • LinkedIn
comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.