image de couverture lesmobiles

Test : Nokia Asha 311

Par La Rédac LesMobiles - 21 septembre 2012 à 0:0
Avis LesMobiles.com
La famille Asha de Nokia s’agrandit avec un nouveau modèle, le Asha 311. Ce mobile fait figure de vaisseau amiral puisqu’il dispose de caractéristiques techniques supérieures à celles des autres Asha. Ce qui en fait un appareil plus cher, en concurrence directe avec les smartphones d’entrée de gamme.
Loin de la lumière médiatique désormais promise aux seuls smartphones haut de gamme, la famille Asha de Nokia poursuit son petit bonhomme de chemin. Annoncés en même temps que les premiers Lumia Windows Phone du constructeur finlandais, ces modèles d’entrée de gamme se destinent principalement à ceux qui n’ont pas l’envie ou les moyens de se payer un smartphone. Toutefois, avec ses Asha, Nokia a réussi à brouiller la frontière entre smartphone et feature phone (mobile non smartphone). Ses Asha grouillent en effet de fonctions et d’options qui ne sont pas sans rappeler celles de leurs grands frères plus huppés et dotés de systèmes d’exploitation plus ouverts.

Test Nokia Asha 311 : mobile sur la boite



Le Nokia Asha 311 qui nous intéresse ici fait office de figure de proue de cette gamme. Il dispose en effet d’une fiche technique plus convaincante que celles des autres membres de cette famille. À commencer par son écran tactile capacitif de 3 pouces, pour une résolution de 240 x 400 pixels et 56 000 couleurs affichables. Il est recouvert d’une couche de verre protecteur Gorilla Glass. Il permet d’afficher le système d’exploitation Series 40 et son interface utilisateur Asha Touch. L’ensemble est animé par un processeur cadencé à 1 GHz et 128 Mo de mémoire vive (RAM).

Pour le multimédia, outre les habituels lecteur audio / photo / vidéo, on trouve également un capteur de 3 mégapixels sans autofocus, capable de filmer dans une résolution VGA de 640 x 480 pixels.

Enfin, le Asha 311 se montre assez complet en termes de connectivité avec la 3G+ (HSDPA à 14,4 Mbps et HSUPA à 5,76 Mbps), le Wi-Fi b/g/n et le Bluetooth 2.1. Seules les puces GPS et NFC manquent à l’appel.

Test Nokia Asha 311 : boite du mobile



Le pack dans lequel est livré le mobile comprend le minimum syndical, à savoir :

• Une batterie de 1100 mAh
• Un kit mains libres stéréo filaire
• Un câble microUSB
• Un chargeur secteur
• Le manuel de démarrage rapide
• Une carte mémoire microSD de 2 Go

Test Nokia Asha 311 : boite du mobile






Design et ergonomie

On reconnaît au premier coup d’œil que ce mobile est de la famille des Asha de Nokia. Ces modèles proposent quasiment tous des coques colorées, des courbes arrondies et du plastique à foison. L’utilisation de ce matériau est assez logique quand on se remémore le positionnement tarifaire de cette gamme. Toutefois, cet Asha 311 fait figure de mobile le plus onéreux de cette famille. Ce n’est pas pour autant que sa coque a le droit à un quelconque traitement de faveur de la part du constructeur finlandais. Elle est une fois de plus constituée entièrement de plastique. Même si ce dernier est de bonne facture, le Asha 311 n’en reste pas moins un mobile qui ne fera pas tourner les têtes par sa qualité de fabrication. Néanmoins, il semble assez solide pour résister aux outrages du temps. De plus, ses lignes courbées lui donnent une mine pleine de bonhommie qui ne devrait pas manquer de charmer.

Test Nokia Asha 311 : design



L’encombrement du mobile est des plus raisonnables. Il est certes assez épais avec 12,9 mm de tour de taille. Mais ses autres dimensions compensent largement, de sorte que l’on se retrouve avec un mobile qui se fait rapidement oublier au fond d’une poche, ou à fortiori dans un sac. Surtout qu’il ne pèse que 95 grammes. Sa prise en main est du coup très bonne. Avec un petit écran de 3 pouces, l’appareil est très facile à utiliser d’une seule main.

On regrette en revanche que Nokia ait gaspillé un espace non négligeable sur la face avant, notamment au dessus et en dessous de l’écran. On aurait aimé du coup que le mobile soit encore moins long, histoire d’accentuer sa compacité.

Test Nokia Asha 311 : design



Test Nokia Asha 311 : design



Test Nokia Asha 311 : design



Test Nokia Asha 311 : design



Test Nokia Asha 311 : design






OS - Interface Utilisateur + réactivité du smartphone

L’interface utilisateur est certainement la meilleure surprise que propose cet Asha 311. Ce dernier utilise le système d’exploitation Series 40 qui est depuis longtemps l’apanage des mobiles non-smartphones chez Nokia. Sauf que dans le cas présent, le constructeur lui a ajouté une surcouche baptisée Asha Touch. Elle est particulièrement réussie pour une surcouche de mobile basique. Elle puise son inspiration dans l’interface utilisateur de l’OS Meego, et donc du Nokia N9. On retrouve le même défilement latéral qui permet d’accéder aux principaux menus et fonctionnalités du mobile de manière simple et assez intuitive.

Test Nokia Asha 311 : interface



Globalement, Asha Touch remplit parfaitement son rôle et se paie même le luxe de venir taquiner les OS de smartphones en termes de richesse fonctionnelle. C’est bien simple, des lecteurs multimédias au navigateur Web en passant par le gestionnaire de fichiers avancés, les nombreux jeux embarqués ou les applis de réseaux sociaux, tout y est. Bien sûr, le bât blesse dès que l’on regarde du côté des applications disponibles. Mais l’interface du Asha 311 n’en reste pas moins une bonne surprise. Surtout qu’elle s’avère réactive à souhait. Le processeur cadencé à 1 GHz n’est certainement pas étranger à cet état de fait. Bien sûr, des ralentissements surviennent de temps en temps, mais cela reste parfaitement supportable.




Capture Multimédia (Photo/Vidéo)

Avec un prix de lancement à peine supérieur à 100 euros, on se doute bien que cet Asha 311 ne peut pas nous proposer des capacités de capture de photos et de vidéos inoubliables. Nokia annonce de toute façon la couleur dès la fiche technique puisque ce mobile embarque un capteur de 3,2 mégapixels, sans autofocus. Il permet donc de capturer des images dans une résolution maximale de 2048 x 1536 pixels. Dans l’absolu, cette résolution est largement suffisante pour produire des photos de qualité. Le problème est donc plutôt à aller chercher du côté de l’optique de qualité très moyenne. Si personne ne s’étonnera que les clichés produits par le Asha 311 manquent de détails, sachez qu’ils sont également assez bruités. Le rendu des couleurs est honnête mais les scènes contrastées sont à oublier tant le mobile les gère mal.

Test Nokia Asha 311 : capteur photo



Même constat pour la vidéo qui est capturée dans une résolution maximale de 640 x 480 pixels (VGA), à 25 images par seconde. Le problème d’exposition pour les scènes contrastées s’invite ici aussi. De plus, quelques saccades peuvent être aperçues lorsque vous filmez un objet qui passe rapidement dans le champ, comme une voiture en mouvement par exemple.

Globalement, la fonction photo / vidéo n’est pas une franche réussite. Ce qui n’est guère étonnant vu le tarif du mobile. Mais sachez que le Asha 311 fait tout de même l’affaire pour prendre quelques clichés ou filmer des scènes qui n’ont pas vocation à se retrouver sur un écran plus grand, comme celui d’un ordinateur ou d’une télévision par exemple.




Lecture Multimédia (Photo/Vidéo/Son)

Comme nous vous l’avons répété à plusieurs reprises dans ce test, le prix de cet Asha 311 fait que Nokia a dû consentir de sacrées concessions sur la fiche technique de l’appareil. Et notamment pour ce qui est du multimédia. Outre la capture de photos et de vidéos décrites dans la partie précédente, il est clair qu’il ne faut pas non plus attendre monts et merveilles de la lecture multimédia. De ce point de vue, le Asha 311 parvient tout de même à nous surprendre, à la fois positivement et négativement.

Passons rapidement sur la visionneuse de photos, qui se montre à la fois classique et efficace. Elle dispose même d’un outil de retouche basique. Sa seule limitation vient du fait qu’elle n’est pas capable d’afficher plus de mille images. Si vous disposez d’une carte mémoire microSD pleine à craquer d’images en tout genre, mieux vaut donc faire un peu de ménage dessus avant de l’insérer dans ce mobile.

Test Nokia Asha 311 : design



La déception vient du lecteur audio dont le rendu est tout juste correct. Cette fonction est habituellement la plus aboutie dans les mobiles et smartphones d’entrée de gamme dans la mesure où elle est celle qui demande le moins de puissance et de ressources. Mais dans le cas du Asha 311, les distorsions sont clairement audibles dans la restitution sonore. Ajoutez à cela un volume relativement faible et vous obtiendrez un mobile très passable de ce point de vue.

Mais l’appareil sait se rattraper grâce à un domaine dans lequel on ne l’attend pas vraiment, celui de la lecture vidéo. S’il ne faut évidemment pas s’attendre à des performances dignes d’un smartphone plus haut de gamme, le lecteur vidéo du Asha 311 se révèle surprenant dans la mesure où il se montre capable de lire plusieurs des formats les plus populaires que l’on trouve sur le Web, comme les DivX / Xvid par exemple. La plupart des vidéos sont ainsi lues sans autre forme de procès, du moment qu’elles ne dépassent pas 720p. Une très bonne surprise donc.




Écran et navigateur Web

Avant même de prendre le mobile en main, on se doute, en jetant un œil à sa fiche technique, que son écran ne s’annonce pas vraiment mirobolant. Et pour cause, avec une diagonale de 3 pouces, pour une résolution de 240 x 400 pixels, il n’y a pas vraiment de quoi faire saliver les technophiles. Ce qui n’a aucune importance étant donné que ce n’est clairement pas ce type d’utilisateur que vise le Asha 311. Pour les autres, sachez qu’en plus de sa taille relativement petite et de sa résolution assez limitée, l’afficheur du mobile semble également souffrir d’un rendu des couleurs un peu fade. Toutefois, avant d’enterrer trop vite cet écran, et le mobile par la même occasion, précisons qu’aucun appareil concurrent situé dans la même gamme de prix ne fait mieux. Les smartphones Android équivalents sont même flanqués pour la plupart d’une piètre résolution QVGA de 240 x 320 pixels.

Test Nokia Asha 311 : design



Cet écran est l’un des paramètres qui font que la navigation Web se révèle assez correcte sur le Nokia Asha 311. Ce modèle embarque d’ailleurs un nouveau navigateur qui ne paie certes pas de mine, mais qui se révèle finalement assez efficace. D’abord grâce à sa réactivité correcte. Il est en effet possible de visualiser des vraies pages Web de manière assez fluide, avec des temps de latence tout à fait acceptable. De plus, contrairement au Asha 305, celui qui nous intéresse ici dispose d’une connectivité complète, qui permet notamment de profiter du navigateur Web même à l’extérieur grâce à la 3G. Évidemment, la taille assez modeste de l’écran implique de souvent zoomer et dézoomer dans les pages, mais l’expérience globale reste satisfaisante vu le prix et le positionnement de l’appareil.




Conclusion

Avant de conclure, jetons un œil aux capacités téléphoniques du Asha 311. La qualité audio des conversations est globalement assez bonne. L’absence de microcoupures et la puissance audio suffisante du haut parleur font que l’appelant et l’appelé s’entendent parfaitement. Pour ce qui est de l’autonomie, il faut compter environ deux journées pleines avec une seule charge. Ce qui est très correct avec une batterie de seulement 1100 mAh.

À l’heure du choix, c’est avant tout votre usage qu’il faut prendre en considération avant de vous décider ou pas pour ce mobile. Même s’il coûte à peine plus de 100 euros, il se trouve en concurrence directe avec les Android les moins chers. Il vous appartient donc de décider si vous préférez un téléphone aux performances honnêtes mais au nombre d’applications limitées, ou si vous préférez plutôt un appareil un peu moins fluide, mais disposant de centaine de milliers d’applications. En clair, si vous vous situez plutôt dans la première catégorie, le Asha 311 fera un très bon téléphone pour vous.

Test Nokia Asha 311 : conclusion



Les plus :
• Écran correct par rapport au prix
• Bonne lisibilité de l’écran au soleil
• Design tout en rondeur
• Fabrication solide
• Fluidité de l’ensemble du système
• Asha Touch bien pensé pour un usage tactile
• Nombreuses fonctions embarquées
• Complet en termes de connectivités réseau (3G+ / Wi-Fi)
• Nombreux formats vidéos supportés
• Autonomie correcte pour un mobile tactile

Les moins :
• La résolution de l’écran
• Pas d’autofocus pour la fonction photo
• Prix un poil élevé



Note : 70/100

Test réalisé par Sofian Nouira
Date de publication : 21/09/2012.

Avis des internautes

Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier à réagir !

Les guides et comparatifs
image Guide trois smartphones xiaomi populaires
image dernieres nouveautes