image de couverture lesmobiles

Test : Nokia N97 mini

Par La Rédac LesMobiles - 06 janvier 2010 à 0:0
Avis LesMobiles.com
Annoncé non pas comme le successeur du N97 mais plutôt comme son petit frère, le Nokia N97 mini reprend la plupart des caractéristiques de son aîné. Mais avec évidemment des dimensions un peu plus contenues et quelques autres changements significatifs.
Après avoir annoncé et lancé le premier N97 en grande pompe, Nokia sort ce N97 mini dans une relative indifférence. Il faut dire que comme son nom l'indique, le nouveau venu est presque une copie conforme du précédent modèle. La première différence se situe au niveau des dimensions, avec 113 x 52,5 x 14,2 mm et 138 grammes pour la version mini contre 117 x 55,3 x 15,9 mm et 150 grammes pour la première version du smartphone. La seconde différence notable est à aller chercher du côté de la diagonale de l'écran qui passe à 3,2 pouces, contre 3,5 précédemment. Lorsqu'on ouvre le clavier coulissant azerty, on constate également que la croix directionnelle du N97 a disparu. Enfin, dernière différence, la généreuse mémoire interne de 32 Go passe désormais à 8 Go, ce qui demeure très raisonnable.



Pour le reste, l'écran affiche toujours 16,7 millions de couleurs dans une résolution de 640 x 360 pixels. Sa connectivité est très complète avec la 3G+ (HSDPA), le GPRS, l'Edge, le Bluetooth 2.0 stéréo AD2P, le GPS (A-GPS) et le Wifi (b/g). Quant à sa compatibilité quadribande GSM et tribande WCDMA (3G), elle lui assure de capter la plupart des réseaux de la planète. Côté multimédia, il propose toujours un capteur autofocus de 5 mégapixels signé Carl Zeiss, épaulé par un double flash LED. Ce capteur peut également filmer dans une résolution VGA, c'est à dire en 640 x 480 pixels, et à 30 images par seconde. Le clavier qui coulisse sous le mobile offre 38 touches. Le smartphone est également doté d'une flopée de capteurs pour détecter la proximité, le niveau de lumière ambiant et les mouvements. Il embarque une batterie Li-Ion de 1200 mAh qui offre une autonomie allant jusqu'à 7h10 en conversation et 320 heures en veille. Il s'agit là des chiffres donnés par le constructeur et nous verrons plus loin ce qu'il en est réellement.

Contenu du Pack

Le Nokia N97 mini est fourni avec les accessoires suivants :

• Un chargeur
• Une batterie
• Un kit main-libres / adaptateur jack 3,5 mm
• Casque stéréo
• Câble de sortie TV
• Un câble de synchronisation
• Le manuel d'utilisation
• Un CD d'installation



On ne trouve pas de carte mémoire microSD dans la boite du N97 mini, mais le constructeur fournissant déjà 8 Go de mémoire interne, ce n'est pas préjudiciable.


Aspect et Design

Comme évoqué en introduction, la différence la plus flagrante entre ce N97 mini et son prédécesseur (qui reste en vente en parallèle) se situe au niveau des dimensions, avec 113 x 52,5 x 14,2 mm pour la version mini contre 117 x 55,3 x 15,9 mm pour le N97 classique. Le nouveau produit perd donc 3 mm en largeur, 4 mm en longueur et 1,7 mm en épaisseur. Ces chiffres peuvent vous paraître dérisoires en théorie. Mais sachez qu'en pratique, la différence est bien perceptible. On s'en aperçoit particulièrement en manipulant le téléphone et en le mettant dans la poche.



Son design reste assez novateur dans les gammes de Nokia. Toutefois, il faut bien avouer qu'il est loin d'être le premier mobile à arborer ce genre de form-factor. Les deux N97 font immanquablement penser à ce que propose HTC depuis des années avec le TyTN 2 ou le plus récent Touch Pro 2. Sony Ericsson s'y est également essayé avec le Xperia X1.



Cela dit, même si Nokia n'a pas la palme de l'originalité, force est de reconnaître que le design épuré du N97 mini fait encore mouche. Et ce, dans les trois couleurs dans lesquelles il est disponible, à savoir blanc, noir et chocolat. L'ensemble du mobile profite d'une excellente qualité de fabrication. Les plastiques sont de bonne facture et agréables au toucher. L'assemblage de l'appareil ne prête pas le flanc à la critique puisqu'aucun jeu n'est perceptible. Pour un mobile doté d'un clavier azerty rétractable, il est vraiment compact.



Comme le 5800 XpressMusic du même constructeur, il offre des formes assez étroites, toutes en longueur. Sa largeur contenue rend sa prise en main aisée. La face avant du N97 mini est complètement lisse. Sur les trois touches disponibles, une seule affleure. Il s'agit de la touche pour le menu. Les deux autres, celles pour décrocher et raccrocher, sont en fait sensitives. Cette face avant est cerclée d'un pourtour chromé. Contrairement au premier N97, le logo Nokia est cette fois placé de manière classique, c'est à dire lisible en mode portrait.



Sur le haut de la face avant, on retrouve également un capteur photo/vidéo pour la visiophonie et un capteur de luminosité. Les côtés du mobile offrent juste ce qu'il faut de boutons pour faciliter le quotidien. On retrouve les grands classiques comme les touches pour le volume et pour la fonction photo du côté droit. Le flanc gauche abrite un bouton pour verrouiller / déverrouiller l'écran de l'appareil ainsi que le connecteur microUSB pour l'alimentation. Sur la partie haute, on trouve le bouton qui permet d'allumer/éteindre le N97 mini et une prise jack 3,5 mm.





Lorsque l'on fait coulisser le clavier, l'écran se lève à 45°. La charnière semble armée pour résister au temps. En revanche, elle se lève de manière un peu sèche.



Sur l'arrière de la coque, on constate que le cache coulissant du N97 a disparu. La partie amovible de la face arrière se retire très facilement. Notez que le lecteur de cartes mémoire n'est accessible qu'après avoir enlevé ce cache. Heureusement, nul besoin d'enlever la batterie pour insérer ou retirer une carte mémoire.

Enfin, le N97 mini est moins lourd que son prédécesseur. Mais avec 138 grammes sur la balance (contre 150 grammes), il reste assez lourd. Néanmoins, loin d'être une gêne, ce poids permet au mobile d'offrir une très bonne prise en main.


OS & Ergonomie

Tactile oblige, ce n'est plus le bon vieux système d'exploitation S60 v3 qui vous accueille une fois que vous allumez le mobile. Il s'agit comme pour le N97 de son parent proche le S60 v5. Mais ce N97 mini profite de la mise à jour 2.0 du système d'exploitation. Il est de fait vraiment plus réactif et précis que le N97 premier du nom à sa sortie. Si cette mise à jour ne semble rien apporter de prime abord, c'est surtout lié au fait qu'elle est plutôt technique qu'esthétique. Le constructeur finlandais a surtout travaillé à rendre son OS plus réactif et plus stable.



Il en résulte un système beaucoup plus plaisant à utiliser au quotidien. Nokia propose aussi le défilement cinétique. Cela signifie que dans les différents menus, vous pouvez poser votre doigt n'importe où pour faire défiler la page, et pas juste sur le côté comme c'était auparavant le cas. Notez que cette mise à jour bénéficie également au premier N97. Si vous possédez ce smartphone, vous devez effectuer vous-même la mise à jour via Nokia PC Suite, à moins bien sûr d'avoir acheté votre machine récemment.



On retrouve aussi la page d'accueil très réussie qui comprend de nombreux widgets. Pour être tout à fait précis, ces widgets se classent en 2 catégories bien distinctes. Il y a d'abord ceux qui font office de raccourcis vers des fonctions du téléphone comme le lecteur musical, les contacts, l'agenda, etc. Ceux-là sont certes pratiques, mais n'apportent pas grand-chose de neuf. En revanche, la seconde catégorie, celle des widgets dynamiques est bien plus intéressante. Il s'agit en fait de petits modules qui sont connectés en permanence et qui rafraichissent leur contenu en temps réel ou presque. On en trouve de différentes sortes, avec notamment un pour la météo, un pour Facebook, un pour les news, etc. Libre à vous de les configurer à votre guise en supprimant certains, et en déplaçant d'autres.





Une fois cette étape passée, il suffit de regarder l'écran pour avoir un aperçu de ce qui se passe. Pour Facebook par exemple, vous êtes tenu informé des différentes alertes et des statuts de vos contacts.



Le widget météo affiche pour sa part la température, réelle et ressentie s'il vous plait, ainsi que l'état du ciel. Ces widgets se comportent comme des petites fenêtres qui concentrent l'information. Pour en avoir plus, un clic dessus vous amène vers l'application ou le site web. Les widgets fournis avec le mobile sont déjà assez nombreux et leurs rangs grossissent avec le temps. Pour s'en procurer de nouveaux, il suffit de se rendre sur l'OVI Store de Nokia.



Côté clavier, celui de ce N97 mini se révèle bien plus plaisant à utiliser que celui du premier N97 qui était le tout premier NSeries à embarquer un clavier azerty coulissant. Alors que le clavier de ce dernier se compose de 32 touches et d'un pavé directionnel, celui du N97 mini offre 38 touches mais plus de croix directionnelle. Rassurez-vous, on s'en passe très bien ! Son ergonomie est vraiment excellente. Les touches sont à la fois souples et suffisamment espacées pour offrir une saisie plaisante. Elles sont de plus rétro-éclairées ce qui permet de taper confortablement même dans le noir total.

Enfin, un mot sur l'écran pour clore cette partie sur l'ergonomie. Même s'il est résistif et pas capacitif, il se révèle néanmoins réactif à souhait. Nokia fournit dans le pack du mobile un stylet, mais entre l'écran de qualité et le clavier coulissant, il n'y en a vraiment pas besoin.


Appareil Photo / Vidéo

Comme le premier N97, ce N97 mini accuse sur le papier du retard sur ses concurrents. Il propose « seulement » un capteur autofocus de 5 mégapixels quand Samsung, LG et Sony Ericsson offrent des 8 mégapixels depuis fin 2008 et que le Satio propose même 12 mégapixels ! Mais nous ne nous lasserons jamais de vous dire que les mégapixels ne font pas tout et que la qualité de l'optique est autrement plus importante. De ce point de vue là, le N97 mini est parfaitement équipé avec son optique signée Carl Zeiss Tessar. Il est de plus capable de réaliser des photos relativement lumineuses par rapport à la concurrence grâce à son ouverture de 2,8. Les clichés d'une résolution maximale de 2584 x 1938 pixels peuvent même être imprimés dans des dimensions allant jusqu'à 25 cm sur 20 cm. Largement suffisant donc pour la grande majorité des usages. Globalement, les couleurs sont plus prononcées, plus vibrantes qu'en réalité, mais cela ne gêne pas vraiment, et le niveau de détail assez bon.



Dans des environnements peu éclairés, le N97 mini peut compter sur un double flash LED assez puissant, bien qu'il ne rivalise pas en la matière avec les mobiles équipés d'un flash au xénon. Il compense un peu avec sa fameuse ouverture à 2,8. La photo sera réussie à condition que le sujet ne soit pas à plus d'un mètre. Il faut également éviter tout mouvement, car le cliché se traduirait alors par un flou.


Photos prises depuis le Nokia N97 mini [cliquez pour agrandir]



Côté capture de vidéos, là encore le N97 mini n'est pas au top du moment. Il les capture en résolution VGA, c'est à dire en 640 x 480 pixels. Le rendu est tout de même très bon pour un téléphone portable. Surtout que les clips sont capturés en 30 images par seconde, ce qui garantit une bonne fluidité. Il faut là encore éviter les mouvements intempestifs, mal compensés par l'appareil et entrainant de la pixelisation.



L'interface de la fonction photo/vidéo est assez classique, semblable en fait à celle que l'on trouve dans le 5800 XpressMusic. Les quelques changements opérés ne sont pas forcément heureux. Excepté le flash qui profite de son propre raccourci, toutes les autres options sont placées pêle-mêle dans le même menu, accessible via une touche de l'interface tactile. Les premières utilisations occasionnent donc des tâtonnements et il faut un certain temps pour s'y habituer. Nokia continue par contre de faire l'impasse sur des fonctions devenues courantes chez la concurrence comme la détection de sourires, de visages, etc...

On retrouve tout de même la possibilité de géotagguer les photos, c'est-à-dire de les marquer géographiquement. Lorsque la photo est prise, le logiciel intègre automatiquement les coordonnées géographiques. À quoi cela sert-il ? Certains sites, comme FlickR par exemple, permettent de créer des albums avec les photos ainsi marquées placées automatiquement sur une carte du monde.


Autres fonctions multimédia (MP3, Web, e-mail, GPS ...)

Nokia continue de faire l'impasse sur la fonction vidéo pour sa plateforme S60v5. Ce N97 mini doit composer avec une compatibilité très limitée en matière de formats vidéo, notamment avec les plus populaires d'entre eux comme le DivX/Xvid. Il ne fait ni mieux ni moins bien que les NSeries qui l'ont précédé. Mais ces derniers pouvaient profiter d'une bibliothèque logicielle plus large. Les amateurs de vidéo sur mobile pouvaient y trouver des solutions payantes comme l'excellent Core Player ou gratuites comme le lecteur vidéo de la société DivX. Pour l'OS S60 V5, rien de tout ça encore. Il est évident que de tels logiciels ne vont pas tarder à être disponibles (on l'espère), mais pour l'heure, il faut se contenter de la seule compatibilité avec le MP4. Ce qui implique que vous devez encoder vos vidéos dans ce format si vous voulez en profiter sur le N97. Une opération longue et fastidieuse à moins de disposer d'un ordinateur surpuissant. C'est d'autant plus rageant que le N900 du même constructeur offre enfin la possibilité de lire ces fameux DivX.



Le lecteur musical est bien plus réussi. Il lira presque à coup sûr tous les fichiers musicaux que vous pourrez lui proposer puisqu'il est compatible avec les formats suivants : MP3, AAC, eAAC, eAAC+ et WMA. Mais il ne faut s'attendre à aucune révolution dans l'interface ou dans les fonctions, le tout restant très classique, assez semblable à ce que l'on trouve sur les NSeries non tactiles en fait. Mais ce classicisme n'entame en rien sa qualité. Il offre les possibilités habituelles telles que la création de listes, les différents modes de lecture, les égaliseurs, etc. Les chansons sont par défaut classées par artiste, album, genre, compositeur …



Les pochettes des albums s'affichent si elles sont présentes. Mais le plus important reste le rendu sonore. Et de ce côté-là, le N97 mini est tout simplement excellent, pour peu que vous pensiez à l'associer avec un autre casque que celui très moyen fourni par Nokia. Le connecteur jack 3,5 mm est standard. Et pour ceux qui ne veulent pas s'encombrer de fils, la compatibilité avec le Bluetooth 2.0, et surtout son profil AD2P, offre la possibilité de connecter le mobile à un casque stéréo sans fil. Signalons également que le smartphone peut restituer le son en stéréo via deux petits haut-parleurs intégrés. Même si on est encore loin de la Haute Fidélité, le rendu est étonnamment bon, à la fois puissant et relativement clair. Le N97 mini dispose également d'un récepteur FM compatible RDS (pour identifier et suivre sa station préférée) et Visual Radio.



La consultation des photos est elle aussi assez classique, Nokia n'ayant là encore rien révolutionné depuis les NSeries non tactiles. Bien sûr, la navigation au doigt est plus agréable, mais on se retrouve avec le même genre d'interface. Elle reste toutefois assez efficace, offrant toujours la possibilité de retoucher une image. On peut zoomer et dézoomer dans une photo soit via une barre tactile, soit par le biais des boutons latéraux qui contrôlent le volume.



Le navigateur web profite pour sa part davantage du passage au tactile. Il est vraiment très bon, bien qu'il ne puisse complètement rivaliser avec ceux que l'on trouve dans l'iPhone (Safari Mobile) et sur les Google phone (Chrome Lite). Pour zoomer et dézoomer dans une page, le navigateur dispose d'un outil pas très ergonomique puisqu'il faut d'abord faire apparaître le menu puis cliquer sur un bouton « + » puis ajuster. Heureusement, on peut aussi double-cliquer sur un endroit pour zoomer directement. Un autre double-clic permet de dézoomer. Autant vous dire que cette dernière solution est bien plus ergonomique et on l'adopte très vite. On regrette toutefois le fait que ce zoom si pratique ne s'adapte pas automatiquement aux colonnes de textes comme c'est le cas avec les navigateurs que l'on trouve dans les smartphones Android ou sur l'iPhone.

Nokia avait promis que le navigateur du N97 mini serait « full flash », c'est-à-dire qu'il serait compatible avec la technologie flash présente dans beaucoup de sites web. En pratique, le navigateur du N97 mini montre toujours quelques signes d'incompatibilité avec les sites très chargés en flash. Mais pour le reste, on peut profiter presque sans restriction du web.

Côté email, l'application Nokia Messaging est excellente. Elle permet de gérer vos emails comme vous le feriez depuis un PC, avec la possibilité d'effectuer des recherches dans vos boîtes mail, d'ajouter une signature, de gérer plusieurs comptes, d'attacher des pièces jointes, etc. On regrette toutefois que la suite bureautique QuickOffice présente dans le N97 mini ne permette pas de modifier les documents, mais juste de les consulter. Pour accéder à la version complète du logiciel, il faut passer à la caisse ! C'est dommage dans la mesure où ce smartphone et son clavier font une très bonne paire pour tous les professionnels.



Enfin, comme tous les mobiles haut de gamme de la marque finlandaise, le N97 mini intègre une puce GPS compatible A-GPS. Pour en profiter, vous pouvez soit utiliser le logiciel OVI Maps embarqué (ex-Nokia Maps), soit utiliser une application tierce. Là encore, l'offre logicielle n'est guère développée pour l'instant et il faudra patienter un peu avant de voir débarquer les poids lourds du secteur comme TomTom ou Navigon.



Quelle que soit la fonction qui vous intéresse, la mémoire interne de 8 Go vous permet de stocker bon nombre de contenus. Et si cela ne vous suffit pas, le smartphone de Nokia dispose aussi d'un lecteur de cartes microSD.


Conclusion (plus et moins)

Bien qu'il ne soit qu'une version légèrement remaniée du premier N97, ce N97 mini apporte suffisamment de changements pour être considéré comme un modèle à part entière. Les différences avec le premier modèle (encombrement réduit, clavier sans pad directionnel, écran plus petit, moins de mémoire et mise à jour de l'OS) sont vraiment significatives. Malgré le fait que la plupart de ces changements soient des caractéristiques revues à la baisse, on se retrouve au final avec un produit plus attrayant que le premier N97 quand il est sorti. La mise à jour de l'OS est notamment un élément crucial dans cette appréciation, rendant le N97 mini plus réactif et plus stable que son prédécesseur.



Pour la capture photo et vidéo, même si les caractéristiques techniques sont les mêmes que pour le presque antique N95, les progrès logiciels faits par Nokia dans l'intervalle permettent au N97 mini d'offrir de bien meilleurs clichés. Mais il est clair que si la fonction photo/vidéo est primordiale pour vous, le N97 mini est surclassé par beaucoup de tactiles concurrents. Pour la plupart, ces derniers ne font pas qu'amonceler les mégapixels et proposent également une qualité photo et vidéo en proportion. L'autonomie varie beaucoup selon l'usage que vous avez du téléphone, mais elle est globalement très satisfaisante pour ce type de produit. Vous pouvez envisager trois jours avec une seule charge si vous n'utilisez pas trop les fonctions connectées ou le GPS. Pour ceux qui surfent régulièrement ou qui relèvent leurs emails, il faut plutôt compter deux jours.

À l'heure du choix, nous vous conseillons ce produit si vous êtes restés attachés à Nokia et que vous souhaitez vous procurer un tactile qui ne vous dépayse pas trop. L'innovation n'est toujours pas le point fort du constructeur finlandais. Mais il progresse, nous offrant avec ce N97 mini un produit à la fois réactif et stable.



Note : 89/100

Les plus :
• Compacité
• Design épuré
• Capture de photo et de vidéo correcte
• Autonomie
• Page d'accueil dynamique
• OS enfin réactif et stable

Les moins
• Menus toujours très laids
• Absence de compatibilité vidéo avec les DivX/XviD
• Prix élevé hors abonnement

Test réalisé par Stéphane Deschamps
Date de publication : 06/01/2010.

Avis des internautes

Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier à réagir !

Les guides et comparatifs
image Guide trois smartphones xiaomi populaires
image dernieres nouveautes