image de couverture lesmobiles

Test : Nokia Lumia 1520

Par La Rédac LesMobiles - 20 décembre 2013 à 0:0
Avis LesMobiles.com
Si Microsoft a réussi à atteindre récemment à peu près 10 % de parts de marché au niveau mondial sur les smartphones avec Windows Phone 8, c'est bien que Nokia a réussi à séduire. Le constructeur a poussé la plateforme sur toutes les gammes et s'attaque aujourd'hui aux phablettes.
A posteriori, difficile de dire que le Galaxy Note de Samsung n’a pas lancé un mouvement de grande ampleur. C’est peut-être l’une des rares fois où le constructeur a été initiateur plutôt que – bon – suiveur. Après eux, tous les constructeurs ou presque s’y sont essayés avec Android et globalement, la taille moyenne d’un smartphone haut de gamme a rejoint celle du premier hybride entre smartphone et tablette tactile. Et sur Windows Phone alors ?

Nokia Lumia 1520



Sur Windows Phone, cela a mis du temps à démarrer, mais le mouvement est désormais là. Nokia s’est d’abord concentré très largement sur les gammes les plus accessibles : le très haut de gamme d’une part, censé vendre du rêve aux clients potentiels et l’entrée de gamme d’autre part, prévu pour concurrencer les appareils Android qui étaient souvent très limités sur ce secteur. Le trio Lumia 520, 620 et 720, testés dans ces colonnes, est une référence quand on cherche un bon petit appareil pas trop cher et pas trop complexe à utiliser. Mais voilà, il fallait aussi aller à l’extrême et Nokia a présenté deux engins… colossaux. Nous testons le mieux équipé de ces appareils pour voir comment le format s’adapte sur Windows Phone.

Si l’on commence traditionnellement par la technique, c’est évident que l’on va être dans la démesure. On a dans les mains un smartphone colossal, de 162,8 x 85,4 x 8,7 mm pour un poids de 200 grammes. L’écran de 6 pouces est défini en 1920x1080 pixels, soit du 1080p Full HD. Cela lui donne un ratio de pixels par pouce de 368, ce qui n’est pas ce qui se fait de mieux, mais avec cette diagonale, difficile de condenser plus les pixels tant que l’on n’aura pas des dalles mieux définies. La technologie de l’écran est de l’IPS-LCD et toutes les technologies sont au rendez-vous : capteur de lumière, capteur de proximité, verre anti-rayure et même un filtre polarisant pour éviter les reflets.

Côté processeur, on trouve un Qualcomm Snapdragon 800 MSM8974, un quadruple cœur cadencé à 2,2 GHz. Une brute, en somme, qui sera épaulée d’un processeur graphique Adreno 330 et de 2 Go de RAM. Côté stockage, on trouve 32 Go de mémoire interne, extensible via carte microSD jusqu’à 64 Go. La batterie de 3400 mAh promet près de 27 heures de temps d’appels. L’appareil photo embarqué est aussi du très haut de gamme avec son capteur de 20 mégapixels et sa focale F2.4, permettant de faire de beaux portraits. La connectivité est tout aussi moderne, puisque le 1520 est compatible 3G+ et 4G LTE et dispose d’un trio A-GPS S-GPS, géolocalisation par WiFi pour la navigation.

Un sans-faute sur le papier, étudions maintenant la pratique.

Contenu de la boîte

La boîte est banale et ne contient pas grand-chose de plus que le strict minimum :

• Un Nokia Lumia 1520
• Un câble microUSB
• Un chargeur secteur
• Un kit mains-libres filaire
• Un outil pour faire sortir le tiroir de la carte nano-SIM
• Plein de papiers

Nokia Lumia 1520 : pack



Nokia Lumia 1520 : accessoire SIM






Design

Si vous trouvez les Nokia Lumia trop carrés, le 920 trop gros, le 520 trop petit, vous vous ferez probablement les mêmes remarques pour ce nouvel appareil. Sauf pour la taille, évidemment, qui dépasse tout ce que l’on a pu voir sous Windows Phone, mais également bien des phablettes du marché. Pour autant, Nokia ne change pas une équipe qui semble gagner.

Nokia Lumia 1520 : prise en main



On retrouve donc un énorme bloc rectangulaire dans lequel est enchâssé un bloc aux bords arrondis à peine plus petit. Pour visualiser, imaginez simplement que la partie extérieure de la coque se présente comme une coque qui aurait pu être interchangeable. Ce bouclier qui entoure l’écran – et les composants – est moulé dans un plastique non rigide, souple et, surtout, mat. Dès lors, la surface ne prend que très peu les traces de doigt, qui semblent s’en aller assez vite si vous arrivez à en laisser. Au dos, d’ailleurs, on trouve un objectif à la mesure de l’appareil, c’est-à-dire plutôt gros.

Nokia Lumia 1520 : dos



Sur le côté gauche, Nokia a décidé de la jouer épuré et n’a pas mis le moindre bouton. A la place, vous trouverez les deux tiroirs, pour la carte micro-SD et la nano-SIM (pensez à la commander si vous achetez cet appareil, il est probable que vous n’en ayez pas encore) Sur la droite, en revanche, on trouve toutes les commandes classiques : volume haut, volume bas et bouton power. Une commande un peu moins classique est aussi sous les doigts des utilisateurs : un déclencheur physique pour l’appareil photo à deux niveaux de pression. Nous y reviendrons. Dans l’ensemble, du coup, on ne peut que dire que l’appareil est d’une sobriété maximale, suit les lignes et les coloris de la gamme Lumia sans excentricité et est, haut de gamme oblige, parfaitement bien fini. Une impression de robustesse élégante, en somme, qui ne vient rien gâcher.

Nokia Lumia 1520 : côté droit



Nokia Lumia 1520 : côté gauche



Nokia Lumia 1520 : tranche inférieure



Nokia Lumia 1520 : tranche supérieure



Nokia Lumia 1520 détail






Prise en main et ergonomie

Quand on parle design et Lumia, on est obligé de répéter infiniment les mêmes choses, tant Nokia a l’air décidé à ne pas s’éloigner de la ligne choisie avec les premiers modèles. En revanche, le constat est toujours différent d’un modèle à l’autre quand on s’attarde sur la prise en main et l’ergonomie générale de la bête. On se doute d’ailleurs que c’est d’autant plus important dans le cas d’un appareil aussi imposant que celui-là et que la question que vous vous posez est la suivante : est-ce qu’il tient bien en main ?

Nokia Lumia 1520 : prise en main



La réponse est non. C’était prévisible : Nokia n’a pas fait de miracle et n’a pas encore la technologie pour faire apparaître ses appareils dans un espace quantique qui les ferait sentir plus petits qu’ils ne le sont. Du coup, quand vous avez un Lumia 1520 dans la main, vous voyez un gros appareil et vous tenez un gros appareil. En main droite, vous aurez le pouce sur les boutons de commande, et Nokia a très bien joué son coup à ce niveau-là : ils tombent pile au bon endroit, ni trop haut ni trop bas. Evidemment le bouton pour l’appareil photo est inaccessible comme cela, mais il n’est pas fait pour être atteint dans cette position, mais à l’horizontale.

Nokia Lumia 1520 : prise en main



Cela dit, les boutons au bas de l’appareil sont parfaitement intouchables en un mouvement, il faudra remonter le 1520 vers le haut pour les atteindre et risquer un déséquilibre. Le mouvement est pénible, mais Nokia ne pouvait pas faire autrement avec cette diagonale. On sent tout de même que ce type d’appareil perd très nettement en maniabilité, surtout en extérieur ou dans les transports, quand les conditions de maintien ne sont pas optimales. Ce qui est un peu plus décevant, c’est que Windows Phone lui-même semble être aussi peu adapté aux surfaces aussi grandes.

Nous y reviendrons quand il sera question du système d’exploitation, mais nous avons perçu un problème qui n’existait pas sur les autres Lumia mais qui semble mécanique quand on y réfléchit. Comme Windows Phone est un système fondé sur les déplacements d’une grille, horizontalement et verticalement, il y a de grosses cases à l’écran. Sur le Lumia 1520, parfois, vous souhaitez faire défiler l’écran vers le haut ou le bas, mais comme votre doigt reste trop longtemps dans la même zone de pixels (qui définit par exemple les contours d’une icône), le système va considérer que vous souhaitiez lancer l’application. Cela devient donc plutôt pénible à utiliser quand le système se trompe sur l’intention de l’utilisateur quotidiennement.

Nokia Lumia 1520 : prise en main


Nokia Lumia 1520 : prise en main



De même, Windows Phone n’est pas un système, comme Android ou iOS, qui tend vers une intégration de toutes les fonctionnalités directement à l’écran : les boutons physiques au bas de l’appareil sont essentiels pour l’utiliser. Très souvent, vous allez donc devoir passer d’une position en main pour utiliser ce qui se trouve à l’écran – et parfois en haut – à une prise en main qui permet d’atteindre les boutons de contrôle. Comme l’appareil n’est pas léger, ce petit manège peut vite devenir pénible et remet en cause la notion de « portable ».



L’écran

Contrairement aux modèles haut de gamme qui avaient des écrans qui laissaient plutôt à désirer en termes de performances brutes, ce Lumia 1520 est un smartphone équipé de ce qui se fait de mieux aujourd’hui en matière d’affichage pour des appareils mobiles. L’écran mesure donc exactement 152 mm et affiche au compteur une définition de 1920 x 1080 pixels, ce qui lui permet d’atteindre un taux de pixels par pouce de l’ordre de 368 ppp. En pratique, comme nous le notions lors de nos précédents tests, Windows Phone n’a pas besoin d’un affichage d’une telle qualité, car le système est fondé sur une interface carrée qui s’accommode mieux des pixels que d’éventuels contours arrondis.

Nokia Lumia 1520 : écran



Pourtant, haut de gamme oblige, Nokia a mis le paquet et l’on peut dire que ça en jette. Il est tout à fait possible de lire un ebook ou un site internet en pleine page sur cet appareil : même petites, le contour des polices est bien marqué et n’a rien de flou. C’est une excellente chose, puisque l’on verra que les usages de l’appareil se concentrent autour des activités multimédia plus que sur la téléphonie mobile intelligente en elle-même. Du côté de la colorimétrie, c’est aussi très bon : le calibrage est correct et les tons ne saturent absolument pas. Le contraste, lui, est profond sur les noirs. D’ailleurs, l’écran éteint lui-même est très sombre et semble se fondre dans le contour de l’appareil.

Nokia Lumia 1520 : écran



Nokia Lumia 1520 : écran



Nokia a pourtant souhaité offrir plus à son 1520. Le constructeur sait que l’écran est l’interface principale, si ce n’est l’unique, entre l’utilisateur et le smartphone. On retrouve donc quelques paramètres très intéressants qui concernent directement ce que l’écran va afficher. Le paramètre « coup d’œil », par exemple, va vous permettre de régler l’affichage d’informations basiques (heure et notifications) quand le smartphone est en veille. Ainsi, sans même allumer l’écran, vous pourrez consulter l’heure – ce qu’au fond, vous faites le plus souvent quand vous sortez votre smartphone de votre poche. Ces informations peuvent être tout le temps actives ou s’activer quand vous prenez le téléphone en main, pour économiser la batterie. Vous pourrez également configurer un mode nuit, rouge, moins agressif. Pratique.

Vous trouverez également au menu des paramètres une fonction « plein soleil » qui vous permettra d’activer un boost de la luminosité quand le système le juge nécessaire. Ainsi, l’écran ne sera pas complètement illisible en pleine lumière – Nokia ayant eu la bonne idée de sortir l’appareil en hiver, nous ne pouvons que vous confirmer que c’est parfaitement fonctionnel sous un soleil plutôt froid. Dans le même ordre d’idée, vous pourrez régler directement depuis les paramètres la température et la saturation des couleurs avec un curseur à dix niveaux. On ne pourra pas dire que Windows Phone est totalement figé et non personnalisable.

Nokia Lumia 1520 : paramètres Nokia Lumia 1520 : paramètres



Enfin, pour les fans de captures d’écran, sachez que la fonction est native et se déclenche en appuyant simultanément sur le bouton Windows et sur le bouton Power. Carton plein donc pour Nokia qui fait un sans-faute du côté de l’afficheur.




Système d’exploitation (OS) + Interface utilisateur : Windows Phone 8

Les smartphones changent, mais Windows Phone 8, lui, ne bouge que très peu d’un modèle à l’autre, ou d’un mois à l’autre. Cela dit, Nokia ne fait pas les choses à moitié avec ce système qu’il entend représenter sans faillir et l’on retrouve sur les appareils de la marque des applications distinctes sur lesquelles nous reviendrons plus en détail dans une autre partie tant elles forment le cœur réel du système, bien plus que Windows Phone qui reste égal à lui-même.

Nokia Lumia 1520 : lockscreen Nokia Lumia 1520 : homescreen



Mais alors, qu’est-ce que ce « lui-même » ? Pour celui qui n’a jamais utilisé le système d’exploitation mobile de Microsoft, on peut dire qu’il s’agit d’un ensemble de grilles et de tuiles, d’icônes dynamiques et de menus. L’idée derrière Windows Phone, c’est qu’il faut pouvoir accéder au maximum de fonctionnalités le plus rapidement possible et avec le moins de mouvements possibles. Du coup, au lieu d’avoir des menus contextuels que l’on retrouverait dans des sous-menus, la plupart des fonctionnalités sont à portée d’un glissement de doigt vers la gauche, la droite, le haut ou le bas. L’écran d’accueil, par exemple, se parcourt de bas en haut pour faire défiler les raccourcis et les vignettes dynamiques et de gauche à droite pour retrouver l’intégralité des applications.

Nokia Lumia 1520 apps Nokia Lumia 1520 app



Contrairement à iOS et à la manière des widgets sur Android, le menu principal de Windows Phone 8 est dynamique, c’est-à-dire que la plupart des éléments graphiques qu’il affiche sont contextualisés et se mettent à jour pour afficher les dernières informations dont ils disposent. Prenez par exemple l’application Photos qui sera votre galerie : sur le menu principal, elle affichera un slideshow des dernières photos prises. Sur le menu des applications, ce ne sera qu’un simple logo. Même chose pour vos mails : l’icône sur le bureau principal vous affichera le nombre de mails non lus, celle dans le menu des applications ne sera qu’un raccourci fixe.

Nokia Lumia 1520 : facebook Nokia Lumia 1520 : calculatrice



Cette dualité entre éléments fixes et éléments dynamiques se retrouve dans la plupart des menus et des applications : prenez vos contacts par exemple, vous aurez le premier menu classique avec la liste de vos connaissances, agrégées depuis les différents comptes que vous aurez entré (Facebook, Twitter, Gmail, Outlook…) et le menu social qui vous permettra de voir ce que ces personnes ont pu poster sur les différents comptes enregistrés. De même, on trouvera une contextualisation par application : ainsi, dans l’application Photos, vous pourrez retrouver le fil des photographies postées par vos amis sur les réseaux sociaux et non pas les statuts qui ne contiendraient pas d’illustration.

Nokia Lumia 1520 : paramètres Nokia Lumia 1520 : paramètres



Du côté des services, Microsoft se sait arrivé avec un train de retard sur le marché de la téléphonie et ne prétend pas vous enfermer autour du compte Outlook – du moins pour l’instant. Ce dernier sera nécessaire pour faire fonctionner Windows Phone 8 et vous permettra de sauvegarder vos paramètres, SMS et autres accès aux comptes sociaux directement dans le cloud de Microsoft. Vous réinitialisez votre appareil ou vous l’avez perdu ? Entrez votre compte sur un système neuf et tout se remettra exactement comme vous l’avez quitté, jusqu’aux applications qui se re-téléchargeront.

Nokia Lumia 1520 transfert Nokia Lumia 1520 transfert



Pour autant, le compte Outlook est loin d’être le seul compatible avec un appareil Windows Phone 8 et vous pourrez par exemple connecter à votre smartphone un compte Google sans aucun souci. Une fois votre compte Gmail relié au smartphone, vous pourrez accéder à vos contacts, agendas, rendez-vous, vos mails, via une application dédiée. Ce que l’on nomme le push est parfaitement géré par le système : vous recevrez vos mails en temps réel sans latence, le serveur se chargeant de « pousser » ces derniers sur votre appareil, prêt à les recevoir. Il est donc bon de voir que cette partie n’a pas été bâclée par le géant et permet aux utilisateurs venant d’autres groupes de services de s’adapter à Windows Phone sans perdre leurs repères.

Mais à l’usage, tout est loin d’être rose – même si vous choisissez cette couleur pour vos tuiles. Sur le Lumia 1520, on a la mauvaise sensation, paradoxalement, de toujours attendre. Paradoxalement parce que ce que Microsoft promettait, c’est un système où tout peut être fait rapidement et avec aisance. Sur des modèles comme le Lumia 620 ou le Lumia 520, qui visent un grand public qui se contentera des fonctionnalités de base et d’avoir un smartphone qui fait – avec brio – le travail qu’on lui demande, ce n’est pas un souci. Sur un modèle à plusieurs centaines d’euros, haut de gamme, qui vise les power users, très exigeants, on commence rapidement à trouver des limites pénibles.

Nokia Lumia 1520 : contacts Nokia Lumia 1520 : contacts


Les contacts mal synchronisés…



Nokia Lumia 1520 : contacts Nokia Lumia 1520 : contacts



Nous l’avons évoqué : sur Windows Phone, on attend trop. Installer une application, c’est patienter sans pouvoir rien faire d’autre quelques secondes avant de retourner automatiquement au menu des applications. Vous vouliez en installer plusieurs ? Il faudra refaire la manipulation autant de fois, en retournant dans le Store. Un appel est coupé à cause d’une perte de réseau, comme cela arrive tous les jours dans les transports en commun ? Le système va vous notifier qu’il est en train d’arrêter l’appel, pendant plusieurs secondes. Très pénible, alors qu’il suffirait de raccrocher. Les écrans de démarrage des applications sont aussi trop longtemps affichés, cache-misère pour des temps de chargement qui mériteraient d’être optimisés davantage.

Nokia Lumia 1520 store Nokia Lumia 1520 store


Toujours attendre



Les bugs et autres absurdités peuvent parfois être gênants. Tenez, considérez par exemple que lorsque vous faites un changement minime sur le système, il vous faudra attendre un redémarrage de l’appareil – cela vaut pour le langage. Alors certes, on ne le fait pas tous les jours, mais ce n’est pas forcément agréable. Si l’application contact permet de filtrer quel compte vous souhaitez afficher dans le menu, elle ne vous permettra pas, comme sur Android, de ne choisir que les contacts qui ont un numéro de téléphone associé par exemple. Résultat, vous vous retrouverez avec une liste colossale de personnes « Sans nom », qui sont peut-être des contacts Google + ou des dizaines de mails de services clients qui viendront polluer votre liste. Heureusement que l’on peut y faire des recherches : la numérotation n’est pas intelligente (elle n’affiche pas les contacts quand on compose les chiffres associés sur les touches aux lettres qui débutent leur nom)…

Nokia Lumia 1520 : bug Nokia Lumia 1520 : Bing Finance



Nous mentionnons cette absence depuis maintenant un an mais nous ne lâcherons pas tant que Microsoft n’aura pas rempli son contrat à ce sujet, depuis la belle promesse que la firme avait faite : il n’y a toujours pas de centre de notifications sur Windows Phone 8. Pour un utilisateur béotien de la téléphonie intelligente, ce n’est pas un drame. Si Microsoft cherche en revanche à séduire un public de power users habitués au confort de cet outil qui permet de centraliser les messages, sms, appels et événements sur le smartphone, il va falloir l’intégrer au plus vite. Et non, ce n’est pas avec la suite Office, dont l’intérêt est particulièrement limité sur smartphone, ou avec des applications comme Bing Actualités ou Bing Météo que le développeur parviendra à faire passer la pilule.

D’ailleurs, puisque l’on parle de Bing, il faut savoir que le bouton recherche en bas à droite n’est pas l’équivalent d’un « ctrl + f » qui s’adapterait à chaque application, vous permettant par exemple de chercher un contact quand vous êtes dans l’application contact, un mail quand vous êtes dans votre messagerie etc. Non, elle fera apparaître, où que vous vous trouviez dans le système, un écran Recherche Bing sur le web. En plus de n’être pas particulièrement pertinente par rapport à d’autres services comme Google Search ou DuckDuckGo, Recherche Bing n’est pas souvent ce que l’utilisateur souhaite trouver quand il tape sur ce bouton. Consolons-nous en remarquant que ce menu permet aussi de trouver des morceaux de musique en les écoutant et de scanner des QR-Codes sans avoir à passer par des applications tierces.

Nokia Lumia 1520 : Bing Météo Nokia Lumia 1520 : Bing Météo


Nokia Lumia 1520 : Bing Sport Nokia Lumia 1520 : Bing Sport



En d’autres termes, tout est une question de savoir ce que l’on attend d’un système d’exploitation. Sur un portable à 250 euros ou moins, visant les jeunes ou les novices, Windows Phone 8 est particulièrement agréable à utiliser et ses défauts – notamment le manque de personnalisation et de paramètres – deviennent des qualités. Sur un appareil qui se met en confrontation directe avec le haut de gamme d’Android, Galaxy Note 3 en première ligne, on perçoit clairement les limites du système par rapport aux exigences de l’utilisateur. La simplicité est un atout si elle n’est pas une excuse pour ne pas avoir à justifier absurdités, bugs et autres manques impardonnables.




Applications Nokia

Depuis que Nokia s’est imposé comme leader du marché Windows Phone, avec le petit coup de pouce de Microsoft que l’on sait, la firme n’a cessé de proposer des applications toujours plus innovantes pour combler le vide du marché d’applications de Windows Phone. Et l’on peut dire qu’elle ne s’en sort pas trop mal ! Globalement, les applications sont toutes de grande qualité et on aurait bien du mal à trouver quoi que ce soit à redire à l’une ou à l’autre d’entre elles, tant elles permettent de faire des choses que l’on ne trouve pas ailleurs sur Windows Phone. Regardons dans le détail de quoi il s’agit.

Nokia Lumia 1520 : applications Nokia Lumia 1520 : maps



L’application d’aide fait parfaitement ce qu’elle décrit. Nokia fournit un guide complet présentant Windows 8 et le Lumia 1520, ce qui est fort bienvenu tant les papiers fournis avec l’appareil sont maigres. Nokia s’est fait une réputation plutôt excellente du côté de la cartographie et des transports, avec sa suite logicielle Here, très léchée et ergonomique, parfaitement bien finie et qui, nous vous le rappelions dans les précédents tests, se paie le luxe de proposer des fonctionnalités que les autres grands constructeurs ne proposent pas. C’était le cas il y a quelques mois, c’est toujours le cas aujourd’hui : le marché n’a pas beaucoup bougé depuis. Ainsi, Here Maps vous propose toujours une cartographie nette et précise, le GPS du 1520 était plutôt excellent. La killer feature est bien entendu le fameux mode hors ligne qui vous permet d’utiliser l’intégralité de l’application sans connexion, pour peu que vous ayez téléchargé la zone avant de partir. Cela fonctionne par exemple très bien dans le métro. Evidemment, la carte vous proposera des recommandations, des sorties ou des restaurants à proximité. Des plans de lieux publics sont également disponibles : Nokia en référence plus de 4600 à travers le monde.

Nokia Lumia 1520 : maps Nokia Lumia 1520 : maps



Here Drive + est, de son côté, un logiciel de navigation GPS assez basique et sommaire : il reprend les avantages de Here Maps avec en plus une vue « 3D » fort agréable qui vous permet de voir exactement où vous êtes sur la route et d’anticiper votre itinéraire. Nous l’avons testé en condition et avons été agréablement surpris de la précision et de la rapidité du tout, notamment pour nous géolocaliser en sortie d’un lieu sans couverture GPS, comme un parking par exemple. Ce duo d’applications vous permettra de vous orienter à peu près partout dans le monde, du moment que la ville dans laquelle vous vous trouvez est présente dans la base de données de Nokia. Nous étions un peu dubitatifs sur l’utilisation de Here Transit, mais il faut reconnaître que l’application de transports en commun fait parfaitement son boulot. Elle sera peut-être moins précise que l’application dédiée proposée par votre compagnie locale, mais à Paris en tout cas, elle sait créer un itinéraire cohérent pour aller d’un point A à un point B en utilisant les transports en commun. Simple et efficace.

Nokia Lumia 1520 : maps Nokia Lumia 1520 : maps



Nokia Care est toujours de la partie et reste une application vous permettant de trouver des informations sur votre smartphone et de sauvegarder son contenu facilement. L’invention Nokia Screen Beamer est toujours aussi impressionnante et plaisante à utiliser. Vous entrez une URL sur le navigateur de votre ordinateur, vous scannez le code barre affiché avec l’application depuis votre Lumia 1520 et vous pourrez alors afficher directement les images du smartphone sur l’écran de l’appareil. Une sorte de streaming avec un serveur interposé, puisqu’il n’est pas nécessaire d’être sur le même WiFi pour que cela fonctionne : vous pouvez tout à fait afficher ainsi les photos sur le portable de l’un de vos amis, par exemple.

Nokia Lumia 1520 : beamer



La suite dédiée à la photographie est elle aussi plutôt excellente. Une application vous permettra par exemple de faire des albums de vos soirées et journées, de manière intelligente. Laissez l’application se charger de la mise en page et même de la sélection ou personnalisez tout à votre guise : c’est vous qui voyez. De même, il est possible de géolocaliser l’endroit où les photos ont été prises directement sur une carte, grâce aux métadatas enregistrées dans le fichier. Très pratique si l’on ne se souvient plus où les clichés ont été pris. De son côté, l’application de retouche est simple et intuitive. On regrette peut-être le manque de flexibilité dans les paramètres mais vous pourrez ajuster n’importe quelle photo pour trouver le meilleur traitement, de la focale aux couleurs. Nokia Cinémagraphe, comme son nom l’indique, est une application permettant de créer des sortes de .gif animés en un endroit précis. Prenez par exemple en photo un ami qui bouge son bras, ne sélectionnez que la zone où est le bras et vous aurez une photo parfaitement fixe avec un bras mouvant. Gadget, mais amusant.

Nokia Lumia 1520 photo Nokia Lumia 1520 photo



Nokia Lumia 1520 photo Nokia Lumia 1520 album



Nous détaillerons plus tard Nokia Musique, mais l’application fait bien ce que son nom indique. Nokia Trailers vous permet de découvrir des bandes annonces de films. Nokia a cru bon d’installer par défaut deux applications partenaires dont nous ne voyons pas très bien l’intérêt. La première est l’application de Promovacances… qui est une sorte de version mobile du site pour partir en vacances. C’est super, mais on ne sait pas trop ce que cela vient faire préinstallé sur un smartphone haut de gamme. La seconde est une appli de Video On Demand tout ce qu’il y a de plus cheap et brouillon : on a l’impression de se retrouver devant les applications mal conçues qui infestaient Android à son lancement. Alors qu’il reste des tas d’applications Nokia dans le store à télécharger gratuitement qui sont toutes d’une grande qualité, on se demande pourquoi le constructeur a choisi d’intégrer celles-là…

Nokia Lumia 1520 alarme Nokia Lumia 1520 aide


Certaines applications font doublon, comme l’aide. D’autres sont prévues par le système, comme l’alarme.



Encore une fois, Nokia a donc fait du très bon boulot du côté de l’offre logicielle, qui devrait vous permettre, en plus du store de Microsoft, d’être confortable lors de l’utilisation de votre appareil. N’hésitez surtout pas à faire un tour sur la section Nokia du Microsoft Store avant de pester contre le manque d’applications : peut-être que votre requête la plus incongrue s’y trouve.




OS : Réactivité du système d’exploitation et de l’interface utilisateur

Encore une fois, pour ce qui est du système d’exploitation en lui-même, nous aurions du mal à lui trouver un quelconque défaut. Les smartphones Windows Phone 8 d’entrée de gamme nous avaient fait de bonnes surprises à chaque fois, il est naturel que les modèles plus haut de gamme aient la même fluidité. Chez Microsoft, la fluidité du système reste une priorité et l’optimisation avec les produits Nokia est sans faille. Il n’y a aucun ralentissement entre les menus, pas plus qu’il n’y a de saccades lors des transitions. Le système en lui-même demande peu de ressources pour bien tourner : quand on lui en donne beaucoup, cela serait étrange qu’il réagisse différemment.

Il en est autrement pour certaines applications ou certaines fonctionnalités, et c’est fort regrettable. Tout d’abord, et c’est sûrement un souci d’ergonomie, sur Windows Phone, on a l’impression d’être toujours en train d’attendre. Vous vous lasserez très vite de voir les petits points de chargement qui ne veulent rien dire, défiler de gauche à droite. Le souci est d’abord psychologique : quand le chargement n’est pas clair et que l’on ne sait pas ce qu’il nous reste ou ce que l’on a parcouru, nous avons tendance à nous impatienter plus vite. Le visuel de Windows Phone est donc plutôt mauvais puisqu’il ne donne aucune information. Cela dit, c’est aussi un problème technique : quand on installe une application depuis le store par exemple, au lieu de s’installer en tâche de fond, le système va préparer cette installation pendant de longues secondes avant de mettre le traitement en arrière-plan. C’est bête et très énervant à l’usage. Dans la même veine, les écrans de chargement des applications ou splashscreens restent affichés bien trop longtemps. On aurait aimé que le lancement des applications soit plus instantané.

Si l’on reste sur des questions d’ergonomie pure, certaines applications sont à pleurer. Facebook, pour ne pas la citer, cumule les absurdités, aussi bien dans la navigation que dans le chat : si vous détestez l’application sur les autres systèmes d’exploitation, dites-vous qu’elle est pire sur celui de Microsoft. Et sur Windows Phone, vous découvrirez par exemple la fonction « pull to refresh », qui consiste normalement à rafraîchir un flux en tirant l’écran vers le bas et en le relâchant, qui ne fait rien. Au lieu de cela, les développeurs ont mis un petit bouton « rafraîchir en bas de l’écran », mais ont tout de même laissé l’effet visuel du « pull to refresh », histoire de. C’est aussi le cas sur les mails par Gmail si vous synchronisez un compte : si vous vous êtes habitués à un autre système d’exploitation, vous vous ferez avoir à chaque fois.

Côté GPS, comme à chaque fois, nous avons utilisé le Lumia 1520 comme notre smartphone principal pendant plus d’une semaine et nous n’avons pas été gênés par la rapidité de la localisation. Au chrono, il fait un poil mieux que celui des modèles plus bas de gamme, en vous localisant plutôt bien entre une et deux secondes, en se fixant sur vous exactement en trois secondes. Tout cela vous offrira une expérience de conduite assistée sans accrochage.

Nokia Lumia 1520 navigateur Nokia Lumia 1520 navigateur



La version mobile d’Internet Explorer reste tout aussi bien maîtrisée que sur les autres modèles. En 3G+ ou en Wi-Fi, les pages s’affichent avant même que vous ayez le temps de râler sur votre opérateur. C’est un peu plus complexe en sous-sol : en EDGE, il semble que le smartphone baisse complètement les bras et refuse de vous laisser faire quoi que ce soit. Autant pour le métro parisien, il faudra attendre d’être à l’air libre.

Si l’on dit un mot sur la batterie enfin, sachez que c’est un sans-faute. Le smartphone tient deux jours en utilisation sans trop forcer et on s’étonne même parfois de voir la batterie à moitié pleine alors qu’on s’attend à devoir le recharger. C’est un stress en moins que vous saurez apprécier au quotidien.




Téléphonie et qualité d’écoute

Grosse déception : il n’y a toujours pas de numérotation intelligente sur les Lumia. Cela signifie que vous ne pouvez pas taper sur un clavier numérique les chiffres qui regroupent des trios de lettre pour afficher rapidement des contacts, sélectionnés par le début de leur numéro ou par la reconnaissance de leur nom. C’est tellement efficace et tellement développé sur les autres plateformes que l’on se sent en retard de quelques années à chaque fois que l’on souhaite appeler quelqu’un. Il faut donc à chaque fois passer par le répertoire qui, malheureusement, n’est pas des plus ergonomiques. Certes, il y a une fonction recherche, mais Microsoft ne vous laisse pas configurer le répertoire pour qu’il n’affiche que vous contacts qui ont un numéro de téléphone lié. Résultat, si vous connectez un Gmail, cela peut être une catastrophe avec des centaines de contacts notés « Sans nom », venant de Google + ou d’ailleurs, qui occuperont tout le haut de votre liste. Un calvaire qui aurait pu très simplement être évité.

Nokia Lumia 1520 : appel Nokia Lumia 1520 : appel



Les autres fonctions liées à la téléphonie sont, heureusement, fort agréables à utiliser notamment l’application SMS/MMS qui est sommaire et bien fichue, et le clavier, qui est particulièrement plaisant à utiliser. Ses grosses lettres rectangulaires assurent une frappe parfaite et la correction automatique est intelligente sans être intrusive : exactement ce qu’on lui demande. Tous les SMS reçus sur un précédent Windows Phone pourront être récupérés en synchronisant votre compte Outlook : voilà qui devrait rassurer les amateurs d’archives.

Nokia Lumia 1520 appel Nokia Lumia 1520 salons



Si l’on parle de la qualité d’écoute maintenant, évidemment que Nokia propose de la voix HD sur son terminal. Sur un réseau compatible, vous entendrez votre interlocuteur comme s’il était juste à côté de vous. Au maximum, le son est tellement fort et précis qu’il pourrait saturer – heureusement, Microsoft a pensé à 30 niveaux de volume qui vous permettent un réglage fin de toutes les options sonores.

Les « Salons » sont toujours de la partie et vous permettent de regrouper plusieurs contacts dans des « salles » virtuelles. Le partage de photos est possible pour le groupe ou d’individu à individu. Evidemment, il faut que tous vos amis soient équipés en Windows Phone pour que cela présente un quelconque intérêt.



Capture photo et vidéo

Les capteurs de 20 mégapixels sont très loin d’être démocratisés sur les smartphones : il n’empêche que le Lumia 1520 en a un, et peut en être fier. Du côté des caractéristiques, on note à peu près tout ce qui se fait de mieux : un capteur rétroéclairé, l’autofocus, la mise au point tactile, le réglage automatique de l’exposition, le contrôle des iso, la balance des blancs, un mode rafale, un timer, un mode panorama… bref, Nokia n’a pas chômé. Si la firme s’est faite spécialiste des bonnes surprises en photo avec le 920 et les appareils de 41 megapixels sur certains modèles, elle souhaite bien garder le titre. Du côté des applications, vous aurez le choix entre l’appareil photo natif de Microsoft et l’application Nokia, bien plus puissante. Nous vous la recommandons, d’autant qu’elle se synchronise avec les autres applications du constructeur.

Nokia Lumia 1520 : appareil photo



Nous avons déjà décrit les applications de création photographiques proposées par Nokia, place donc à la pratique et aux tests :

Nokia Lumia 1520 test photo


Nokia Lumia 1520 test photo


Détail du cliché précédent


Nokia Lumia 1520 test photo


Nokia Lumia 1520 test photo


Détail du cliché précédent (zoom à 100%)


Nokia Lumia 1520 test photo


Nokia Lumia 1520 test photo


Nokia Lumia 1520 test photo


Zoom numérique



Les photos sont particulièrement réussies, et l’on apprécie le grain et le piqué de l’objectif. De nuit, il s’en sort très bien, avec un léger bruit que vous ne verrez normalement même pas sur l’écran. La définition des photos est colossale, du coup, les détails sont particulièrement bien affichés, même si la compression des clichés a tendance à lisser les courbes un peu trop, surtout sur ce qui est en dehors de la mise au point. Deux versions sont enregistrées par l’application Nokia : une en définition totale, l’autre en définition moyenne. C’est cette dernière qui sera utilisée par le reste du système pour effectuer des partages moins lourds. Une bonne idée.

A l’usage, la grande taille de l’appareil est un plus indéniable : il se tient comme un appareil photo numérique compact et le déclencheur à deux niveaux de pression tombe parfaitement sous le doigt sans gêner. Du côté de la vidéo, vous pourrez prendre des films en 1080p Full HD à 30 images par seconde, ce qui est très bon. Comme toujours avec les Lumia, excellente surprise du côté de la capture sonore qui gère parfaitement les seuils de saturation et n’enregistre pas au-delà d’un certain niveau de bruit. Résultat, vous pouvez filmer des concerts sans trop de mal. En d’autres termes, Nokia est en train de faire comprendre aux constructeurs d’appareils compacts que leur temps est révolu et que le smartphone a définitivement balayé le marché d’un revers de la main.

Nokia Lumia 1520 : dos


Nokia Lumia 1520 : video






Lecture multimédia (photos/vidéos/son)

Les modèles changent, nos barèmes de test sur LesMobiles ne changent pas. Nous avons pris l’habitude de faire passer aux smartphones des tests un peu poussés, mettant en scène des formats vidéo plutôt lourds et difficilement décodables. Evidemment, sur les modèles entrée de gamme sous Windows Phone testés depuis quelques mois, pas grand-chose ne fonctionnait au niveau de la vidéo : c’était dû principalement à un souci de codec. Alors qu’en est-il du 1080p Full HD, h.264 .mov ou .mkv sur le dernier smartphone à la mode chez Nokia ?

Eh bien c’est à peu près la même chose que sur l’entrée de gamme, malheureusement. Les formats exotiques ne sont pas supportés sur l’appareil et même si le matériel embarqué sous le capot ne devrait avoir aucun problème pour tout faire tourner, cela n’est pas décodé. Microsoft et Nokia proposent tous les deux un magasin multimédia : on comprend alors pourquoi l’accès aux codecs est limité. Le service VOD que nous vous avons décrit un peu plus haut est un peu à la ramasse, mais nul doute que Nokia et Microsoft préparent le terrain pour la suite dans leur domaine respectif, notamment par des synergies avec la Xbox One. Le point positif, dans tout cela, c’est que Windows 7 et Windows 8 vous permettent de convertir automatiquement les fichiers à lire sur votre smartphone au moment du transfert. C’est automatique et transparent et du coup, contre une perte de qualité pas franchement décisive, vous pourrez les lire.

Nokia Lumia 1520 : Galerie Nokia Lumia 1520 : Galerie



La galerie n’a pas changé d’un iota depuis les premiers Windows Phone 8 testés par nos soins : elle est toujours aussi jolie, mais toujours aussi banale. Aucun coup de cœur, mais pas de déception non plus. Vous pourrez retrouver les photographies classées par album et les envoyer vers les applications dédiées à la retouche ou à vos contacts, que ce soit par MMS, sur Facebook, Twitter ou tout autre réseau social. Un deuxième écran, sur la droite, regroupe vos photos favorites. Le troisième est dédié aux photographies postées sur vos flux sociaux. Comme nous l’avons déjà écrit, Nokia propose aussi une sorte de créateur d’album photographique plutôt réussi.

Nokia Lumia 1520 Galerie Nokia Lumia 1520 galerie



Le lecteur média proposé sur le Nokia 1520 est assez ingénieux puisqu’il fait à la fois office de lecteur local, de lecteur en ligne avec boutique et d’outil de recommandation pour les concerts. Evidemment, tout cela est fait pour que vous achetiez des morceaux de musique et que vous vous abonniez aux artistes pour que l’on vous envoie des recommandations pour acheter de nouveaux morceaux etc. Cela dit, l’interface étant très agréable et la navigation plutôt ergonomique, on se prend au jeu facilement, passant de recommandation en radio, de concert en découverte d’artiste. Votre usage commercial de cette application dépendra bien entendu de vos goûts musicaux : il faudra qu’ils soient sur le catalogue.

Nokia Lumia 1520 : musique Nokia Lumia 1520 : musique


Nokia Lumia 1520 : musique Nokia Lumia 1520 : musique



Petit à petit, Windows Phone perd son retard sur le reste du marché côté jeux vidéo. On pense à GTA San Andrea qui est sorti en même temps sur la plateforme de Microsoft et sur celle de Google. Cela dit, le catalogue est bien maigre, les exclusivités sont rares et les jeux arrivent traditionnellement en retard par rapport aux autres plateformes. Du coup, si vous achetez un smartphone autour de 600 euros pour jouer dans les transports, nous vous conseillons encore aujourd’hui de vous diriger vers Android ou iOS.

Nokia Lumia 1520 : VODNokia Lumia 1520 : jeux






Conclusion

Finalement, le constat de conclusion est plus mitigé sur cet appareil que sur ses petits frères. Nokia a tenté une percée dans un secteur porteur, celui de la phablette. Le constructeur s’est dit que si tout le monde se lançait, il faudrait bien que Windows Phone s’y mette un jour, et en tant que partenaire privilégié de Microsoft, c’était donc à lui de montrer la voie. Si la réalisation technique est sans faille et que l’appareil est bien fini, bien maîtrisé, équipé de nouvelles technologies bien intégrées, le constructeur est cependant resté enfermé dans le cadre de Windows Phone 8.

Nokia Lumia 1520 : prise en main



On en revient à un problème qui touchait déjà Android au début des premières commercialisations de tablettes tactiles : le format était là, les produits étaient là, mais le système d’exploitation n’était pas encore adapté. On pourrait dire la même chose avec Windows Phone 8, qui ne se marie pas, pour l’instant, avec le format phablette. De plus, sur un modèle d’entrée de gamme, on passe les défauts d’un système sous silence, en se disant qu’il est excellent tout de même, pour un prix très faible. Sur un modèle haut de gamme, qui vise une niche d’utilisateurs consciencieux et exigeants, ces mêmes défauts nous gênent plus. Microsoft a promis depuis longtemps maintenant de revoir sa copie sur des points cruciaux comme le centre de notifications et n’a toujours pas corrigé le tir en pratique.

Tout est donc à faire pour Nokia qui doit rattraper avec sa suite logicielle complète et bien pensée un système d’exploitation encore lacunaire et un magasin d’applications peu fourni et peu trié. Finalement, c’est presque dommage : on sent que la compagnie a fait le maximum pour proposer un appareil véritablement haut de gamme, avec des caractéristiques sans compromis, mais qu’elle n’a pas pu sortir du moule qu’il aurait fallu briser pour un tel modèle hors norme. Il est possible que la phablette devienne meilleure à mesure que Windows Phone se bonifiera, mais pour l’instant, une grande partie de son règne reste sur Android.



Note : 78/100

Les plus :
• Un smartphone techniquement sans compromis
• Une phablette haut de gamme qui ne trompe pas ses clients
• Un appareil photo qui préfigure une nouvelle vague de capteurs de 20 mégapixels
• Le port microSD
• Les applications Nokia et toute la suite Here dédiée à la cartographie et à la navigation
• La synchronisation en push des services Google, Yahoo, Facebook etc.
• La qualité d’écoute en communication
• La durée de vie sur batterie
• La capture vidéo

Les moins :
• Les éternels défauts de Windows Phone 8
• L’appareil photo, un poil décevant
• Angry Birds : on vous fait croire que c’est installé par défaut, tout est en fait payant
• L’offre vidéoludique est bien pauvre

Test réalisé par Julien Cadot
Date de publication : 20/12/2013.

Avis des internautes

Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier à réagir !

Les guides et comparatifs
image guide Smartphones moins de 200 euros
image Guide trois smartphones xiaomi populaires