image de couverture lesmobiles

Test : Nokia Lumia 520

Par La Rédac LesMobiles - 19 avril 2013 à 0:0
Avis LesMobiles.com
Après un Lumia 620 plus que réussi, Nokia descend encore dans la gamme et propose un Lumia 520 vendu 1 € par les opérateurs avec un forfait et un peu moins de 200 € nu. Est-ce encore un pari gagné ?
Si l'on regarde le marché actuel de la téléphonie mobile, c'est bien Android qui occupe l'entrée de gamme. Les smartphones propulsés par le système d'exploitation de Google sont légion et ont séduit sans mal opérateurs et clients. Cela dit, avec des petits modèles sous Windows Phone 8 comme le 8S ou le Lumia 620, on a vu une poussée du système de Microsoft sur ce secteur, cantonné encore au-delà de la barre des 200 €. Avec ce Lumia 520, Nokia tente d'aller encore plus loin.

Nokia Lumia 520



Et c'est un challenge qui pourrait payer ! Nous avons vu avec le 620 que Windows Phone 8, sur du milieu de gamme, était par bien des points plus agréable à utiliser qu'Android. Si les constructeurs parviennent à rendre des copies aussi propres sur de l'entrée de gamme, cela pourrait séduire un grand nombre de clients qui ne souhaitent pas dépenser trop pour un smartphone – et avec la démocratisation des forfaits sans engagement, ils sont de plus en plus nombreux. Reste à déterminer si Windows Phone 8 reste toujours aussi agréable à utiliser sur des configurations moins musclées.

Parlons d'ailleurs rapidement des caractéristiques de ce smartphone en préambule. C'est une petite bête carrée, pas plus grande a priori qu'un Lumia 620 : il mesure 119,9 x 64 x 9,9 mm pour un poids tout sec de 124 grammes. L'écran embarqué fait 4 pouces et est défini en 800 x 480 pixels : classique pour de l'entrée de gamme. Cela nous donne un taux de pixels par pouce pour la dalle IPS LCD de 235. On retrouve tout autour les caractéristiques des smartphones plus haut de gamme comme un capteur de proximité et de lumière.

Dans le ventre, c'est un processeur Qualcomm Snapdragon S4 Plus « Krait » double cœur cadencé à 1 GHz qui propulse la bête. Il est accompagné d'un processeur graphique Adreno 305 et de 512 Mo de RAM. On notera également la mémoire de stockage interne de 8 Go de stockage, extensible par carte SD, un appareil photo de 5 mégapixels capable de prendre des vidéos en HD 720p à 30 images par seconde et une batterie de 1430 mAh qui promet une dizaine d'heures d'utilisation. Précisons qu'il n'y a sur ce modèle ni flash, ni webcam, ni NFC. Comme tous les Windows Phone, vous le trouverez dans différentes couleurs : jaune, rouge, bleu, blanc ou le classique noir.

Contenu de la boîte

La boîte ressemble à s'y méprendre à celle du Lumia 620. Peu de fioritures. Notez qu'à l'heure où nous écrivons ces lignes, nous n'avons pas trouvé de marchand qui proposait une offre avec des coques différentes – cela pourrait venir.

• Un Nokia Lumia 520
• Un câble microUSB
• Un chargeur secteur
• Un kit mains-libres filaire
• Une batterie amovible
• Plein de papiers




Design

Ce qui est bien avec Windows Phone et Nokia, c'est que même en descendant en gamme, on retrouve toujours une qualité de fabrication exemplaire et un design travaillé. A ce prix-là, il est assez simple de se démarquer visuellement de la concurrence qui, généralement, ne propose que des smartphones peu travaillés moulés dans du plastique peu coûteux. Le cahier des charges de Microsoft a toujours été clair : il faut que les smartphones WP8 ait une identité visuelle claire et distincte. Et pour l'instant, c'est un sans faute.

Nokia Lumia 520



Nokia Lumia 520



Le Lumia 520 est bien moins arrondi que le 620. Pour faire simple, on pourrait dire que c'est un petit 920 plus qu'un « encore plus petit » 620. On retrouve un design rectangulaire en deux couleurs : l'avant est noir et la coque vient englober toute la partie dédiée à l'écran, jusqu'à l'extrémité des bords. Finalement, ce procédé simple permet d'avoir des smartphones non unis dont les couleurs ne sont pas en contraste ou en opposition : comme sur le 620, on trouve des rappels du noir de la face avant sur les côtés de la coque et au dos. Le résultat est tout bonnement excellent, et il n'aurait de ce point de vue rien à envier à ses frères haut de gamme.

Nokia a gardé le même agencement pour les boutons : on les retrouve tous sur le côté droit de l'appareil. On note avec plaisir que même cet appareil d'entrée de gamme a le droit à son déclencheur physique pour l'appareil photo, ce que bien peu de constructeurs proposent. Néanmoins, les finitions sont bonnes, la coque se détache plutôt facilement et vous trouverez tous les ports sur le côté de la batterie, qu'il faudra donc enlever. Contrairement au Lumia 620, le 520 n'est pas compatible NFC.

Nokia Lumia 520



Nokia Lumia 520 : côté gauche



Nokia Lumia 520 côté



Nokia Lumia 520 : tranche supérieure



Nokia Lumia 520 : tranche inférieure



Nokia Lumia 520 bas






Prise en main et ergonomie

Windows Phone n'est pas Android, et pour Nokia, la gamme ne définit pas la taille de l'écran. Le Lumia 520 a ainsi une dalle plus grande que le Lumia 620, mesurant 4 pouces contre 3,8 pouces. Eh oui, le 520 est donc un poil plus grand que le 620 ! Cela se joue toutefois à quelques millimètres et on note également à ce sujet qu'il est aussi plus fin que son grand frère, avec 9,9 mm contre 11 mm. En pratique, les différences sont imperceptibles : la prise en main est quasiment la même.

Nokia Lumia 520 : prise en main



Nokia Lumia 520 prise en main



Cela dit, notez que vous aurez un téléphone plutôt rectangulaire contre un téléphone plutôt arrondi. Les deux ont à peu près la même forme au dos, c'est-à-dire une coque un peu bombée et arquée sur les bords. Le plastique semble un peu moins qualitatif sur ce modèle, mais rien de dramatique : il est très doux et les finitions mates lui permettent de ne pas devenir un nid à poussière et à traces de doigt.

En mains, les finitions sont aussi bonnes que sous les yeux : vous ne trouverez pas de bout de plastique qui dépasse, et le flottement que l'on remarquait entre la coque et le corps du Lumia 620 n'existe tout simplement pas sur ce modèle. Les boutons sont bien intégrés à la tranche et leur réactivité à la pression est bonne. Notez, détail subtil mais qui a son importance, que le déclencheur a deux niveaux de pression, le premier pour la mise au point, le second pour prendre le cliché. Une pression longue, quand l'appareil est en veille, vous permettra également de lancer l'application appareil photo.




L’écran

La première impression que nous avions eu au MWC de Barcelone, où a été présenté ce smartphone, se confirme très largement avec ce modèle commercial : Microsoft impose un certain standing à ses constructeurs partenaires et l'on ne retrouve donc pas une disproportion entre le matériel embarqué et l'écran, comme c'est souvent le cas. Le Cink Peax, de Wiko, par exemple, a de très bonnes caractéristiques, mais un écran vraiment à la traîne. Ce composant assez cher n'est pourtant pas à lésiner : c'est après tout ce que vous verrez de votre smartphone 90 % du temps. Et Nokia l'a bien compris.

Même si nous sommes sur de l'entrée de gamme, on retrouve cette particularité, que Microsoft n’a pas manqué de faire remarquer lors de sa conférence de presse pour présenter la Surface : le style de Windows 8 et de Windows Phone 8 ne demande pas une grande densité de pixels pour être correctement affiché. Une raison à cela : tout est carré. Ce parti-pris a ses amateurs et ses détracteurs, mais en termes d'affichage, un taux de pixels par pouce pas mirobolant (ici 235) permet d'avoir tout de même un rendu propre. Minimisez les courbes et vous aurez moins de pixels apparents.

Nokia Lumia 520 : écran



A l'usage, on ne constate pas de différence avec l'écran du 620. Les couleurs sont correctes et les polices sont à peine pixelisées – nous ne sommes après tout pas sur du haut de gamme. A son niveau le plus fort, la luminosité vous permettra, sans aucun souci, de regarder votre écran par temps clair : c'est tout ce qu'on lui demande. Un capteur de luminosité est présent pour la régler automatiquement et il fait très bien son boulot : jamais nous n'avons été gênés par un manque ou un trop plein de lumière. En somme, pour baisser son tarif, Nokia a préféré enlever des fonctionnalités comme le NFC, un flash ou une webcam, et a conservé un très bon écran pour le prix de l'appareil : on ne peut qu'apprécier ce choix.

Nokia Lumia 520 : écran



Nokia Lumia 520 : écran



Nokia Lumia 520 : écran






Système d’exploitation (OS) + Interface utilisateur : Windows Phone 8

Comme toujours, les modèles que nous testons changent, mais Windows Phone 8, lui, ne bouge pas d'un poil. Contrairement à Android, que les constructeurs personnalisent à outrance pour se démarquer, Windows Phone 8 est un système figé. Microsoft ne laisse que peu de marge de manœuvre à ses partenaires : toutes les fonctionnalités seront les mêmes d'un smartphone à l'autre, des applications natives aux paramètres. La seule différence viendra des applications dédiées : nous verrons dans la prochaine partie que Nokia est en avance sur la question.

Nokia Lumia 520 : lockscreen Nokia Lumia 520 : menu



Revenons alors rapidement sur ce système que vous commencez à bien connaître. Au niveau de l'interface, on retrouve la lecture à la verticale et à l’horizontale. Voilà à peu près le seul coup de main à prendre pour un débutant sur Windows Phone 8 : il y a des options en bas de l’écran, mais aussi à gauche ou à droite. Contrairement à Android, il n'y a pas de fonction « menu » sur l'appareil, la plupart des fonctionnalités seront donc à l'écran. L’écran d’accueil est divisé en deux colonnes : sur la gauche, vos raccourcis et les fameuses vignettes dynamiques, sur la droite, la liste figée des applications.

Les vignettes dynamiques sont d'ailleurs le point fort de Windows Phone par rapport aux autres systèmes d'exploitation : elles permettent d'avoir des informations avant d'entrer dans les applications auxquelles elles se réfèrent. Si, sur iOS, la météo est toujours à 23 degrés et le calendrier au mardi 5, sur Windows Phone, les informations sur les icônes changeront au fil du temps. C'est pour cela que l'on peut dire sans hésiter que les informations de base se retrouvent plus vite sur Windows Phone que chez la concurrence – notez que cela ne vous fait pas éviter l'ouverture d'une application la plupart du temps, les informations des vignettes étant plutôt sommaires...

Nokia Lumia 520 : contacts Nokia Lumia 520 : flux



Nokia Lumia 520 : apps Nokia Lumia 520 : apps



Ce dynamisme se retrouve dans la gestion des flux sociaux, des appels et des SMS, par exemple : sur Windows Phone, vous pourrez configurer tous vos comptes (Facebook, Google, Twitter, Microsoft, Hotmail etc.) directement dans l'interface pour demander au système d'afficher des informations pertinentes sur la plupart des menus. Prenez vos contacts, par exemple : vous êtes sur la liste déroulante alphabétique, glissez sur la droite et vous retrouverez les flux sociaux de vos amis. Sans application tierce, vous pourrez même poster des statuts par ce biais.

Nokia Lumia 520 : transfert de données Nokia Lumia 520 office



Nokia Lumia 520 : Office Nokia Lumia 520 : Office


La suite Office, peu utile sur un petit écran, mais pratique



Puisque l'on parle de compte, sachez que Microsoft a fait de gros efforts pour centraliser sur son système d'exploitation tout ce qui était centralisable. Et il le fait bien ! En quelques clics, vous pourrez retrouver par exemple vos contacts Gmail dans votre répertoire, associés à leur profil Twitter quand ils en ont un. De même, les fonctionnalités push sont particulièrement bien gérées, même pour les services qui ne sont pas gérés par Microsoft : Gmail, au hasard, ira récupérer ses mails aussi vite qu'un smartphone Android. Vous regretterez peut-être les Google Apps, mais au niveau des informations de base, WP8 n'a rien à envier à son concurrent par Google.

Si vous avez décidé de passer à Outlook.com, le nouveau service de messagerie de Microsoft, sachez que vous aurez bien entendu, sur Windows Phone 8, les meilleures applications pour en profiter. Le service de messagerie est d'ailleurs très bien fichu, propre et ergonomique – il vous permettra en outre d'agréger d'autres adresses de courriels avec un petit peu de configuration sur l'interface web.

Les défauts de Windows Phone 8 sont toujours les mêmes et sont toujours aussi impardonnables : plus le temps passe, et plus Microsoft est coupable de son inaction. Depuis la sortie de WP8, même les problèmes les plus mineurs n'ont pas été corrigés, ce qui est inadmissible tant de mois après la sortie du système. Tenez, par exemple, le smartphone demande toujours de synchroniser vos comptes lors de la première configuration avant de vous proposer de vous connecter à un réseau WiFi. Si vous n'avez pas de data dans votre forfait, ou très peu, vous allez être bien embêtés... cela ne semble pas déranger Microsoft qui préfère laisser les utilisateurs fouiller dans les paramètres après la configuration initiale. Pas dramatique donc, mais ô combien irritant.

Nokia Lumia 520 : Appels Nokia Lumia 520 : agenda


L’agenda en vue globale… illisible



Rengaine qui ne nous quitte plus : il n'y a pas de centre de notification sur Windows Phone 8. C'est inacceptable, les notifications apparaissent un court moment puis s'envolent. Il n'y a toujours pas d'endroit où elles sont stockées et centralisées, comme sur iOS ou Android. Du coup, si vous manquez la notification ou que vous ne faites pas attention à la vignette dynamique, vous ne saurez jamais pourquoi votre smartphone a vibré à tel ou tel moment. Très pénible et contre-productif au possible. Mais Microsoft a promis qu'un centre de notifications ferait son apparition dans une prochaine mise à jour.

Nokia Lumia 520 : store Nokia Lumia 520 : store



Notez également les petites gênes quotidiennes qui feront rire les détracteurs : il faut ainsi redémarrer l'appareil et attendre jusqu'à 5 minutes pour... changer de langue. Android le fait en moins d'une seconde, sans redémarrer. Ce sera la même chose pour ajouter une nouvelle langue au clavier : pas pratique si vous vouliez taper un SMS en urgence, par exemple.

Enfin, le marché d'applications Windows Phone reste désespérément vide. Quand Microsoft tente de combler les trous, on a l'impression qu'ils se fichent de nous : récemment, Temple Run, vieux de deux ans, est sorti sur la plateforme... quand les autres systèmes d'exploitation recevaient la version 2 du jeu. Ce schéma est assez systématique : WP8 a un train ou deux de retard. Quand ce n'est pas un fournisseur qui décide carrément de snober le système : Google ne veut pas y développer ses applications, Instagram n'est toujours pas présent, Twitter fait fermer petit à petit tous les clients alternatifs... bref, un désert où vous retrouverez le strict essentiel.




Applications Nokia

Pour contourner le problème (ou le pérenniser pour la concurrence), Nokia a tout de même eu la judicieuse idée de proposer à ses utilisateurs des applications exclusives. La plupart d'entre elles ne sont pas préinstallées sur le smartphone et vous devrez donc directement aller faire un tour sur le Microsoft Store si vous voulez en profiter : tapez simplement « Nokia » dans la recherche pour afficher les applications du constructeur. Bien souvent, elles sont utiles et d'une qualité très respectable : le Finlandais a bien compris que les utilisateurs attendaient avant tout de pouvoir utiliser des logiciels sur leurs appareils. Même avec ce modèle entrée de gamme, toutes les applications que nous avons essayées étaient compatibles.

Nokia Lumia 520 : applications Nokia Lumia 520 : applications



Si l'on regarde par exemple la suite dédiée au transport de Nokia Cartes à Nokia Drive+ en passant par Nokia Transport ou Nokia Explore, on s'aperçoit que tout est léché, ergonomique et très agréable à utiliser. Nokia Cartes est un logiciel de cartographie GPS où toutes les cartes sont téléchargeables gratuitement dans la mémoire de l’appareil : vous n’aurez pas besoin d’une connexion data pour les parcourir, ce qui est un plus par rapport à Google Maps, par exemple. La recherche de lieu est également disponible en mode hors-ligne, encore une fonctionnalité que la concurrence ne propose pas et qui intéressera les voyageurs. Nokia référence également plus de 4600 plans de bâtiments à travers le monde.

Nokia Lumia 520 : maps Nokia Lumia 520 : maps


Nokia Lumia 520 : Nokia Drive Nokia Lumia 520 : Nokia Drive



Tout le reste de la suite Nokia pourra être installé presque sans réfléchir : certaines applications sont des gadgets amusants qui vous permettront de passer le temps, d'autres sont de véritables portails multimédia, comme Nokia Musique dont nous reparlerons. Certaines fonctionnalités sont également très intéressantes : par exemple, PhotoBeamer, qui vous permet d'afficher vos clichés sur n'importe quel écran disposant d'une connexion internet en scannant tout simplement un QR Code avec votre Lumia 520. Une fois cela fait, vos photos apparaîtront sur l'écran instantanément : incroyablement pratique pour montrer ses clichés. Vous aurez accès en vrac à des trailers de cinéma, Bejeweled, Cinémagraphe pour faire des gifs animés, Studio créatif pour illustrer vos photos, Nokia Lecture pour les ebooks etc.

Nokia Lumia 520 : photobeamer


Nokia Lumia 520 : adresse Nokia Lumia 520 : adresse



Entre les applications maison et les applications exclusives proposées par les développeurs partenaires de Nokia, il y a donc fort à faire sur un Lumia 520 ou tout du moins, ces petites attentions permettent de combler le vide du système d'exploitation. Tant mieux.




OS : Réactivité du système d’exploitation et de l’interface utilisateur

Pas de surprise, tout est exceptionnellement fluide. Un système unique et imposé aux constructeurs a l'avantage d'être à peu près le même sur tous les modèles où il est installé. Ce Lumia 520 est une bonne surprise : on attendait de voir comment WP8 tournait sur de l'entrée de gamme à moins de 200 € et le constructeur, comme le développeur, ont respecté leur engagement. L'expérience utilisateur est vraiment incroyable pour un smartphone à ce prix-là : Android est loin de faire aussi bien dans cette gamme.

Evidemment, ce n'est pas une bête de puissance que vous aurez sous le capot. Du coup, comme sur le 620, certaines applications s'ouvrent plus lentement que sur les modèles haut de gamme. Un peu plus de RAM n'aurait pas été du luxe, mais peut-être que la nécessité de garder un prix très bas passait avant tout.

Nokia Lumia 520 : navigateur web Nokia Lumia 520 : navigateur web



Nous avons utilisé le smartphone pendant plusieurs jours comme notre appareil principal, et nous n'avons pas une seule fois été dérangés par la connectivité : le GPS a une accroche plutôt rapide (entre 3 et 6 secondes selon les réseaux) et le modem data ne nous a jamais déçus, notamment au niveau de l'accroche en sortant d'une zone non couverte. En EDGE, Internet Explorer parvient à afficher des pages web sans trop de souci (malgré un temps de chargement conséquent... vivement la généralisation de la 4G ! Euh... de la 3G).

Le temps de charge est honnête et correspond à celui affiché sur la boîte : vous pourrez utiliser votre Lumia 520 une journée entière en utilisation lourde. Il faudra le recharger tous les soirs, en revanche : c'est un petit smartphone et il n'a pas la coque pour une batterie aussi conséquente que celles que l'on trouve sur les modèles haut de gamme.




Téléphonie et qualité d’écoute

Malheureusement, contrairement aux autres Windows Phone 8 que nous testions dans ces colonnes, plus haut de gamme, le Lumia 520 n'est pas compatible Voix HD ou HD Audio. Le son en sortie n'est donc pas aussi bluffant que sur les modèles 620, 920, ou encore, le récent 720 qui a été présenté au MWC, lui aussi prévu pour cette fonctionnalité. Cela dit, on est clairement dans la moyenne de ce qui se fait et pour faire une comparaison, c'est mieux que ce que l'on trouve à prix égal sur Android – Nokia ayant tout de même intégré un suppresseur de bruit ambiant.

Nokia Lumia 520 : appel Nokia Lumia 520 : SMS/MMS



Contacts, SMS et autres fonctions liées à la téléphonie viendront piocher dans les comptes que vous aurez configurés. Gmail, Outlook.com ou encore Facebook et Twitter sont autant de services qui vous permettront de créer un répertoire complet. Les applications dédiées sont simples mais bien faites. Si vous restaurez une sauvegarde depuis un précédent Windows Phone, sachez que vous retrouverez vos SMS et votre journal d'appel, qui aura été synchronisé dans les nuages : pratique. Le clavier est très agréable à utiliser, la frappe est rapide et réactive : on ne lui demande rien de plus. Peut-être aurait-on pu avoir une prédiction plus judicieuse pour l'aide à la frappe.

Nokia Lumia 520 : historique Nokia Lumia 520 : salons



Les Salons sont toujours présents sur ce modèle entrée de gamme : vous pourrez donc créer des groupes de discussion si vos amis possèdent un smartphone Windows Phone. Ces groupes vous permettront de partager des photos ou des courts messages à plusieurs.




Capture photo et vidéo

Nokia ne promettait pas la lune côté photo pour un modèle entrée de gamme et vous n'aurez donc pas le meilleur photophone de la galaxie. D'abord, notez d'emblée qu'il n'y a pas de webcam, pas plus qu'il n'y a de flash. Du coup, c'est raté pour Skype et la vidéoconférence, tout autant pour les photos en situation de faible luminosité. Non, définitivement, le Lumia 520, côté capture, restera un appareil d'appoint qui ne fera pas aussi bien qu'un compact moyen. Cela dit, les photos de jour, dans de bonnes conditions, sont très respectables pour un appareil dans cette gamme de prix – le capteur 8 megapixels du Cink Peax sous Android ne faisait pas franchement mieux.

Nokia Lumia 520 : test photo


Nokia Lumia 520 : test photo


Nokia Lumia 520 : test photo


Nokia Lumia 520 : test photo


Nokia Lumia 520 : test photo



Les applications supplémentaires proposées par Nokia sont aussi présentes sur ce petit smartphone, que ce soit Photographie Intelligente qui vous permet de prendre plusieurs photos de la même scène pour choisir la meilleure ou celles dont nous avons déjà traité un peu plus haut, comme Photo Beamer, Cinémagraphe ou Studio Créatif. Elles permettront de diversifier les usages récréatifs de l'appareil photo qui, somme toute, reste sommaire si l'on s'en tient à l'application de base.

Aussi incroyable que cela puisse paraître, ce petit modèle à moins de 200 € a reçu les mêmes soins que son grand frère, le Lumia 620, dans le domaine de la vidéo. Ainsi, on peut toujours enregistrer des vidéos au format .mp4 en 1280x720 pixels. Jusque là, pas de surprise, mais là où Nokia fait très fort, c'est qu'il n'a pas privé ce modèle entrée de gamme du traitement exemplaire de la piste sonore enregistrée. Nous avions testé le 620 dans un concert, nous avons mis ce 520 à rude épreuve en enregistrant à 30 centimètres d'enceintes de 75 watts. Alors que le son réel aurait pu réveiller tous les voisins, le rendu audio n'a pas saturé, même pas un peu : le smartphone sait donc parfaitement éviter d'enregistrer au-delà d'un certain seuil. C'est donc un excellent point car ces fonctionnalités avancées ne se retrouvent clairement pas sur d'autres modèles à ce prix-là.

Nokia Lumia 520 : photo intelligente






Lecture multimédia (photos/vidéos/son)

Les smartphones se suivent, notre barème de test ne change pas. Durs, inflexibles, qualitatifs, voilà les trois adjectifs qui pourraient qualifier nos différents essais sur les smartphones que nous recevons. Nous n'y allons pas de main morte et tentons d'abord de faire passer du 1080p Full HD high-profile dans deux formats plus ou moins exotiques (h.264, .mkv et .avi en MPEG4). Sur Android, même le milieu de gamme arrive plutôt bien à décoder cela, avec des lecteurs alternatifs.

Sur un Windows Phone, rien ne passe. Eh non, ce n'est pas encore aujourd'hui que l'on va pouvoir utiliser un smartphone WP8 comme un lecteur multimédia, Microsoft ayant pris la sale habitude de verrouiller le système à ce niveau-là, alors que les appareils seraient capables de faire le boulot. Pourquoi ? Simple, de la même manière qu'un Apple, la firme vend du contenu multimédia sur une plateforme de téléchargement de Vidéo et de Musique à la demande. Du coup, le client n'a pas trop le choix. De plus, si l'on fait une recherche sur le Store, on s'aperçoit qu'aucun lecteur vidéo alternatif n'est disponible, preuve s'il en est que le verrouillage est fait en amont. Alors certes, vous pourrez convertir vos fichiers, Windows 7 et 8 proposent de le faire automatiquement d'ailleurs, mais vous perdrez en qualité, c'est évident. C'est dommage : aujourd'hui, on a de plus en plus tendance à utiliser le smartphone comme un lecteur multimédia de poche, relié par exemple en HDMI à un téléviseur. Tant pis.

Nokia Lumia 520 : vidéo Nokia Lumia 520 : vidéo



La galerie par défaut est banale et fonctionnelle, difficile de lui trouver des défauts ou des qualités originales. Vous retrouverez les photos en vrac dans un album nommé « Pellicule ». Ces photos pourront être partagées avec la plupart des applications, des SMS à Twitter en passant par Gmail, les fameux « Salons » ou la suite Office. Un deuxième écran vous permettra d’épingler vos photos favorites. Un troisième, comme dans la plupart des applications système, vous montrera les photos issues de vos flux sociaux. Tout est très bien agencé : vous ne retrouverez que les statuts où des images sont effectivement liées.

Nokia Lumia 520 : Galerie Nokia Lumia 520 : Galerie



Nokia Lumia 520 : Galerie Nokia Lumia 520 : Galerie



L’application « Musique+Vidéo », malgré son nom pluridisciplinaire, sera votre lecteur musical de référence sous Windows Phone. Sur un Nokia 520, vous pourrez également utiliser Nokia Music, qui, apporte son lot de petites subtilités, notamment du côté des « Radios », qui vous permettront d’écouter en streaming les hits du moment. On retrouve des tas de choses à écouter selon l'humeur : des sélections coup de cœur, des TOP, ou encore, des nouveautés à la mode. Le streaming – limité aux morceaux choisis, mais en quantité - est correct. La découverte de très nombreux artistes est possible : vous n'aurez qu'à vous laisser porter par les différents canaux, du hip hop à la variété en passant par le blues, le jazz ou la musique classique.

Nokia Lumia 520 : musique Nokia Lumia 520 : musique



Comme sur le Lumia 620, c’est sur ce service que vous pourrez dépenser vos deniers pour acheter des morceaux. Si vous avez laissé l’application vous géolocaliser, elle pourra également vous donner la liste des concerts à proximité : une bonne idée plutôt rare. A vous de voir après si le catalogue vous intéresse et si la qualité des morceaux téléchargés vous convient.

Si l'on discute enfin un petit peu des jeux vidéo, nous ne saurions encore que vous conseiller de vous orienter vers Android ou iOS si ces petites attractions virtuelles comptent pour vous : vous risquez de ne pas trouver votre bonheur sur Windows Phone 8. Comme nous l'avons déjà évoqué, les jeux sortent en retard... quand ils sortent. Cela dit, même sur un petit entrée de gamme comme ce 520, les jeux les plus aboutis graphiquement (ici, Asphalt 5 et 7) tournaient sans l'ombre d'un ralentissement et avec des graphismes que la concurrence pourrait envier.

Nokia Lumia 520 : Asphalt


Nokia Lumia 520 : Asphalt


Nokia Lumia 520 : Asphalt


Nokia Lumia 520 : Asphalt





Conclusion

Du bon haut de gamme, du très bon milieu de gamme, de l'excellent entrée de gamme ? Il semblerait que ce soit un beau triplé pour Nokia qui, modèle après modèle, fait clairement honneur à Windows Phone 8. Autant le haut de gamme est un secteur bien rempli et de haute qualité chez la concurrence, autant sur le milieu et l'entrée de gamme, on ne peut pas dire que ce soit la même rengaine. Des smartphones mal finis, des modèles chinois en marque blanche, une intégration logicielle parfois faite à la va-vite, un cahier des charges souvent étonnant dans ses priorités : Android n'est pas le meilleur élève sur ce secteur. Du coup, il y avait une place à prendre et Nokia l'a prise.

Tous les choix pour faire baisser les coûts de ce smartphone sont bons et la firme a préservé l'essentiel : vous aurez une excellente finition de l'appareil, un écran qui enterre la concurrence au même prix, un système d'exploitation parfaitement fluide et bien intégré et un appareil photo d'appoint pas folichon, mais correct. On oublie les fioritures de type NFC, webcam et même le flash : ce n'est pas ce que cherchait à vendre la firme avec ce Lumia 520 et on est plutôt à les féliciter d'avoir assuré un minimum vital de grande qualité au lieu de jouer à celui qui a la liste de fonctionnalités la plus grosse. Mention spéciale pour les débutants qui chercheraient à s'initier à la téléphonie intelligente : Windows Phone 8 leur est tout indiqué.

Nokia Lumia 520 prise en main



Dans ce beau paysage idyllique, comme toujours, Windows Phone 8 reste comparable à l'autoroute fraîchement construite qui vient gâcher le panorama. Bon, soyons honnêtes : le système de Microsoft suffira amplement pour 90 % des usages. Ce que l'on regrette, ce sont les hérésies ergonomiques pointées du doigt depuis la sortie de WP8 qui ne sont toujours pas corrigées : parmi celles-ci, l'absence de centre de notifications. De même, le catalogue vidéo-ludique est une insulte aux joueurs tactiles, et le côté multimédia n'est clairement pas au niveau de ce que l'on trouve sur Android. Ajoutez à cela un inintérêt de la plupart des gros développeurs et vous n'aurez pas le cocktail gagnant d'iOS ou Android – ce que Nokia tente de pallier avec ses applications exclusives. Si Microsoft corrigeait ce qui dépend d'eux, les smartphones WP8 passeraient peut-être tous la barre des 85/100, s'imposant comme « must-have » que l'on peut acheter les yeux fermés. Dommage, dommage.



Note : 80/100

Les plus :
• Un rapport qualité/prix imbattable sur l'entrée de gamme
• Un smartphone compact et bien ficelé
• Windows Phone 8, plaisant à utiliser même sur un appareil peu musclé
• Le port microSD
• Les applications Nokia et notamment Nokia Maps, Photobeamer ou Cinémagram
• La synchronisation en push des services Outlook, Google, Yahoo Mail etc.
• L'excellent clavier : aucun lag, une belle ergonomie

Les moins :
• Les éternels défauts de Windows Phone 8, doit-on encore les énumérer ?
• L’appareil photo : ce n'est pas un photophone
• Quelques applications un peu lentes à s'ouvrir
• Pas de flash, pas de webcam : des réductions nécessaires, mais à relever
• L’offre vidéoludique de WP8... même si le smartphone s'en sort plutôt bien

Test réalisé par Julien Cadot
Date de publication : 19/04/2013.

Avis des internautes

Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier à réagir !

Les guides et comparatifs
image Xiaomi Redmi Note
image Samsung Galaxy Z Flip4