image de couverture lesmobiles

Test : Samsung Player Star

Par La Rédac LesMobiles - 09 juillet 2009 à 0:0
Avis LesMobiles.com
Samsung enchaîne les sorties de mobiles tactiles à un rythme infernal. Avec le Player One et le Player Star que nous testons ici, le constructeur coréen couvre désormais tous les segments du marché. Avec brio ?
Samsung ne faiblit pas sur le segment du tactile. Le constructeur semble bien décidé à ne laisser aucun espace à la concurrence. Avec un petit temps de retard, ce n'est pas un mais deux mobiles qu'il lance aux basques du LG KP500, le premier tactile pour les petits budgets. Le Player Star propose des caractéristiques assez proches de celles du Player One que nous avons testé il y a quelques jours à peine. Bien sûr, même si les deux appareils se ressemblent beaucoup côté look, il existe quelques petites différences notables. Le Player Star est un peu plus compact avec des dimensions de 102,8 x 54,8 x 12,9 mm. Mais le changement le plus significatif vient de la compatibilité 3G+ du Player Star, quand le Player One se contente de l'Edge. L'écran du Player Star est en revanche un peu plus petit avec 2,8 pouces qui affichent 16 millions de couleurs dans une résolution de 240 x 320 pixels.



Pour le reste, les caractéristiques sont strictement identiques. Le mobile propose en plus de la 3G+ l'Edge et le bluetooth 2.1 stéréo (AD2P). Pas de Wifi ni de GPS donc. Côté multimédia, c'est là encore presque la même chose avec la présence d'un capteur photo autofocus de 3,2 mégapixels capable de filmer en résolution QVGA (320 x 240 pixels). Pour stocker tous les contenus multimédia, le mobile embarque 56 Mo et un lecteur de carte mémoire microSD, acceptant des cartes d'une capacité allant jusqu'à 16 Go.

Contenu du Pack

Le pack dans lequel est fourni le mobile propose le strict minimum, à savoir :

• Un chargeur
• Une batterie 1000 mAh
• Un kit mains libres filaire en deux parties (micro + adaptateur jack et casque stéréo)
• Un câble data USB
• Un CD-ROM (PC Suite)
• Le manuel d'utilisation






Aspect et Design

Samsung n'en est pas à son coup d'essai en matière de design de mobiles tactiles. Le constructeur a sorti près d'une dizaine de modèles dans l'Hexagone. Pourtant, il peine clairement à innover ou à se renouveler. Le nouveau Player Star n'a rien de bien remarquable dans ses formes ou dans son esthétique mais il n'est pas désagréable pour autant à contempler. C'est juste qu'il est très classique. Cela dit, il est tout de même assez réussi dans l'absolu, sa coque noire et sobre alliant contours arrondis et compacité.



Ses dimensions de 102,8 x 54,8 x 12,9 mm en font un mobile qui tient particulièrement bien en main. Fait rare pour un tactile, il n'occupe pas plus de place dans la poche qu'un téléphone candybar classique. Le plastique noir glossy qui recouvre le dos et les bords du mobile est de bonne qualité et agréable au toucher. Pour la face avant, une plaque transparente protège l'écran. Un revêtement noir a été appliqué en dessous.



En bas de l'écran, on retrouve les trois touches habituelles pour décrocher, raccrocher et une touche pour revenir en arrière dans les menus qui peut changer de fonctions selon le contexte. Elles sont toutes chromées et ressortent bien. Les deux premières citées sont placées sur une bande de plastique noir à la finition métal brossé qui occupe toute la largeur du bas de la face avant du mobile. Quant au bouton carré du milieu, sa taille importante et son placement participe beaucoup à donner un minimum de personnalité au mobile.



Les flancs accueillent les habituelles touches de raccourcis pour le contrôle du volume, pour la fonction photo et pour verrouiller l'appareil.



Signalons enfin que l'emplacement de la carte mémoire microSD se situe sous la batterie, ce qui oblige à l'enlever pour en changer.


OS & Ergonomie

Lorsqu'on allume le mobile, c'est une fois de plus l'interface TouchWiz qui accueille l'utilisateur. Elle est de prime abord assez semblable à celle que l'on trouve dans les précédents Player du même constructeur. Mais en apparence seulement. Samsung a en effet apporté quelques modifications qui en améliorent grandement l'ergonomie globale. Le tiroir virtuel plein de widgets sur la gauche de l'écran est toujours de la partie. Pour les placer sur la page d'accueil, il faut ouvrir ce tiroir et les mettre où bon vous semble.



La première amélioration notable n'est pas à proprement parler une innovation exclusive au Player Star puisqu'on la trouve sur le Player Ultra, le Platine et le Player One, tous sortis un tout petit peu avant ce modèle qui nous intéresse ici. Désormais, il suffit d'appuyer n'importe où sur l'écran d'accueil pour déclencher l'ouverture dudit tiroir virtuel, alors qu'il fallait auparavant attraper une toute petite languette et faire un mouvement de gauche à droite avec le doigt sur l'afficheur ou laisser son doigt deux secondes dessus. Plus intéressant encore : la page d'accueil se compose désormais de trois pages au lieu d'une ! On passe de l'une à l'autre très simplement, en faisant des mouvements latéraux avec le doigt. Cet ajout se révèle très important pour la gestion des widgets, des petits modules qui sont soit des raccourcis vers des fonctions (heure, alarme, calendrier, lecteur musical, etc...), soit vers des liens web (PagesJaunes, Facebook, météo, AlloCiné, etc.).



Avec les précédentes versions de l'interface, on se retrouvait vite confronté à un manque de place sur l'écran d'accueil pour poser ces widgets. Avec le Player Star, vous pouvez non seulement en mettre trois fois plus, mais aussi les ordonner de la manière qui vous convient le mieux. Outre l'écran d'accueil, Samsung a également redonné un coup de jeune à son système d'exploitation propriétaire avec des petites animations discrètes mais bienvenues. Enfin, le mobile est étonnamment réactif.



On regrette par contre le fait que pour la saisie de SMS et d'email, le clavier virtuel reste désespérément en mode alphanumérique alors que celui du Player One passait en mode azerty. Un comble puisque l'OS des deux mobiles semble strictement identique.



L'imposante touche centrale que l'on trouve sous l'écran offre plusieurs fonctions. Lorsque vous êtes dans un menu ou dans une fonction, un appui normal permet de revenir au menu précédent. Dans le navigateur web elle permet par exemple de revenir en arrière d'une page. Un appui long sur cette même touche appelle un menu de raccourcis. Dommage que les applications que vous n'utilisez pas mais que vous n'avez pas fermées, juste réduites, ne s'affichent pas dans ce menu des raccourcis.

Le système propose également quelques nouveaux raffinements comme la possibilité de tracer une lettre sur l'écran pour le déverrouiller. Cette option se trouve dans le menu « Paramètres » puis « Déverrouillage intelligent ». Elle permet également de déverrouiller en lançant directement une application ou en appelant un contact. Toutes ces actions sont cumulables et bien sûr entièrement paramétrables. En somme, vous pouvez décider que pour simplement déverrouiller le mobile, vous traciez un « c » sur l'écran, mais qu'un « z » serve à appeler un contact, un « x », un autre contact encore et que le « e » lance le lecteur musical. Cela demande bien sûr un petit temps d'adaptation et le mobile peine parfois à reconnaître certains caractères du premier coup, mais c'est globalement un excellent ajout.


Fonctions Multimédia (Appareil Photo / Vidéo)

Comme son presque jumeau le Player One, le Player Star ne vous éblouira pas par ses capacités multimédia. Il propose en fait le minimum syndical avec un capteur autofocus de 3,2 mégapixels. Ce dernier n'est toutefois pas dénué d'intérêt. Il propose même une mise au point rapide pour un temps de déclenchement très acceptable. Pour le rendu des clichés, le mobile surprend agréablement. Bien sûr, ne vous attendez pas aux mêmes résultats qu'avec un mobile haut de gamme dédié à la photo. Néanmoins, les photos prises avec le Player Star offrent une finesse et un rendu des couleurs tout à fait acceptable pour un téléphone à ce prix. Vous pouvez même envisager de les imprimer, à condition de ne pas trop vous enflammer sur la taille du tirage. En 10 x 15 cm tout au plus. Lorsque la luminosité baisse, c'est une autre histoire. La présence du flash led permet certes de réaliser des clichés presque corrects tant que le sujet n'est pas à plus d'un mètre, mais dans ces conditions, le moindre mouvement est sanctionné par une photo floue et les contours sont rarement nets.



L'interface de la fonction est assez agréable mème si elle offre évidemment moins d'options que celles des cadors du genre. On trouve tout de même un détecteur de sourires qui fonctionne plutôt bien.


Photos prises depuis le Samsung Player Star [cliquez pour agrandir]



Côté vidéo, il ne faut pas trop en attendre du capteur qui filme dans une résolution QVGA (320 x 240 pixels) assez faible, à 15 images par seconde qui plus est. Sans surprise, le résultat saccade assez régulièrement. Et si les clips réalisés sont à peu près regardables sur l'afficheur du téléphone, oubliez toutes velléités de visionnage sur un écran plus grand. Les pixels sont alors trop visibles et les saccades encore plus marquées.

Pour un entrée de gamme tactile, ces capacités sont toutefois très correctes.


Autres Fonctions (MP3, Web, e-mail,...)

Samsung a soigné tous les aspects de son mobile. A l'image du capteur photo, vous ne trouverez dans les autres fonctions aucune caractéristique flamboyante. Mais le fait est que le Player Star propose quasiment tout le panel de fonctions avancées que l'on a pris l'habitude de trouver dans un téléphone.

A commencer par le lecteur MP3, certes basique, mais qui remplit parfaitement son office. Il offre en effet un rendu sonore correct et toutes les fonctions classiques comme la création de listes de lecture, les différents modes d'écoute et même des égaliseurs. Il dispose également d'un widget qui permet de le contrôler ou d'y accéder depuis la page d'accueil. Enfin, il se révèle compatible avec les formats les plus courants (MP3, AAC, AAC+, WMA).



Pour profiter de la musique, outre le kit mains-libres stéréo filaire fourni avec le mobile, la compatibilité avec le profil A2DP du Bluetooth permet de connecter un casque sans fil stéréo. Il n'y a pas de connecteur jack 3,5 mm mais le kit main-libres compense un peu ce défaut. Contrairement au Player One, celui du Player Star se compose de deux parties. Vous pouvez donc brancher votre propre casque.

Au vu de la mémoire embarquée assez limitée, mieux vaut vous procurer une carte mémoire assez rapidement si vous souhaitez profiter des capacités musicales de l'appareil.



Outre le lecteur audio, le mobile permet également d'écouter la radio (RDS) et propose un petit logiciel de reconnaissance de musique bien sympa. Il est efficace pour la variété internationale mais peine un peu pour les artistes français. Notamment ceux de la nouvelle vague.



Le lecteur vidéo est plus limité. Non pas par son ergonomie qui est sans reproche mais plutôt par sa compatibilité restreinte. Ce n'est en aucun cas un reproche puisqu'en la matière, le Player Star ne fait ni mieux ni moins bien que la plupart des téléphones : il lit le mpeg4 et le H.264. Dommage que le DivX ne soit pas de la partie.



Le Player Star surprend en revanche par son navigateur web en net progrès. Alors que ce point particulier a toujours été le gros point faible des Samsung, le constructeur coréen s'est retroussé les manches et son travail commence déjà à porter ses fruits. Le navigateur affiche sans broncher des pages web assez lourdes. La navigation est relativement fluide dans les pages et il existe une fonction de zoom / dézoom assez efficace. Seul bémol, mais il est de taille : les 2,8 pouces de l'écran ne permettent pas de surfer comme on le ferait depuis un iPhone ou un Google Phone par exemple. Mais l'impression générale reste tout de même positive, surtout si l'on se souvient des horreurs que nous pondait Samsung en matière de navigateur il y a quelques mois encore.

Par rapport au Player One, ce modèle-ci profite de la compatibilité 3G+, qui apporte un confort indéniable lorsque vous êtes sur le « vrai » web. La différence est moins marquée lorsque vous naviguez sur les sites conçus pour les téléphones portables. Nous passerons par contre sous silence le client email du mobile. S'il n'est pas compliqué à configurer pour la plupart des adresses mails, son ergonomie mal pensée le classe d'emblée au rang des gadgets dont vous vous servirez qu'une fois de temps à autre. Mais en aucun cas pour gérer ou consulter vos mails au quotidien.


Conclusion (Plus et Moins)

Si vous lorgnez un jour du côté de ce genre de mobiles, c'est que vous avez un budget limité ou n'avez pas envie de dépenser des milles et des cents dans l'achat d'un téléphone portable. Mais si vous regardez ce test-ci plus précisément, c'est peut-être aussi que vous ne voulez pas tout sacrifier sur l'hôtel du dieu budget et qu'un simple entrée de gamme qui ne fait que téléphoner n'est pas votre tasse de thé. Dans tous ces cas de figure, le Player Star est un excellent choix ! Il fait presque tout comme ses grands frères deux fois plus chers.



Ses caractéristiques ne sont évidemment pas à la pointe de la technologie mais il se débrouille bien dans quasiment tous les domaines. Les photos sont assez correctes, le lecteur musical parfaitement fonctionnel et le navigateur web plaisant malgré des limites dues à la taille de l'écran. Les fonctions mail et capture de vidéo sont en revanche moins réussies. Son look est classique mais plaisant. La qualité de fabrication et les finitions ne souffrent d'aucun reproche. L'absence de Wi-Fi et de GPS assure au téléphone une autonomie assez correcte de près de trois jours en usage moyen. Quant à la qualité d'appel en émission et réception, elle est également dans la bonne moyenne, les correspondants s'entendant parfaitement.



Note : 81/100

Les Plus :
• Compacité
• Réactivité
• Qualité des finitions
• Capture photo correcte
• Navigateur web en progrès
• Lecteur musical réussi
• Interface graphique en net progrès

Les Moins :
• Fonction email peu ergonomique
• Pas de connecteur Jack 3,5 mm
• Vidéos capturées
• Ecran un peu petit
• Design pas déplaisant mais vraiment classique

Test réalisé par Stéphane Deschamps
Date de publication : 09/07/2009.

Avis des internautes

Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier à réagir !

Les guides et comparatifs
image Samsung Galaxy Z Flip4
image Apple iPhone 14