image de couverture lesmobiles

Test : LG Renoir KC910

Par La Rédac LesMobiles - 12 décembre 2008 à 0:0
Avis LesMobiles.com
Après un an de bons et loyaux services, le LG Viewty s'efface, pour laisser place à son successeur : le LG Renoir.
La fin d'année dernière fut marquée par le début de la déferlante tactile. Parmi les figures de prou de cette tendance, le LG Viewty a réalisé un véritable carton. En tout, il s'en est écoulé plus de 400 000 rien qu'en France depuis sa sortie fin 2007 ! Tout ça pour vous dire que son successeur, le KC910 Renoir était attendu de pied ferme. La première chose qui frappe quand on jette un oeil à la fiche technique de la nouvelle star tactile de LG, c'est son appareil photo numérique de 8 mégapixels. Le Viewty avait enchanté les foules par ses fonctions liées à l'imagerie et LG se devait de mettre la barre encore plus haut.



Le constructeur coréen fait d'une pierre deux coups puisqu'une telle résolution lui permet aussi de rester au contact de son frère ennemi Samsung et de son Player Pixon. Outre cette orgie de mégapixels qui laisse rêveur (sur le papier), le Renoir propose aussi de filmer en VGA, en WVGA, c'est-à-dire en 640x384 pixels, et se révèle compatible avec le DivX et, pour la première fois, le Dolby Mobile. Côté hardware, il propose un grand écran tactile de 3 pouces doté de 256 000 couleurs affichables et d'une résolution de 240x400 pixels. On retrouve également toutes les connectiques que l'on est en droit d'attendre dans un mobile haut-de-gamme comme le Bluetooth 2.0, le Wi-Fi (b/g) et même une puce GPS (A-GPS). Enfin, il est bien sûr compatible avec le réseau HSDPA (3G+), à 7,2 Mbps.

Contenu du Pack

Le LG KC910 Renoir est fourni dans une boîte assez complète, comprenant :

• Un chargeur
• Une batterie
• Des écouteurs stéréo
• Un adaptateur jack 3.5 mm doté d'un micro
• Un stylet et son étui en cuir qui s'attache sur le côté
• Un CD comprenant LG PC Suite
• Un câble data USB
• Le manuel d'utilisation
• Une carte mémoire microSD 8 Go



Vous aurez noté la présence de la carte mémoire microSD de 8 Go fournie avec le mobile. Ce genre de pratique reste encore assez rare pour être soulignée et saluée. On regrette par contre l'absence d'un câble de sortie TV. C'est particulièrement dommage vu les capacités vidéo du Renoir.


Aspect et Design

Le problème avec les mobiles à grand écran tactile, c'est qu'ils se ressemblent tous ! Et le Renoir n'échappe pas à ce constat. A la décharge des constructeurs, il devient difficile d'innover quand l'écran occupe 70 à 80% de la face avant. LG arrive néanmoins à tirer (un peu) son épingle du jeu avec ce KC910 grâce à quelques astuces esthétiques bien senties. A commencer par la couleur grise du mobile. Bien qu'aussi sobre que le noir généralement utilisé par les concurrents pour ce type d'appareil (iPhone, HTC Touch Diamond, Pro et HD, Samsung Player Addict, etc.), cette couleur parvient à démarquer un peu le téléphone grâce à une touche de vernis qui la rend un peu brillante.



LG a aussi eu la bonne idée de placer des cubes de plastique transparents à la place des 3 boutons qui se trouvent sous l'écran. C'est par ces petites touches que le constructeur coréen a réussi à différencier un tant soit peu son mobile des concurrents. Et puisqu'on en est à parler de plastique, sachez que celui qui a été utilisé pour la coque du téléphone est de bonne qualité et rend l'appareil agréable à prendre en main.



Côté encombrement, le Renoir se révèle quasiment identique au Viewty, bien qu'il soit à la fois plus long et plus fin. Avec ses 14 mm d'épaisseur, il fait partie des tactiles les moins épais du marché, sans compter qu'il embarque tout de même un APN de 8 mégapixels. La guéguerre avec Samsung a duré un petit moment, pour savoir qui allait proposer le 8 mégapixels le plus fin du marché. Si le Player Pixon gagne ce duel, c'est seulement de 0,2 mm ! Il faut vraiment être chipoteur pour remarquer la différence, aussi ne vous basez pas sur cette donnée si vous voulez choisir entre les deux téléphones.





Les tranches du mobile sont correctement pourvues avec des boutons pour augmenter / diminuer le volume, une touche pour verrouiller / déverrouiller l'appareil, une autre pour déclencher la photo, un slot mémoire pour la carte microSD et un connecteur chargeur / casque. Ce dernier ne manque pas de nous énerver puisque non seulement le Renoir n'offre pas de prise audio standard jack 3.5 mm, mais qu'en plus, vous ne pouvez pas recharger le téléphone et écouter de la musique ou parler via un kit mains-libres en même temps. Le téléphone est toutefois livré avec un adaptateur jack 3.5mm sur lequel vous pouvez connecter votre propre casque ou celui, passable, fourni avec le mobile. A noter que cet adaptateur fait aussi office de micro.



Enfin, à l'arrière de l'appareil, LG a pensé à protéger l'optique de son mobile par un cache actif, qui lance la fonction photo lorsqu'il est ouvert. Dommage que l'ouverture de ce cache soit entièrement manuelle.


OS & Ergonomie

Les possesseurs de Viewty seront en terrain connu s'il opte pour ce Renoir. Les menus des 2 mobiles présentent en effet bien des similitudes. L'évolution de l'interface graphique est vraiment minime, surtout dans les menus où l'agencement est quasi-identique. On retrouve les quatre onglets proposant chacun des thématiques de fonctions avec « Communications », « Divertissement », « Utilitaires » et « Réglages ». Vous pouvez toutefois désormais changer l'ordre de ces icônes à votre guise pour personnaliser ce menu. Pour trouver de la vraie nouveauté, il faut plutôt aller faire un tour du côté de l'écran d'accueil. LG y a en effet implémenté des Widgets.



Pour faire simple, disons que le constructeur coréen a copié de manière éhontée son concurrent et frère ennemi Samsung. Ce dernier avait en effet lancé peu avant les vacances le Player Style (F480), un mobile tactile grand public doté de Widgets escamotables dans un petit tiroir virtuel. Le Renoir reprend donc ce principe à son compte, sauf qu'au lieu d'être latéral, le tiroir escamotable d'où l'on prend / range les Widgets est situé en bas de l'écran. Pour le reste, ce système fonctionne très bien ici et permet d'accéder rapidement à la plupart des fonctions principales du mobile.



Ces Widgets sont à leur aise sur le Renoir grâce à un écran tactile vraiment réactif. D'ailleurs, la saisie de SMS est particulièrement surprenante sur ce mobile. On n'atteint pas encore le confort d'un bon clavier alphanumérique traditionnel, mais nous n'en sommes pas si éloignés. A la réactivité de l'écran s'ajoute les petites vibrations que proposent désormais la plupart des mobiles à écran tactile et qui permettent de valider le fait que l'écran ait été pressé. Dans l'ensemble, le KC910 est assez véloce mais il arrive aussi qu'il se rende coupable de lenteur. Ainsi, lorsqu'il sort de veille, il met quelques secondes à être opérationnel. Rien de grave dans l'absolu, mais cela peut devenir énervant dans certains cas où l'on allume et remet en veille son mobile à intervalle rapproché.



L'accéléromètre embarqué ne nous a pas fait tourner chèvre comme cela arrive parfois avec ce genre de fonction. Celui du Renoir réagit bien et ne fait pas basculer l'écran de manière impromptue. Il permet, par exemple, de passer le clavier en mode paysage lorsque vous tapez un SMS. Vous vous retrouvez alors avec un clavier Azerty complet au lieu du pavé alphanumérique classique.


Appareil photo 8 mégapixels / Vidéo

Le Renoir est attendu au tournant pour son appareil photo qui affiche fièrement 8 mégapixels. En téléphonie mobile encore plus qu'en photographie, les mégapixels sont bien souvent de la poudre aux yeux destinée à faire vendre. Un bon argument marketing en somme. Le Renoir partait toutefois sur de bonnes bases avec le Viewty comme prédécesseur.



Il reprend d'ailleurs la même interface pour la fonction photo. Elle se révèle toujours aussi riche en options diverses et apporte même son lot de nouveautés. Tel un vrai appareil photo numérique, l'interface du Renoir permet de traquer les sourires, les clignements de paupières, les visages, etc. Le GPS embarqué n'a d'autres fonctions que d'autoriser le géo-référencement des photos prises avec le téléphone. L'un des points forts du Renoir, c'est son autofocus réglable au doigt. En fait, vous touchez (du doigt donc) la partie de l'image sur laquelle vous souhaitez que l'autofocus se fasse et l'optique s'exécute. Outre ce déluge de fonctions qui ferait rougir bien des appareils photos compacts, le plus important reste quand même la qualité des clichés réalisés. Et là, il y a du pour et du contre.


Photos prises depuis le LG Renoir en 3264*2448 pixels [cliquez pour agrandir]



Autant les clichés réalisés en plein jour, avec des conditions de luminosité optimale sont excellents, autant cette qualité se dégrade vite si la luminosité vient à manquer ou si les sujets bougent. L'optique du Renoir n'apprécie guère le mouvement et le fait savoir en sanctionnant régulièrement par des flous dont on se passerait bien sur les photos. Malgré la présence du flash au xénon, les clichés avec peu de lumière offrent un rendu au mieux passable. Attention, nous insistons ici sur les défauts car nous nous estimions en droit d'attendre mieux de la part d'un 8 mégapixels, mais cela ne signifie pas que ce Renoir est un mauvais photophone. Il est meilleur que son ancêtre le Viewty, qui fut lui même l'un des meilleurs en son temps. Mais entre-temps, la concurrence s'est organisée et en qualité photo pure, ce Renoir ne fait pas le poids face au Sony Ericsson C905 par exemple.



Si nous avons trouvé à redire sur la photo, la vidéo se révèle d'un tout autre calibre. KC910 arrive à surpasser sans peine ce que propose le Viewty en la matière, ce qui n'est pas un mince exploit tant les capacités vidéos de ce dernier restent d'actualité un an après. En plus de la possibilité, assez classique sur les haut-de-gammes, de filmer en résolution VGA (640x480), le Renoir propose aussi un mode WVGA (Wide VGA) pour capturer des vidéos en 640x384 pixels, soit un format 16/9ème assez saillant, bien adapté à l'écran du téléphone. Quel que soit le mode choisi, les vidéos réalisées offrent un très bon rendu. Elles se révèlent très fluide et ne pixellisent pas, sauf lorsque vous filmez en environnement peu éclairé. Et encore, même dans ce dernier cas, pour peu qu'il y ait un minimum de lumière, le rendu est parfaitement regardable, et surtout bien au-dessus de la moyenne.

Le Renoir intègre aussi les 2 modes de capture vidéo qui ont fait la célébrité du Viewty : le ralenti et l'accéléré. Si leur usage peut être assez fun dans un premier temps, on s'en lasse assez vite, surtout qu'ils ne permettent de capturer que dans une résolution QVGA de 320x240 pixels, trop peu pour être exporté de manière pérenne vers un grand écran. Mais ils ont le mérite d'exister.


Autres Fonctions (Lecteur MP3, WiFi, vidéo…)

En bon mobile multimédia, le Renoir est bien évidemment capable d'afficher la plupart des contenus les plus populaires.

Le lecteur photo est un modèle du genre grâce à l'excellente sensibilité de l'écran. On se prend rapidement à effeuiller les images de manière naturelle, presque comme le ferait sur un iPhone ! Ça n'a l'air de rien écrit comme ça, mais c'est bien la première fois que nous mettons la main sur un téléphone capable de tenir une telle comparaison. Le mobile intègre aussi un éditeur d'image riche en options et assez bien fichu.



Mais il existe un domaine où le Renoir enfonce la concurrence, et de loin : celui de la lecture de vidéos. S'il est bien une activité à laquelle nombre d'internautes s'adonne, c'est le téléchargement de films et de séries sur le Web. Le DivX / Xvid est incontestablement le format le plus populaire depuis quelques années. Pourtant, les constructeurs de mobiles n'ont pendant longtemps proposé que des téléphones capables de lire que le MP4 et le H.263. Les temps changent et tous les derniers mobiles haut-de-gamme de Samsung, LG et BlackBerry sont capables de lire nativement le DivX / Xvid. Le Renoir en fait bien évidemment partie. Il nous a même laissé scotchés par sa capacité à accepter la vingtaine de vidéos que nous lui avons infligées. Il les a toutes lues alors qu'elles étaient encodées à différentes époques et nécessitaient différents codecs. Mais le plus beau est à venir. LG a eu la bonne idée de faire certifier ce téléphone « Dolby Mobile ». Lorsqu'on a découvert cette certification sur la fiche technique, on s'est d'abord dit que c'était « pour faire joli », ou pour aider l'équipe marketing à vendre le produit. Nous étions vraiment à côté de la plaque. Pour peu que la bande-son du film que vous souhaitez visionner soit correctement encodé (c'est à dire pas celle d'un screener en gros), le résultat est impressionnant et porte le visionnage de films sur mobile à des sommets insoupçonnés. La technologie de Dolby est déjà au point et offre une restitution sonore à mille lieux de ce que l'on a l'habitude d'entendre sur mobile.



Le lecteur audio n'atteint pas un tel degré d'excellence mais s'en sort tout de même très bien. Il propose en effet un rendu de qualité. S'il profite lui aussi du Dolby Mobile, le résultat est nettement plus mitigé qu'avec la vidéo. Cette option donne en effet une sonorité bien particulière au son. Tout le monde n'appréciera pas… heureusement, il est possible de la désactiver de manière très simple. Pour le reste, ce lecteur n'évolue guère par rapport aux précédents modèles tactiles du constructeur coréen. Il propose néanmoins toutes les fonctions classiques comme la création de liste de lecture, les modes aléatoire et répétition, etc. Nous adresserons tout de même un gros reproche à LG : l'absence de prise jack 3.5 mm pour connecter un casque standard directement sur le téléphone sans passer par le fichu adaptateur. Certes il est fourni (encore heureux pour un téléphone à ce prix), mais l'utilisateur doit toujours penser à l'avoir sur lui. Il arrive fréquemment qu'on l'oublie et le risque de perte n'est pas mineur.



Un mot sur la navigation Web : si elle se révèle assez fluide dans l'ensemble, le Renoir n'est clairement pas le meilleur pour ce genre d'activité. Malgré la réactivité et la sensibilité de l'écran tactile, le navigateur peine parfois, ce qui peut rendre les cessions Web particulièrement pénibles.

Malgré cela le KC910 est certainement le meilleur mobile à l'heure actuelle dès qu'il est question de profiter de contenus multimédias. Son seul point faible est sa taille d'écran inférieure à celle de la plupart de ses concurrents. Il ne mesure en effet « que » 3 pouces alors que ceux des Player Addict et Player Pixon affichent 3,2 pouces, comme celui du BlackBerry Storm d'ailleurs. Et que dire de l'iPhone et de ses 3,5 pouces ou des 3,8 pouces du HTC Touch HD ? Toutefois, si la lecture de contenus multimédias est vraiment votre priorité, réfléchissez bien avant d'opter pour un autre mobile que ce Renoir. 3 pouces suffisent en effet amplement pour regarder des clips et des séries. Et le Dolby Mobile vous transportera plus sûrement dans un film (même entier) que n'importe quel autre mobile, fut-il doté d'un écran bien plus grand.


Conclusion (Plus et Moins)

A l'heure du choix, il est difficile de ne pas être emballé par ce Renoir. Certes, les différences ne sont finalement pas légion avec le Viewty. Mais les nouveautés proposées dans ce modèle par le constructeur coréen sonnent juste pour la plupart. Si le bénéfice d'un capteur à 8 mégapixels ne saute pas forcément aux yeux, le module photo de ce KC910 n'en reste pas moins assez bon. Il n'est toutefois pas exempt de défauts avec une aversion pour le mouvement ou le manque de luminosité.

La vidéo est d'une autre trempe et s'inscrit sans peine comme l'une des meilleurs, tous mobiles confondus. Mais plutôt que la capture, c'est véritablement par la consultation de contenus multimédias qui fait entrer ce Renoir dans la cour des grands. Regarder ses photos sur cet appareil est un plaisir, de même qu'écouter ses musiques. Mais le point fort reste sans conteste le visionnage de vidéo, porté aux nues par une compatibilité avec les DivX et surtout avec la nouvelle norme Dolby Mobile. C'est bien simple, pour le Renoir est le meilleur mobile du moment pour vous plonger dans un film, malgré une taille d'écran (3 pouces) un brin en deçà des concurrents directs.



Ces qualités de lecteur multimédia n'ont pas fait perdre de vue à LG qu'un mobile sert avant tout à téléphoner. Nous n'avons remarqué aucun désagrément particulier au niveau de la qualité des conversations lors de notre test. Les appels se déroulent sans aucun bruit parasite ni aucune micro-coupure malvenue. Quant à l'autonomie, nous l'avons calculé à environ 3 jours. Tout dépend bien sûr de ce que vous faites de votre téléphone, les fonctions multimédias étant particulièrement exigeantes avec la batterie.



Note : 91/100

Les Plus :
• Les vidéos réalisées par le mobile
• Compatibilité DivX
• Qualité et réactivité de l'écran
• Les finitions solides
• Le superbe nouveau système audio Dolby Mobile

Les Moins :
• On attendait plus de la photo (qui est quand même pas mal)
• Le système d'exploitation n'est pas assez renouvelé par rapport au Viewty
• L'écran un peu petit par rapport aux concurrents
• Une même prise pour recharger et mettre le kit mains-libres
• Pas de prise jack 3.5 mm sur le téléphone (via adaptateur fourni seulement)

Test réalisé par Stéphane Deschamps
Date de publication : 12/12/2008.

Avis des internautes

Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier à réagir !

Les guides et comparatifs
image guide Smartphones moins de 200 euros
image Guide trois smartphones xiaomi populaires