image de couverture lesmobiles

Test : Nokia N96

Par La Rédac LesMobiles - 07 novembre 2008 à 0:0
Avis LesMobiles.com
Le N96 est enfin parmi nous ! Le smartphone de Nokia était attendu de pied ferme par tous les fans de la marque finlandaise. Se montre-t-il à la hauteur de l'attente suscitée ? Réponse dans ce test !
Il aura fallu attendre près d'un an après la sortie du N95 8Go pour voir la relève pointer le bout de son nez avec le N96. Pourquoi Nokia a-t-il pris tant de temps alors que ce mobile était annoncé depuis de très longs mois ? Mystère…



Toujours est-il que le produit, qui s'est aujourd'hui frayé un chemin jusqu'à nous, affiche des caractéristiques techniques assez proches de celles de son prédécesseur. Le form factor est toujours le même : un double slider qui révèle d'un côté le clavier alphanumérique et de l'autre des boutons de commandes multimédias. Il présente des dimensions de 103 x 55 x 18 mm. La face avant est occupée par un grand écran non tactile de 2,8 pouces, une résolution de 240x320 pixels et jusqu'à 16 millions de couleurs. Les autres caractéristiques techniques sont à l'avenant. La connectivité notamment affiche complet avec le Wifi, le Bluetooth 2.0 (profil AD2P), l'EDGE, le HSDPA ou encore le GPS. Côté multimédia, le module photo autofocus de 5 mégapixels permet également de filmer en 640x480 pixels.

Contenu du Pack

Le pack est sans fantaisie mais très complet, comprenant :

• Un Nokia N96 (encore heureux)
• Un chargeur
• Une prise allume-cigare
• Une batterie
• Des écouteurs stéréo
• Une télécommande filaire
• Un câble data USB
• Le manuel d'utilisation





Aspect et Design

Le design de ce N96 ne va pas faire l'unanimité autour de lui. Dans ce domaine, il suit les pas du N81. Comme vous pouvez le voir sur les photos, le mobile arbore un design bicolore noir et gris qui ne plaira pas à tout le monde. L'ensemble parait un peu trop « plastique » et occasionne une prise en main vraiment quelconque. Attention, cela ne signifie pas pour autant que le mobile est désagréable à manipuler, juste que Nokia nous a habitué à mieux pour ces modèles haut-de-gamme.



De même, le coulissement du double slider est loin d'être irréprochable. Il est tellement dur que c'est à se demander si le mobile profite vraiment d'une ouverture à mécanisme assisté. Le clavier alphanumérique révélé n'est pas non plus exempt de tout reproche. Ses touches plates ne sont guère hautes mais leur largeur compense, même pour les utilisateurs aux grands doigts. On aurait juste apprécié qu'elles soient un peu moins dures à presser. Ce défaut s'estompe néanmoins progressivement avec le temps.





Comme pour les deux N95, faire coulisser le mobile dans l'autre sens fait apparaître une tranche de commandes multimédias regroupant des boutons « avance », « retour », « Play » et « Stop ». Par rapport aux précédents modèles, Nokia a eu la bonne idée d'agrandir de quelques millimètres ces touches. Cela apporte un confort incomparable pour l'utilisation des jeux mobiles en général et de la plateforme N-Gage en particulier.



Côté encombrement, le N96 est un peu moins épais que le N95 8Go, de 3mm, mais un peu plus grand en longueur et en largeur. Au fond de la poche, ils occupent à peu près le même espace et ne sont de toute façon pas très discrets.



Enfin, en plus des habituels touches de contrôle de volume, de raccourci photo et de marche/arrêt, les flancs abritent un bouton mécanique pour verrouiller/déverrouiller ainsi que deux haut-parleurs distincts afin de profiter du son en stéréo.


OS et Ergonomie

Tout possesseur de N95 8Go qui passe au N96 sans être averti fera une moue boudeuse la première fois qu'il allumera son nouveau smartphone. Pourquoi ? Tout simplement parce qu'il aura l'impression de se retrouver devant l'interface de son ancien téléphone ! C'est pourtant bien la version Feature Pack 2 (FP2) de Symbian S60 qui anime le N96. Mais, de manière assez incompréhensible, Nokia a désactivé les animations et effets de transitions propres à la dernière mise à jour de l'OS mobile. Dans la mesure où ce sont précisément tous ces éléments graphiques qui donnent un coup de jeune à Symbian S60, leur absence est plutôt surprenante. Rassurez-vous, ils sont heureusement activables via le menu des options d'affichage (dans les thèmes).



Une fois cette opération effectuée, le système reprend un look un peu plus next-gen, même si on ne peut s'empêcher de remarquer qu'il manque des effets de transparence et de transition pourtant présents dans le N78 et dans le N85. De même, la NaviWheel (roue sensitive), qui est censée permettre une meilleure navigation dans les longues listes de chansons ou dans les contenus multimédia, ne fonctionne absolument pas. C'est d'autant plus étrange que sur les premiers prototypes du smartphone, cette fonction était présente et fonctionnait ! En mettant bout à bout tous ces éléments, on finit par se demander si ce mobile a vraiment été au centre des priorités chez Nokia.



Pour en revenir à l'OS, il est fidèle à lui-même. La version FP2 n'apporte rien de bien innovant. En somme, ceux qui ont appréciés la FP1 aimeront celle-ci et les allergiques iront voir ailleurs. Les menus sont clairs la plupart du temps mais l'adjonction de fonctions a fini par rendre certaines portions de l'OS un peu marécageuse pour un utilisateur non averti. Au rayon nouveauté pratique, FP2 ajoute un 3ème type d'affichage pour la page d'accueil. Au lieu d'avoir les raccourcis en barre horizontale, ces derniers peuvent désormais aussi s'afficher dans une barre verticale qui offre des onglets thématiques.



Côté connectivité, le N96 offre la totale, comme les deux N95, avec le Wifi, la 3G+ et le GPS. Il embarque même un récepteur DVB-H pour capter la TMP (Télévision Mobile Personnelle). Le souci est que cette TMP a pris un énormément de retard et qu'elle n'est toujours pas disponible sous nos latitudes. Pour les plus patients, il peut être opportun d'attendre que le prix du mobile baisse et que le DVB-H soit enfin disponible pour se l'offrir. Ses 16 Go feront alors merveille puisqu'il devrait permettre d'enregistrer des heures et des heures de programmes TV.





Fonctions Multimédia (Appareil Photo / Vidéo)

Alors que trois de ses principaux concurrents (Samsung, LG, Sony Ericsson) fourbissent leurs mobiles à 8 mégapixels, Nokia ne propose « que » 5 mégapixels pour le téléphone star de sa gamme NSeries. Ceux qui s'intéressent de près aux nouvelles technologies savent bien que les mégapixels ne font pas tout et que l'optique joue un rôle prépondérant dans la qualité de la photo prise. Mais pour les foules crédules, cette carence en mégapixels risque de peser à l'heure du choix. Surtout que la qualité photo de ce N96 n'est pas irréprochable.





Après un N82 exceptionnel en la matière, on eut été en droit de s'attendre à un produit au moins aussi bon. Ce qui n'est hélas pas le cas. Attention, le N96 permet tout de même de prendre des clichés d'assez bonne facture. Mais ils ne peuvent rivaliser avec ceux de son jeune ancêtre. La faute est principalement à aller chercher du côté des contrastes pas toujours bien gérés. De même, il arrive aussi au capteur d'être en délicatesse avec les mouvements brusques. C'est dommage dans la mesure où les couleurs sont, pour leur part, très bien rendues.


Photos prises depuis le Nokia N96 en 2592*1944 pixels [cliquez pour agrandir]



Autre point positif : le double flash LED se montre vraiment puissant. Certes pas autant qu'un flash au xénon, mais il remplit parfaitement son office dans des environnements peu éclairés, et même en pleine obscurité. Si le mobile se montre perfectible en photo, c'est tout l'inverse en vidéo.



Les précédents NSeries étaient déjà des bêtes de guerre dans ce domaine et le N96 s'inscrit dans la même lignée. Il permet de filmer en 640x480 pixels, soit une résolution VGA. Les vidéos capturées en 30 images par seconde sont très propres et parfaitement exploitables sur un écran d'ordinateur.


Autres Fonctions (Lecteur MP3, WiFi, Bluetooth…)

Alors que le N95 8Go n'avait que le Viewty et un iPhone V1 très imparfait en face de lui, le N96 doit composer avec une concurrence exacerbée en cette fin d'année. Sur le terrain du multimédia, Samsung et LG font très fort en ce moment. Intrinsèquement, le N96 est un excellent lecteur multimédia. Son grand écran confortable et parfaitement lisible de 2,8 pouces permet d'envisager le visionnage d'un épisode de série sans se faire sanctionner d'une migraine. Sa luminosité est très correcte et sa résolution de 240x320 pixels dans la moyenne actuelle.



Une remarque toutefois pour les amateurs de vidéos sur mobile : si c'est cet usage que vous voulez privilégier, tournez-vous plutôt vers un téléphone à écran tactile. Leur ergonomie n'est pas toujours à la hauteur mais la taille et la résolution de leur afficheur permettent même de regarder des films en entier au besoin. Mais, globalement, force est de constater qu'en offrant quasiment la même technologie que l'année dernière, le N96 est loin d'être dépassé sur le plan multimédia. Ses 16 Go n'y sont pas pour rien et permettent d'embarquer une bonne partie de la vie numérique des utilisateurs. On adore la petite béquille qui offre la possibilité de regarder une vidéo avec le mobile posé sur une table. Le N96 est d'ailleurs proposé avec le film Transformers en bundle. Comme évoqué plus haut, la taille de l'écran est un peu limite pour regarder un film de 2 heures, mais cela n'arrêtera pas les plus motivés !



Le lecteur audio intégré ne souffre d'absolument d'aucun reproche. Il offre une très bonne qualité de son, pas loin des tous meilleurs du genre sur mobile. Les différents égaliseurs sont, de plus, réglables manuellement pour une écoute encore plus personnalisée. Pas de nouveauté du côté de l'ergonomie qui reste égale à elle-même, c'est-à-dire excellente. Pour profiter de ses chansons, l'utilisateur a l'embarras du choix. Entre les 2 haut-parleurs intégrés, parmi les meilleurs sur mobile, la prise mini jack classique (3.5 mm) ou la connectivité sans fil Bluetooth 2.0 (profil AD2P), tous les modes d'écoute disponible sur mobile sont ici présents.



Enfin, un mot sur le GPS : le N96 embarque une puce A-GPS dont la sensibilité s'est révélée des plus correctes lors de nos différents tests. Nokia fournit sa solution de navigation maison, à savoir Maps dans sa version 2.0. Elle s'avère tout à fait fonctionnelle malgré un mode piéton encore perfectible. Et rien ne vous empêche d'opter pour un autre logiciel de navigation si celui qui est embarqué ne vous donne pas entière satisfaction.





Conclusion (Plus et Moins)

Avant de conclure ce test sur le N96, signalons tout de même que l'autonomie de ce smartphone nous a vraiment surpris. La batterie de 950 mAh peut laisser sceptique de prime abord mais l'OS et le chipset du mobile sont si bien optimisés que l'autonomie se révèle même meilleure que celle du N95 8Go, pourtant équipé d'une plus grosse batterie (1200mAh). Il tient près de 2 bonnes journées avec un usage multimédia modéré, c'est à dire en écoutant un peu de musique, en regardant quelques vidéos, en appelant et en surfant un peu sur le net. C'est plutôt rare pour ce genre de produit, et du coup fort appréciable. On se doute bien que le constructeur a opté pour cette batterie moins grosse dans un souci de contrôle de l'épaisseur de son smartphone.



Au final, même s'il ne propose que peu de nouveautés, ce N96 est, avec son compère le N85, ce qui se fait de mieux en termes de mobiles classiques (non tactiles) à l'heure actuelle. Le multimédia est à l'honneur avec des fonctions nombreuses et réussies. Seul ombre au tableau, mais elle est de taille : il coûte vraiment trop cher ! Nous vous conseillons donc d'attendre un peu que son prix baisse ou qu'un opérateur le propose à un tarif intéressant.



Note : 90/100

Les Plus :
• Qualité des vidéos capturées
• 16 Go + lecteur de carte microSD
• Grand écran assez lumineux
• Autonomie correcte pour ce type de smartphone
• Connectivités au grand complet (Wifi, Bluetooth, etc.)
• Fonction GPS
• Géolocalisation des photos

Les Moins :
• Slider peu agréable à pratiquer
• Photos perfectibles

Test réalisé par Stéphane Deschamps
Date de publication : 07/11/2008.

Avis des internautes

Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier à réagir !

Les guides et comparatifs
image Honor 70
image Google Pixel 6a