image de couverture lesmobiles

Test : Nokia 6110 Navigator

Par La Rédac LesMobiles - 14 septembre 2007 à 0:0
Avis LesMobiles.com
Après le très médiatique N95, Nokia lance pour la deuxième fois cette année un mobile GPS, le 6110 Navigator. Le premier constructeur mondial, longtemps en retard sur les solutions mobiles de navigation, semble décidé à se retrousser les manches pour rattraper la concurrence.
Rappelons que Nokia a lancé fin 2006 son premier système de navigation personnel incluant des cartes à l'échelle européenne avec le Nokia 330 Auto Navigation. L'opérateur Bouygues Telecom a décroché une exclusivité de six mois pour ce téléphone. Les abonnés des autres opérateurs vont donc devoir patienter un peu avant de le voir débarquer en pack. Bien sûr, vous avez aussi la possibilité de vous l'offrir « nu ».



Ce 6110 est un slider doté d'un écran de 2,2 pouces qui affiche 16 millions de couleurs. Il tourne sous Symbian S60 3.1 et possède un appareil photo numérique embarqué de 2 mégapixels avec flash mais sans autofocus. Il dispose en outre d'un port pour carte mémoire Micro SD, d'un récepteur A-GPS et d'un Tuner FM. Il est compatible avec le Bluetooth 2.0, et les réseaux GPRS, EDGE, UMTS et HSDPA (jusqu'à 3,6 Mbps). Sa mémoire interne est de 40 Mo et il est disponible pour un peu plus de 400€.



CONTENU DU PACK

Voici ce que l'on trouve dans la boîte cartonnée dans laquelle est livré le téléphone :
- Un DVD « Route 66 Sync » avec les cartes et les logiciels indispensables pour utiliser le GPS intégré.
- Un CD contenant « Nokia PC Suite » pour gérer et synchroniser des informations entre le mobile et l'ordinateur.
- Un guide de démarrage rapide
- Un manuel d'utilisation
- Un câble USB
- Un chargeur
- Un kit mains-libres filaire (avec des mousses de rechange pour les écouteurs)
- Une carte Micro SD de 512 Mo avec la carte de France pré-chargée.



Ce pack est assez complet et Nokia frôle le sans faute. Mais, si le kit mains-libres se révèle de très bonne qualité et qu'il est de bon goût d'offrir une carte mémoire de 512 Mo, on aurait apprécié un chargeur de voiture. C'eut été un minimum pour un mobile GPS…


ASPECT ET DESIGN

Ce Nokia Navigator se présente sous la forme d'un « Slide-up » relativement compact pour les fonctions proposées. Ses mensurations de 101 x 49 x 20 mm pour un poids de 125 grammes le rendent un brin moins encombrant que le N95 par exemple. Nous testons ici la version Silver mais sachez qu'il existe aussi en noir.



L'écran QVGA de 2,2 puces et 16 millions de couleurs est de très bonne qualité même si on l'aurait apprécié un peu plus grand, pour plus de confort avec la fonction GPS. Sa luminosité ne prête le flanc à aucune critique. Le constructeur a doté cet écran de quatre discrètes encoches sur les côtés. Elles se révèlent bien pratiques pour se repérer en mode navigation.



La face avant de l'appareil arbore en haut à gauche la petite caméra VGA pour les appels Visio, pour l'instant inaccessible aux abonnés Bouygues Telecom. À l'arrière, Nokia a eu la bonne idée de cacher l'appareil photo embarqué derrière un cache. On remarque aussi les deux sorties pour le son, ce mobile étant stéréo.



S'il n'y a pas grand chose à redire de la face avant de l'appareil, il n'en va pas de même pour la partie arrière de la coque. Bien que le plastique choisi soit à l'évidence le même des deux côtés, on a presque, en exagérant un peu, l'impression d'avoir un jouet entre les mains. C'est d'autant plus flagrant que seule une face est concernée ! La faute est sûrement à aller chercher du côté du cache rétractable de l'appareil photo. Ce système laisse un petit espace entre le mobile et la coque. Cela induit cette impression désagréable qu'il y a un peu de jeu et que l'arrière est de moindre qualité. Malgré tout, le mobile s'avère robuste à l'usage et on oublie assez vite ce petit désagrément initial.



Le bloc de touches, situé sur la partie haute du slider, est parfaitement agencé. Nokia arrive à caser 8 touches autour de la croix directionnelle. Côté gauche, le premier en partant du haut sert à déclencher les menus accessibles en bas à gauche de l'écran du téléphone. Même fonction pour le bouton en haut à droite. Juste en dessous, on retrouve les traditionnels boutons vert et rouge. En plus de permettre de décrocher et de raccrocher, le vert sert de raccourci pour accéder au menu « Journal » et le rouge pour le menu « mode » (par défaut). Enfin, pour ce qui est des trois du bas, celui à droite est le bouton « c » (clear) que l'on ne présente plus. Celui de gauche permet d'accéder au menu et celui du milieu à la fonction de navigation. Nous reviendrons sur ces points un peu plus loin.



Slider oblige, le clavier alphanumérique reste caché sous l'écran tant que vous ne vous en servez pas. Il n'y a pas grand chose à redire à son sujet. Il dispose de touches assez larges, répondant parfaitement aux sollicitations et agréables au toucher.

L'ouverture et la fermeture se font sans heurt, ce mobile disposant d'un mécanisme qui facilite le mouvement.



Sur les côtés, on trouve encore d'autres touches. Le côté droit abrite des raccourcis pour activer l'appareil photo et le contrôle du volume (+ / -). Sur le côté gauche se trouve un bouton personnalisable et les ports pour connecter l'USB et la carte mémoire (MicroSD). On apprécie d'ailleurs les caches en plastique dur qui changent agréablement de ceux en caoutchouc. Par contre, impossible de sortir la carte mémoire si vous n'avez pas un minimum d'ongles ou des mains de la taille de celle d'un nourrisson. Enfin, les connecteurs pour le casque et l'alimentation se trouvent eux étrangement sur la tranche supérieure. C'est une bonne idée pour le casque quand on l'a dans la poche mais pas pour l'alimentation si vous passez un appel avec le mobile en train de charger.




DESCRIPTION DU MENU

Passons maintenant au menu de ce 6110 Navigator. Ce dernier tourne sous Symbian S60 3.1 et se révèle on ne peut plus classique pour les habitués de la marque. Certains éléments sont accessibles par la barre de raccourcis sur l'écran principal (bureau) du téléphone, mais pour le consulter dans son ensemble, il suffit de presser la touche en bas à gauche de la façade. On reconnaît au premier coup d'oeil la patte du constructeur finlandais. Comme toujours, le tout est clair, fonctionnel, parfaitement hiérarchisé et personnalisable. Voilà ce que ça donne dans le détail :



1 – Messagerie
Nouveau message, messages reçus, mes dossiers, boîte aux lettres, brouillons, messages envoyés, à envoyer, rapports.
Comme vous pouvez le constater, c'est classique mais complet. Ce menu permet de gérer l'ensemble du courrier électronique, des SMS aux emails en passant par les MMS. Il offre tout un tas d'options bien pratiques comme le fait d'envoyer un message en tant que fax !



2 – Contacts
Lorsque vous insérez une SIM et que vous allumez le téléphone pour la première fois, il est vous ait demandé si vous voulez copier les numéros du répertoire de la carte SIM à celui du téléphone. Vous retrouvez tous ces numéros ici, avec la possibilité de les trier par ordre alphabétique ou par groupe (en appuyant sur la touche droite du pavé directionnel).

3 – Journal
Derniers appels, durées d'appels, données. Paquets.
L'onglet « derniers appels » permet d'accéder au classique sous-menu proposant de consulter les appels émis, reçus et en absence. En appuyant sur la touche droite du pavé directionnel de ce menu, on accède à un journal affichant tous les appels sur la même page.



4 – Paramètres
Thèmes, Modes, Sonn.3D, Commandes Voc, Connectiv, Param. Tél, Appel abr., Données, Parole, Ass.config, Bte d'appel, Chat.
Ce menu permet d'effectuer tous les réglages du téléphone. A noter, la présence de la fonction « Parole » qui lit des bouts de textes. La touche latérale gauche de raccourci personnalisable est réglée par défaut sur cette application. Quand vous ouvrez un SMS ou un email par exemple et que vous lancez l'application, une voix synthétique vous lit le message.



5 – Navigator
Cette icône dans le menu lance directement l'application, à l'image de la touche de raccourci sur la face avant du mobile.

6 – Multimédia
App. Photo, Radio, RealPlayer, Flash, Lect audio, Dictaphone.



7 – Organisateur
Agenda, Notes, Calculatrice, Convert, Horloge.




8 – Web
Flux RSS, Pages enregistrées, Signets automatiques, Nokia.com, Téléch applications, Télécharger icônes, Téléch clips audio, Télécharger vidéos, Télécharger thèmes, Télécharger pistes.



9 – Galerie
Photos, Clips vidéo, Pistes, Clips audio, liens streaming, Diaporama, ts les fichiers.

10 – Téléchargez !
Cette icône permet d'accéder au catalogue de contenu en ligne de Nokia et certains de ses partenaires.



11 – Applications
Jeux, Perso, Adobe PDF, Quickoffice, Repères, Données GPS, Bienvenue, Aide.
C'est ici que Symbian range toutes les applications. Il n'y a que celles qui sont citées ici lorsqu'on allume le téléphone pour la première fois mais il ne tient qu'à l'utilisateur de l'étoffer !



12 – Tutoriel
Nokia Navigator, Usage Didact, Utiliser les cases, Accessoires, Appareil Photo, Appels, Apps Utiles, Bluetooth, Fonction vocale, Galerie, Interface, Messagerie, Musique, Nokia Navigator, Touches, Liste rubriques.
On retrouve dans cette rubrique une courte vidéo de présentation du 6110 Navigator et des didacticiels sous forme de schémas animés pour la plupart des fonctions du mobile.

13 - + de services :
Ce menu propose un certain nombre de services vocaux stockés directement sur votre carte SIM. Ils dépendent de l'opérateur. Bouygues ayant décroché l'exclusivité de ce mobile pour 6 mois, voici les grandes catégories offertes aux abonnés de l'opérateur, ainsi que ce qu'elles contiennent : Urgence (SAMU, Pompiers, Police, CB Volée), Info client, Pratique (Répondeur, Trafic, Sncf, Taxi, Banques), Ciné, News / Sport, Perso (Welcome Souns, Répondeurs, Images, Sonneries), Astro/Chat/Fun...


FONCTION NAVIGATOR (GPS)

Même si ce Nokia 6110 Navigator n'est pas le premier du constructeur à intégrer une puce GPS, on peut néanmoins le considérer comme tel. Tout le monde n'a pas les moyens de se payer un N95. Le Navigator est plus accessible au commun des mortels, notamment par le biais des packs opérateur. Voyons un peu comment il se comporte en mode GPS.



Première déception quand on ouvre la boîte, comme pour le N95, Nokia n'a pas jugé nécessaire de fournir un cordon d'alimentation reliable à l'allume-cigare ou un support pour la voiture. C'est dommage dans la mesure où le constructeur clame que ces nouveaux produits sont « prêt à l'emploi ». Mais, passé cette petite contrariété, le 6110 ne déçoit plus dès qu'il est question de navigation.



Nokia le livre avec l'excellent logiciel Route 66 Mobile qui se révèle rapide et performant. Il se lance via une touche dédiée sur la façade du téléphone. Et pas besoin de perdre du temps à le configurer, le tout est prêt à l'emploi. Certes, la première acquisition de position prend un peu de temps (une trentaine de secondes), mais pour le reste, les performances sont assez proches de celles d'un GPS autonome.

La sensibilité est très correcte, même derrière un pare-brise athermique. Nous l'avons testé dans une Passat, une Clio et une 306 avec des résultats probants dans tous les cas. Autre bon point : la réacquisition rapide du signal.



Une fois le logiciel lancé, on se rend compte que l'interface est vraiment réussie. Au démarrage, on voit d'abord la Terre dans son ensemble, puis un zoom rapide vous amène à votre position actuelle. La cartographie de la France est chargée dans la carte mémoire de 512 Mo fournie avec le téléphone.

Route 66 permet d'effectuer plusieurs types de recherches, soit parmi des endroits (villes, rues, lieux-dits, etc.), soit parmi des points d'intérêts (POI). Vous avez aussi la possibilité de rajouter les vôtres.



Le calcul des itinéraires se révèle très rapide et ne prend que quelques secondes, même pour les distances assez longues. Comme tout GPS qui se respecte, le 6110 recalcule instantanément l'itinéraire si vous déviez de la trajectoire initiale. Les trajets peuvent être affichés soit en 2D, soit en 3D mais restent toujours lisibles.



De plus, le logiciel propose aussi un guidage vocal de qualité, en français bien sûr. Le haut parleur situé à l'arrière du téléphone est vraiment très puissant, les instructions restent claires et audibles en voiture, même avec beaucoup de bruit autour de vous.


AUTRES FONCTION : PHOTO, MP3, RADIO...

Comme la plupart des Nokia récents et non dédiés à la photo ou la vidéo, ce 6110 Navigator embarque un capteur photo de 2 mégapixels. L'appareil photo et le flash sont abrités derrière un cache en plastique, comme évoqué un peu plus tôt dans le test. Cet appareil photo se met en route dès que l'on rétracte le cache.



Il suffit alors de presser le bouton dédié sur la tranche droite pour prendre une photo. Le menu d'option est un modèle du genre. Il donne accès aux différents réglages et offre la possibilité d'activer / désactiver le flash, le mode nuit, le mode série, le retardateur, de passer en mode panorama, de régler l'équilibrage des blancs, la tonalité et d'aller dans les paramètres et la galerie (où sont stockées les photos). On regrette l'absence d'un mode macro. Il permet aussi de passer en mode vidéo, également accessible en pressant la touche droite du pavé directionnel.

Photo prise depuis le 6110 en 1200*1600 pixels [cliquez pour agrandir]



La résolution maximale est de 1600 x 1200. Les clichés obtenus sont plutôt honorables… en plein jour ! À moins de shooter un sujet en mouvement, elles seront réussies presque à coup sûr, bien qu'un peu sombres.



Photos prises depuis le 6110 avec et sans flash en 1200*1600 pixels [cliquez pour agrandir]



En fait, la qualité est presque surprenante pour un téléphone portable dont la photo n'est pas le fond de commerce. Mais, comme souvent avec les APN de mobiles, c'est une autre histoire dès que la luminosité décroît. Le flash a son utilité si vous êtes assez près du sujet photographié, mais dès que vous vous éloignez un peu, le résultat est quasi-inexploitable, le grain de l'image ressortant de manière hideuse ! Pour ce qui est de la vidéo, ça reste de l'appoint avec une résolution maximale de 320 x 240 et un rendu à peine correct même en plein jour.



Un éditeur d'images assez complet, accessible par le menu des options quand on est sur une image, permet de retoucher les photos directement depuis le téléphone. On peut ainsi régler la netteté, rogner, changer les couleurs, enlever les yeux rouges, etc.

Côté son, le lecteur MP3 du 6110 Navigator peut remplacer sans problème un appareil dédié. Toutes les fonctions basiques qu'on est en droit d'attendre sont présentes comme la gestion de playlists, la lecture aléatoire ou en boucle et quelques réglages audio comme le choix de quatre égaliseurs différents, l'équilibrage, la réverbération, l'amplification des basses, etc. Cela reste basique mais s'avère néanmoins amplement suffisant pour la plupart des utilisateurs. Enfin, le principal : le son délivré est de très bonne qualité !

Vous avez bien sûr la possibilité de faire transiter vos chansons sur une carte mémoire pour les mettre de l'ordinateur sur le mobile. Mais rien ne vous empêche de relier directement le téléphone à l'ordinateur et de le gérer avec la suite logicielle Nokia PC Suite, grâce au câble fourni avec le téléphone. Mieux, ceux d'entre vous qui ont un PC ou un Mac compatible Bluetooth n'auront même pas besoin de brancher ce câble. Mais, dans tous les cas, nous n'avons remarqué aucun problème de branchement ou d'appairage pendant notre test.

Pour jouir de la radio, il faut brancher le kit piéton qui sert aussi d'antenne. L'application offre la possibilité, c'est la moindre des choses, de garder en mémoire vos stations préférées.


EN CONCLUSION

Si vous êtes à la recherche d'un mobile GPS, ce 6110 Navigator mérite votre attention. En plus d'une ergonomie sans faille, il intègre l'excellent logiciel de navigation Route 66 Mobile. Alors certes, la première acquisition de position prend un peu de temps (30 secondes), mais pour le reste, c'est parfait. Côté téléphonie, c'est du Nokia dans le texte, ni plus, ni moins. La sensibilité réseau est bonne, l'autonomie correcte.



Les Plus :
- La fonction GPS très complète et parfaitement intégrée
- La réactivité du logiciel Route 66 Mobile
- L'ergonomie Nokia
- La compatibilité HSDPA (3G+)
- La puissance du haut-parleur intégré

Les Moins :
- L'absence d'accessoires dédiés au GPS comme un cordon allume-cigare ou un support de voiture
- La qualité du cache arrière qui fait trop « plastique »
- Le temps mis par le GPS pour la première acquisition de signal.

Par Sofian Nouira.
Date de publication : 14/09/2007.

Avis des internautes

Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier à réagir !

Les guides et comparatifs
image Oppo Find X5 Pro
image Google Pixel 6a