Motorola Razr 2022

Test Motorola Razr 2022 : une belle réussite pour ce smartphone pliant aux très bonnes performances

Par Sylvain PICHOT - 25 novembre 2022 à 16:5
Avis LesMobiles.com

On le sait peu, mais la marque Motorola propose depuis 2 ans maintenant des smartphones pliants. Il s’agit de modèles Razr qui s’inspirent du modèle à clapet proposé en version classique. Le Razr 2022 est commercialisé en France et utilise le principe d’une charnière qui s’ouvre verticalement comme le Samsung Galaxy Z Flip4, mais aussi du Huawei P50 Pocket qui se présentent comme des concurrents. Il embarque un écran externe tactile de 2,7 pouces et un autre flexible, interne de 6,7 pouces pouvant atteindre 144 Hz. Il est animé par un chipset Qualcomm Snapdragon 8+ Gen 1 avec 8 Go de mémoire vive et peut compter sur la présence de plusieurs capteurs photo dont un module principal de 50 mégapixels. Une belle fiche technique pour ce mobile que nous avons pu tester pendant un moment et dont voici nos impressions. 

Principales caractéristiques techniques : 

  • Écran AMOLED de 2,7 pouces, 573x800 pixels 60 Hz 
  • Écran AMOLED de 6,7 pouces, 1080x2400 pixels 144 Hz 
  • Chipset Qualcomm Snapdragon 8+ Gen 1
  • 8 Go de mémoire vive extensibles
  • 256 Go de stockage interne non extensibles
  • Double capteur photo 50+13 mégapixels
  • Capteur frontal 32 mégapixels 
  • Lecteur d’empreinte digitale sur le profil
  • Batterie 3500 mAh compatible charge 30 watts 
  • Système d’exploitation : Android 12 avec une surcouche logicielle 

Motorola Razr 2022 meilleur prix

Le design

Le design du smartphone Motorola Razr 2022 reprend les grandes lignes de ses prédécesseurs. Il présente donc un format très compact lorsqu’il est replié et offre une surface d’affichage au moins aussi grande, voire plus que la plupart des smartphones conventionnels. Le smartphone se montre assez large en main.

Il fait 79,79 mm de large alors que le mobile Samsung Galaxy Z Flip4, son concurrent le plus direct, mesure 71,9 mm. Le Galaxy Z Flip4 a une hauteur de 165,2 mm lorsqu’il est ouvert contre 167 mm pour le Motorola. Ouvert, ce dernier a un profil de seulement 7,62 mm d’épaisseur contre 6,9 mm pour le Galaxy Z Flip4, donc plus fin. Son poids est de 200 grammes, ce qui reste raisonnable et exactement dans la moyenne des mobiles, mais le Huawei P50 Pocket fait 190 grammes et le Samsung est un peu plus léger faisant 187 grammes.

La largeur de l’appareil permet d’avoir des écrans qui profitent d’un excellent ratio hauteur/largeur. Cela permet d’avoir à l’extérieur un écran qui est au format 16/9 et qui permet de profiter d’une surface d’affichage assez importante. L’écran mesure 2,7 pouces en diagonale contre 1,9 pouce pour celui du Samsung Galaxy Z Flip4. Le Motorola Razr 2022 est proposé en une seule version : noire. À l’avant, l’écran se fond dans le reste du châssis. Il y a un revêtement brillant qui est extrêmement sujet aux traces de doigts, ce qui n’est pas le cas de l’autre partie (au dos si on veut lorsque le mobile est fermé) qui a un revêtement différent, extrêmement lisse et agréable au toucher, mais qui ne laisse absolument aucune trace de doigt.
Toujours à l’avant, le mobile replié, en partie basse, on trouve deux capteurs photo qui dépassent légèrement du reste de la surface (1 mm environ). Le flash est situé juste à côté. On apprécie que les bords du mobile soient biseautés non seulement vers l’extérieur, mais également vers l’intérieur. Cette forme permet de bien prendre le côté du mobile pour l’ouvrir ce qui peut ne pas être parfois évident avec le Samsung.

Pour ouvrir l’appareil, c’est très difficile à une main, on préfère utiliser les deux avec l’une pour tenir le téléphone et l’autre pour déployer la partie supérieure. 

En faisant le tour de l’appareil, il y a le bouton de mise en veille qui sert aussi de bouton de lecteur d'empreinte digitale. Il est installé, comme les petits boutons (trop petits) pour gérer le volume, sur le volet supérieur. Cet emplacement est légèrement haut pour que le pouce se pose naturellement dessus. Sur le profil supérieur, il y a un microphone, comme sur le profil gauche. La tranche inférieure comprend le tiroir à cartes SIM (deux sont supportés), un microphone, le connecteur USB-C et le haut-parleur. Le mobile propose un son stéréo avec un léger déséquilibre qui donne une sensation d’un volume légèrement supérieur à droite par rapport à celui du haut-parleur gauche. On profite toutefois d’une bonne dynamique et d’un son plutôt agréable. 

En termes de connectivité, le Razr 2022 dispose de tout le nécessaire pour communiquer parfaitement. Il est compatible 5G, NFC, Bluetooth et propose du Wi-Fi 6E soit la norme la plus récente et la plus performante du moment. Enfin, rappelons que le mobile est certifié IPX8 ce qui signifie qu’il peut résister à l’eau, mais pas à la poussière. La faute à sa charnière, comme le Samsung Galaxy Z Flip4.

Motorola Razr 2022 meilleur prix

Le jeu de la charnière du Razr 2022

La charnière intégrée permet de plier le mobile selon différents angles qu’il peut conserver. Nous avons trouvé que l’appareil est bien équilibré et il ne bascule pas vers l’arrière même avec un angle très ouvert, supérieur à 110 degrés. L’affichage s’adapte automatiquement, selon l’application en cours d’utilisation. Par exemple, pour se prendre en selfie, on peut l’installer à 90 degrés pour avoir la fenêtre de cadrage face à soi et les boutons de contrôle sur la partie inférieure. 

Nous avons trouvé que la charnière est assez ferme, mais pas trop non plus ce qui permet d’offrir une certaine souplesse. Par contre, nous avons trouvé qu’elle accuse un peu de jeu, en tout cas sur notre modèle de test. Plié en partie, on peut appuyer sur la partie du haut sans que cela ne rebondisse. Quand le Razr 2022 est fermé, on peut voir un léger écart, à la base de la charnière, entre les deux volets qui pourtant se touchent un peu plus loin. C’est le même cas sur le Samsung Galaxy Z Flip4. 

L’écran externe, une aide tactile 

L’écran tactile présent en façade se déverrouille à l’aide du lecteur d’empreinte digitale qui est installé sur le profil de l’appareil (le volet du haut).

Il est alors possible d’utiliser des widgets disponibles en faisant glisser les différents panneaux. Notez qu’on peut aussi personnaliser l’ordre et les contenus. C’est assez pratique et ergonomique. Les fonctions de raccourcis accessibles en réalisant un balayage de l’écran du haut vers le centre permet d’afficher les différentes options. De cette manière, c’est possible de mettre en place une alarme ou de déclencher un chronomètre, par exemple. À l’usage, cet écran est assez ergonomique et pratique pour s’en servir régulièrement et limiter les ouvertures de l’appareil.

L’écran interne, une prouesse technologique

Ouvert, le mobile présente un grand écran de 6,7 pouces en diagonale au format 20/9 donc comme beaucoup de téléphones portables au design conventionnel. Grâce à sa largeur, il propose donc des proportions idéales. C’est très appréciable. Ce qui est un peu plus déroutant au début, ce sont les rebords de l’écran, comme sur le Galaxy Z Flip4. Ils sont présents sur tout le tour de l’écran. Finalement, à l’usage, on passe outre et on ne les remarque plus tant au niveau visuel qu’au toucher. Il y a un poinçon tout en haut, au centre abritant le capteur de 32 mégapixels (10 mégapixels sur le Samsung Galaxy Z Flip4). La luminosité offerte par l’écran principal du Razr 2022 est suffisante pour un usage en extérieur. Il est compatible HDR10+ pour les plateformes qui utilise ce format vidéo afin de gérer parfaitement les images HDR.

La dalle AMOLED profite d’une fréquence de rafraîchissement maximale de 120 Hz en mode normal et lorsqu’on passe en mode Jeu, elle peut monter jusqu’à 144 Hz. Cela en fait un très bon allié pour les jeux. Par défaut, les réglages proposés pour l’écran sont tout à fait satisfaisants et on peut choisir entre des couleurs naturelles ou saturées tout en jouant sur la température pour donner une teinte plus froide ou plus chaude. Dans les paramètres, on peut bloquer la fréquence de rafraîchissement à 60 Hz, idéal pour une consommation énergétique la plus faible possible ou laisser faire le mobile qui adaptera la fréquence selon l’application en cours d’utilisation pour trouver le meilleur compromis entre fluidité et consommation.

À la différence du mobile sud-coréen, on ne voit pas du tout la pliure de l’écran au centre du Razr 2022 et cela même si on fait pivoter le mobile sur un axe vertical. Une belle prouesse. Par contre, si on incline le mobile, au bout d’un certain angle on peut voir cette pliure, mais cela reste léger. Au toucher, on la sent très légèrement. Attention, fermé, en poche, il peut y avoir un peu d’impureté qui vient se loger au centre de la pliure.  

Une interface très épurée et un menu dédié à l’écran externe

Le Razr 2022 de Motorola est animé par Android 12 avec une surcouche logicielle développée par Motorola et que l’on trouve également sur les autres mobiles de la marque. Il s’agit d’une interface qui est similaire à Android Stock, c’est-à-dire comme les mobiles Google. Toutes les applications du géant américain sont disponibles. En plus, il y a l’application Astro Odyseey, Dolby Atmos, Moto, Ready For et TikTok. Il y a plusieurs options de personnalisation.

La mise à jour de sécurité datait du 1er août 2022, ce qui n’est pas des plus récents, le test s’étant déroulé mi-novembre. La mise à jour du système Google Play datait du 1er octobre 2022, ce qui est plus en phase. L’interface est manipulable avec les gestes. Les options sont nombreuses et pertinentes. On apprécie également les possibilités de sécurité et de confidentialité, mais aussi ceux relatifs aux cas d’urgence, de bien-être numérique et de contrôle parental.

Un menu est dédié à la personnalisation de l’affichage sur l’écran externe. Celui-ci est baptisé Vue rapide, ce qui de notre point de vue n’est pas très explicite. On peut changer le style de l’horloge, choisir les panneaux à afficher et organiser l’ordre dans lequel ils se présentent. La taille des caractères est aussi personnalisable comme la taille d’affichage. Enfin, lorsqu’une application est disponible sur cet écran, il doit demander une autorisation pour modifier le contenu de la mémoire de l’appareil et c’est dans ce menu qu’on peut accorder cette fonction. Le gestionnaire d’applications se présente sous son format le plus simple, seulement avec la possibilité de faire une capture d’écran ou de fermer toutes les applications en cours d’exécution. Le système est extrêmement fluide. 

Les performances sont vraiment au rendez-vous

Le Razr 2022 ne fait pas dans la demi-mesure. Il profite d’une puissance de calcul impressionnante grâce à l’intégration du processeur Qualcomm Snapdragon 8+ Gen 1, le plus puissant à l’écriture de ces lignes pour les mobiles sous Android. Lors de notre prise en main rapide, il est même arrivé que des menus s’affichent avant même que nous ayons appuyé sur l’écran… Cela pour dire que les performances semblaient bien au rendez-vous et nous avons pu le confirmer lors de nos essais sur une période plus longue. Effectivement, le mobile s’est révélé extrêmement performant avec un affichage particulièrement fluide, le lancement d’applications avec une extrême vélocité et aucune saccade dans l’utilisation de tous les jours que cela soit pour de simples applications ou pour des jeux gourmands en ressources. Le mobile s’est toujours montré très efficace. Le chipset est associé à 8 Go de mémoire vive. En outre, dans les paramètres, il est possible de porter cette capacité à 10 Go grâce à l’utilisation de 2 Go de mémoire virtuelle. Le mobile peut avoir une petite tendance à chauffer légèrement à côté des capteurs photo, sur le volet supérieur, mais c’est raisonnable. Malgré ce constat de vélocité, le chipset installé au cœur du mobile ne semble pas exploiter tout son potentiel, car après seulement quelques minutes de tests, il descend à environ 70% de sa puissance maximale et pendant notre phase de test classique de 60 minutes, il y a eu, comme on peut le voir sur le graphique ci-dessous, deux baisses à 60%. 

Motorola Razr 2022 meilleur prix

La belle configuration photo du Razr 2022

Le Razr 2022 ne fait pas l’impasse sur la partie photo et propose une configuration intéressante s’appuyant sur un capteur principal de 50 mégapixels stabilisé optiquement pour limiter les bougés. Il est associé à un capteur de 13 mégapixels pour les prises de vue en mode ultra grand-angle, mais qui gère également les photos en mode macro, c’est-à-dire très proche du sujet. Ces capteurs peuvent être utilisés pour prendre des photos de manière classique, mais aussi pour les selfies ce qui permet d’obtenir une qualité supérieure par rapport au 32 mégapixels installé au niveau du poinçon de l’écran. Les appels vidéo peuvent également en profiter. Ce qui est pratique, c’est l’utilisation de l’écran externe comme affichage pour le cadrage et donc l’emploi du capteur principal pour se prendre en selfie, l’appareil plié à 90 degrés retourné. Pour cela, il faut appuyer sur le bouton à gauche sur le volet supérieur dans l’interface de l’application Appareil photo. L’affichage de celle-ci s’adapte automatiquement en fonction du niveau de pliure du smartphone. C’est très pratique. Les modes Macro, 0,5x (ultra grand-angle) et 1x sont immédiatement accessibles. L’icône pour lancer Google Lens est aussi proposée ainsi qu’une option pour choisir et appliquer un filtre. Plusieurs modes de prise de vue sont disponibles avec, de gauche à droite, Ralenti, Vidéo, Photo, Portrait, Pro et Plus. Ce dernier menu est personnalisable et contient les modes Filtre couleur, Vision de nuit, Panorama, Selfie de groupe, Ultra-Res (50MP), Scanner, double capteur, Accéléré, Filtre couleur (vidéo) et double capture (vidéo). 

Nous avons apprécié les photos prises avec le Razr 2022 qui profite d’un bon capteur principal livrant des clichés très satisfaisants avec un bon niveau de détails et un certain dynamisme. Nous avons aimé le piqué et la colorimétrie plutôt fidèle, ce qui n’est jamais très évident. Les prises de vue en mode grand-angle sont aussi correctes même si nous avons relevé quelques très légères aberrations chromatiques dans les coins, mais sans que cela ne soit rédhibitoire. Globalement, on obtient des images de très bonne qualité. Le smartphone est capable de filmer avec une définition Ultra HD 8K ou Ultra HD. Il peut même enregistrer des séquences au format HDR10+ Ultra HD à 30 images par seconde. 

Une bonne autonomie

Le Razr 2022 de Motorola est équipé d’une batterie de 3500 mAh ce qui est en deçà des 3700 mAh du Galaxy Z Flip4. Malgré cela, nous avons trouvé que l’autonomie du Razr 2022 était plutôt satisfaisante puisque nous avons pu l’utiliser pendant un peu plus d’une journée et demie. L’utilisation de l’écran externe pour pratiquer certaines activités permet de ne pas avoir à ouvrir le mobile et donc de consommer moins qu’avec un mobile conventionnel. En termes de vitesse de charge, ce n’est pas un monstre, mais il propose tout de même la charge à 30 watts (25 watts pour le Samsung Galaxy Z Flip4 et 40 watts pour le Huawei P50 Pocket). Dommage qu’il n’offre pas la charge sans fil, ce qui est le cas de son concurrent sud-coréen, mais pas du chinois. Avec le chargeur livré dans la boîte et le câble idoine, le mobile est passé de 5% à 42% en 15 minutes. 

Le contenu de la boîte

Le smartphone Motorola Razr 2022 est livré avec un bloc d’alimentation, un câble USB-C vers USB-C, un outil d’extraction pour le tiroir à cartes SIM et une coque de protection en silicone transparente en deux parties.

Notre avis

Avec le modèle Razr 2022, Motorola propose un smartphone pliant extrêmement intéressant, car il offre d’excellentes performances, un écran externe pratique, un écran interne très bon où la pliure ne se voit pas et ne se sent presque pas, une bonne autonomie et une qualité de photos tout à fait appréciable. L’ergonomie générale est très satisfaisante même si le bouton de mise en veille est un peu haut et les boutons de volume un peu petits à notre goût. Pour le reste, le smartphone offre une excellente prestation. 

Motorola Razr 2022 meilleur prix

Avis des internautes

Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier à réagir !

Les guides et comparatifs
image Samsung Galaxy Z Flip4
image Apple iPhone 14