image de couverture lesmobiles

Test : Sony Xperia L

Par La Rédac LesMobiles - 28 juin 2013 à 0:0
Avis LesMobiles.com
En marge des Sony Xperia Z et Xperia Z Ultra qui vont continuer à occuper le devant de la scène chez le constructeur japonais, ce dernier propose également une palanquée de modèles moins huppés, mais plus abordables. Parmi eux, le Xperia L vient se mêler à la lutte acharnée du segment milieu de gamme. Voyons s'il peut tirer son épingle du jeu.
Pour s'y retrouver dans la gamme Xperia de Sony, mieux vaut être concentré sur le sujet. Car en marge du Xperia Z qui fait figure de haut de gamme et qui est bien identifié, c'est pour le reste une foire d'empoigne. Le constructeur mise en effet depuis deux ans sur de simples lettres ou combinaisons de lettres pour différencier ses produits. Quand on sait qu'il a récemment lancé les Xperia L, M, SP, ZR, C, ZL, E, qui viennent s'ajouter aux Xperia V, J, T, TX, SL, U, P ou encore S, vous comprendrez que nous finissions parfois par nous y perdre nous aussi. Pour resituer le Xperia L que nous testons ici, sachez qu'il s'agit d'un smartphone Android qui vient se positionner dans le milieu de gamme du constructeur.

Sony Xperia L : smartphone sur sa boite



Il n'est donc pas surprenant de constater qu'il ne profite pas d'une fiche technique rutilante. Elle est en rapport avec son prix public conseillé de 300 euros à la sortie de l'appareil, et qui devrait baisser de manière régulière par la suite. Pour ce tarif, Sony propose un mobile doté d'un écran LCD de 4,3 pouces, pour une définition de 854 x 480 pixels. Ce qui donne une densité de 228 pixels par pouce. Dans les entrailles de la bête, on retrouve un chipset Qualcomm MSM8230 Snapdragon. Une pièce de silicone plus toute jeune, mais qui s'avère tout de même double cœur. Ces derniers sont chacun cadencés à 1 GHz. Le tout est épaulé par une puce graphique (GPU) Adreno 305 et 1 Go de mémoire vive (RAM).

Côté multimédia, le capteur photo autofocus de 8 mégapixels permet de capturer des photos dans une définition maximale de 3264 x 2448 pixels. Il s'avère également capable de filmer dans une résolution HD 720p (1280 x 720 pixels). Pour ce qui est des connectivités réseau, le Xperia L affiche presque complet, n'omettant que la 4G LTE. Mais pour le reste, il s'avère compatible avec la 3G+ (HSDPA à 21 Mb/s et HSUPA à 5,76 Mb/s), le Wi-Fi 802.11 a/b/g/n, le Wi-Fi Direct, le Wi-Fi Hotspot, le DLNA, le Bluetooth 4.0, le GPS (A-GPS) et même le NFC.

Sony Xperia L : boite du smartphone



Contenu du Pack

L'ensemble tient dans des dimensions de 128,7 x 65 x 9,7 mm, pour 137 grammes. Le smartphone est fourni dans un pack assez classique. Entendez par là qu'il ne contient que l'essentiel, à savoir :

• Un kit mains libres stéréo filaire
• Un câble microUSB
• Un chargeur secteur
• Le manuel de démarrage rapide
• Le smartphone et sa batterie

Sony Xperia L : contenu de la boite du smartphone






Design et qualité de fabrication

Impossible de se tromper en le découvrant : le Xperia L est bien un smartphone de Sony. Son design arbore en effet les gênes et les codes des modèles du constructeur japonais. Et même plus puisque sa forme générale fait d'emblée penser à celle du Xperia Arc sorti il y a deux ans, du temps de Sony Ericsson. C'est notamment la légère cambrure au dos de l'appareil qui évoque cet ancêtre. Le petit bouton chromé pour allumer / éteindre le Xperia L s'inscrit lui davantage dans la lignée des modèles sortis cette année. Mais c'est à peu près le seul point qui rappelle que l'Android qui nous intéresse ici fait partie de la gamme 2013.

Sony Xperia L



Car pour le reste, le repli en bas de la face avant, plus marqué que celui que l'on retrouve sur le haut, et les lignes générales ne dégagent pas vraiment une impression de modernité. Nous laisserons le jugement du look aux sensibilités de chacun. Le revêtement en plastique gommeux (soft touch) de la face arrière est pour sa part très plaisant et offre à l'appareil une prise en main agréable. On regrette en revanche que Sony ne se soit pas montré un peu plus attentif au gâchis d'espace. Pour vous donner un ordre d'idée, le Xperia L propose des dimensions plus ou moins équivalentes à celles de smartphones dotés d'écran d'une taille de 4,7 pouces, alors que son afficheur tactile culmine à 4,3 pouces.

Sony Xperia L : dos



Le constat est le même pour le poids qui est de 137 grammes. C'est là encore autant que des smartphones nettement plus grands. Toutefois, il y a tout de même un avantage à ces dimensions et ce poids : l'appareil semble solide une fois en main. Il propose en outre une très bonne qualité de fabrication. Ses différents éléments sont parfaitement ajustés et assemblés. Comme souvent, le smartphone paraît plus attrayant et moins tristounet en blanc qu'en noir.

Comme sur le récent Xperia SP ou les plus anciens Xperia de la gamme NXT (S, P et U), le smartphone qui nous intéresse ici bénéficie d'un système lumineux de notifications assez original. Toutefois, ne vous attendez pas à retrouver une bague qui prend l'ensemble de la largeur comme sur les modèles évoqués plus haut. Non, Sony s'est ici contenté d'une LED plus discrète, visible uniquement lorsque l'appareil est de face. En revanche, on retrouve le jeu de couleurs qui permet de savoir en un clin d'œil quel type de notifications requiert l'attention de l'utilisateur.

Mais il faut bien avouer que son intérêt se montre tout de même nettement plus limité que sur les mobiles évoqués plus haut, avec moins de possibilités de personnalisation. Mais cela reste mieux que sur la plupart des autres smartphones du marché.

Sony Xperia L : tranche inférieure



Sony Xperia L : tranche supérieure



Sony Xperia L : tranche gauche



Sony Xperia L : tranche droite






OS + Interface Utilisateur

Le Sony Xperia L étant un smartphone qui se situe entre l'entrée et le milieu de gamme du constructeur japonais, il est logique de constater qu'il ne comporte aucune innovation, tant sur le plan matériel que logiciel. De fait, vous ne serez pas surpris d'apprendre que le système d'exploitation et l'interface utilisateur sont les mêmes que celles que l'on a pu découvrir sur le Xperia SP, à quelques détails près. Rappelons que cette offre logicielle est également plus ou moins identique à celle du Xperia Z, le haut de gamme actuel de Sony. En fait, la seule différence notable vient du système de micro-appli qui a ici disparu.

Sony Xperia L : interface utilisateur Sony Xperia L : interface utilisateur


Sony Xperia L : menu applications Sony Xperia L : tri des applications



On retrouve donc le gestionnaire d'applications actives de base d'Android. Ce qui n'est pas plus mal dans la mesure où ce dernier est très bon. Pour le reste, le constructeur a plaqué sa propre interface utilisateur sur Android 4.1 Jelly Bean. L'interface en question se rapproche beaucoup de celle d'Android « pur jus ». Elle intègre notamment les boutons virtuels directement dans l'interface, se débarrassant au passage des touches physiques que l'on trouve sous l'écran chez les autres constructeurs.

Pour le reste, l'interface reste assez classique. Elle se compose d'écrans d'accueil sur lesquels il est possible de placer des widgets, des dossiers d'applications et des raccourcis vers ces applications. Ces dernières sont sagement rangées dans un menu, là encore de manière classique, sous forme de grille.

Sony Xperia L : interface utilisateur Sony Xperia L : interface utilisateur



Au final, cette interface minimaliste (par rapport à l'Android de base) est assez plaisante. On apprécie tout particulièrement le fait de retrouver la plupart des fonctionnalités des modèles plus chers chez le constructeur. Sony ne s'est abaissé à aucune mesquinerie, ce qui est un bon point en faveur de ce Xperia L. Comme évoqué plus haut, seules les mini-appli sont passées à la trappe.

Sony Xperia L : interface utilisateur Sony Xperia L : interface utilisateur






Réactivité du smartphone

Vu le positionnement du Xperia L, il ne fallait évidemment pas s'attendre à le voir rouler des mécaniques du côté de sa fiche technique. Ainsi, c'est un chipset Qualcomm MSM8230 Snapdragon que l'on retrouve sous le capot. Même s'il n'est pas tout jeune, ce chipset se révèle tout de même double cœur, chacun des processeurs étant cadencé à 1 GHz. Le tout est épaulé par 1 Go de mémoire vive et par une puce graphique (GPU) Adreno 305. Rien de rutilant donc.

Mais l'ensemble se révèle étonnamment fluide et réactif. Et on ne parle pas ici d'une réactivité corrélée au prix seulement. Non, le Xperia L s'avère très rapide au quotidien dans l'absolu, c'est-à-dire même face à des smartphones autrement plus onéreux. Cet état de fait s'explique par plusieurs paramètres. D'abord, l'appareil tourne sous Android 4.1 Jelly Bean. Cette version est la première du système d'exploitation de Google à avoir autant mis l'accent sur la réactivité. Ensuite, les caractéristiques modestes de la définition de l'écran (854 x 480 pixels) font que ce dernier mobilise moins de ressources qu'un afficheur HD.

Sony Xperia L : prise en main



Néanmoins, si vous utilisez trop intensément l'appareil, il finira par ralentir quelques fois. Par exemple, si vous ouvrez à des intervalles courts plusieurs applications gourmandes en ressources, ou si vous abusez des onglets (fenêtres) dans le navigateur Google Chrome. Toutefois, cela n'a rien de rédhibitoire pour un tel smartphone. Surtout qu'en utilisation quotidienne « classique », l'appareil est vraiment plaisant à utiliser. Vous jonglerez entre vos emails, vos réseaux sociaux et le navigateur Web sans aucun souci. Côté applications, la grande majorité d'entre elles tourne sans problème. En revanche, c'est une autre paire de manches pour les derniers jeux 3D très exigeants.

Sony Xperia L






Capture Multimédia (Photo/Vidéo)

Vu le positionnement de ce Sony Xperia L, nous n'avions pas placé beaucoup d'espoirs dans la qualité de ses fonctions de capture photo / vidéo. Pourtant, sur le papier, le smartphone a tout ce qu'il faut là où il faut, ou presque, avec un capteur de 8 mégapixels. Mais ce dernier n'est capable de filmer qu'en HD 720p. Nous y reviendrons un peu plus loin. Nous vous rabâchons à longueur de test que les mégapixels ne font pas le photophone. Nous avons vu défiler plusieurs smartphones d'entrée de gamme ces derniers mois se gargarisant d'un capteur de 8 mégapixels, mais donnant des résultats décevants au final. Mais Sony s'est fait un devoir d'apporter un contre-exemple avec son Xperia L. Dire que nous avons été agréablement surpris du rendu des photographies du mobile tient du doux euphémisme.

Sony Xperia L : capteur photo



Même s'il ne va pas lutter avec les meilleurs smartphones dotés de capteur à 8 mégapixels comme l'iPhone 5 ou le Samsung Galaxy S3, l'Android qui nous intéresse ici s'en sort très bien pour son prix. Il permet en effet de capturer des clichés offrant un niveau de détails et des contrastes très corrects. Le seul petit bémol est à mettre sur le compte de couleurs qui manquent un peu de répondant. Mais on a connu nettement pire pour un smartphone à ce prix.

On apprécie aussi beaucoup le fait que l'interface de la fonction photo regorge d'options. Il s'agit là encore de la même que celle que l'on trouve sur les modèles plus huppés du constructeur japonais. Sont donc présentes des fonctionnalités comme la détection de visage, le déclenchement au sourire, la géolocalisation des photos, le HDR, etc. Enfin, signalons la présence d'un bouton physique sur la tranche de l'appareil qui permet de déclencher les photos. Une rareté sur Android. Bref, vous l'aurez compris, le Xperia L est le meilleur dans sa catégorie quand il s'agit de prendre des photos.

Sony Xperia L : diode lumineuse



Sony Xperia L : photo prise avec le smartphone (1)



Sony Xperia L : photo prise avec le smartphone (2)



Sony Xperia L : photo prise avec le smartphone (3)



Sony Xperia L : photo prise avec le smartphone (4)



En revanche, Sony s'est tout de même laissé aller à une petite mesquinerie. La capture de vidéo est ici limitée à une résolution HD 720p, alors que la configuration matérielle de l'appareil est capable de supporter l'enregistrement de vidéo en Full HD 1080p. Mais une telle résolution 720p aurait pu faire l'affaire pour les moins exigeants si la qualité était au rendez-vous. Or ce n'est pas le cas. De manière assez incompréhensible, le niveau de détails passe de bon pour les photos à carrément mauvais ici. Même sur l'écran du smartphone, les vidéos apparaissent comme un peu pixellisées. Le Xperia L n'a donc clairement pas de quoi pavoiser de ce point de vue. Ce qui est dommage que ce mobile est l'un des très rares à l'heure actuelle à proposer l'enregistrement de vidéo en HDR.




Lecture multimédia (Photo/Vidéo/Son)

En matière de lecture de contenu multimédia, le Xperia L propose des fonctions assez classiques… pour qui connaît déjà les derniers smartphones Android. Car si vous débarquez dans l'univers mobile de Sony, vous constaterez en revanche que le constructeur japonais a fait beaucoup d'efforts pour enrober les capacités multimédias de ses smartphones dans une belle interface, et pour leur ajouter quelques fonctionnalités supplémentaires. Comme pour d'autres éléments de l'interface, Sony a eu la bonne idée de ne quasiment rien enlever pour ce modèle par rapport aux Xperia Z et SP.

La visionneuse de photos se révèle d'un classicisme à toute épreuve. Son interface diffère de celle que l'on trouve de base dans Android. Elle est donc personnalisée par le constructeur, mais on retrouve les mêmes fonctionnalités. Sony propose aussi de consulter les photos stockées sur les réseaux sociaux de l'utilisateur directement dans la galerie d'images de l'appareil. Enfin, le service de stockage en ligne PlayMemories propre au constructeur est dans la veine d'un Dropbox, bien qu'il se révèle nettement moins ergonomique à l'usage.

Sony Xperia L : menu album Sony Xperia L : menu album



Côté audio, on retrouve la célèbre marque Walkman. C'est ainsi que Sony nomme désormais le lecteur musical de ses smartphones Android. Concrètement, ce lecteur est assez classique dans son interface, mais dispose d'une esthétique assez réussie. Et surtout, il offre aux utilisateurs un rendu sonore des plus corrects. Sony oblige, on retrouve aussi le service « Music Unlimited » pour celles et ceux qui veulent acheter de la musique directement depuis leur smartphone. Bien sûr, vous pouvez également faire fi de tout cela et passer uniquement par Google Music si vous préférez cette solution.

Sony Xperia L : lecteur musical Sony Xperia L : lecteur musical



Enfin, le lecteur vidéo ne vient pas gâcher la fête puisqu'il se révèle également assez réussi. Il s'est montré en mesure de lire quasiment tous les fichiers vidéos que nous avons testés dessus en pâture. Les seuls qui se sont montrés récalcitrants sont les mkv Full HD 1080p dotés de pistes sonores en AC3. Mais il faut bien avouer que le commun des mortels ne regarde pas forcément des films Full HD sur son smartphone. Évidemment, la lecture de vidéo pâtit un peu de la définition de l'écran. Mais sa taille assez confortable et son rendu très correct font qu'il est tout de même possible de regarder des vidéos dans de bonnes conditions.

Sony Xperia L : menu album Sony Xperia L : menu films



Sony Xperia L : système d'exploitation + interface utilisateur



Sony Xperia L : lecteur vidéo



Pour conclure, rappelons qu'en marge des fonctionnalités de lecture multimédia décrites à l'instant, les smartphones récents de Sony sont compatibles avec les équipements audio-vidéo du constructeur japonais, pour peu qu'ils soient eux aussi assez récents. Ainsi, le Xperia L peut interagir avec ces équipements de plusieurs façons. Vous pourrez par exemple profiter en plus de fonctionnalités avancées, comme la transformation de votre terminal en télécommande tactile ou de passer un contenu multimédia du smartphone à la TV avec un simple geste.




Écran et navigateur Web

Le seul point sur lequel Sony a vraiment rogné dans ce smartphone est à aller chercher du côté de l'écran. Avec un Xperia SP dans sa gamme qui dispose déjà d'un afficheur tactile HD, le constructeur japonais ne pouvait remettre le couvert sur ce Xperia L. Du coup, on retrouve ici un écran de 4,3 pouces, pour une définition de 480 x 854 pixels. Soit la définition minimale aujourd'hui disponible sur un smartphone Android de plus de 100 euros hors pack opérateur. Vu la taille de cet afficheur et sa résolution, la définition de 228 pixels par pouce est sans surprise assez faible. Mais ce n'est pas pour autant que l'écran est à jeter aux orties. Il doit certes composer avec un certain déficit de finesse, mais l'affichage n'en apparaît pas pour autant grossier. De plus, malgré l'absence de la technologie Mobile Bravia Engine de Sony sur ce modèle, la colorimétrie s'avère assez bonne, tout comme les contrastes et la luminosité. On dénote juste des angles de visionnage un peu court. Mais, au final, si vous pouvez composer avec la densité de pixels par pouce un peu faible, l'écran du Xperia L est finalement relativement correct.

Sony Xperia L : prise en main



Parmi les rares fonctionnalités qui pâtissent un peu de cet afficheur, on note surtout le navigateur Web. Forcément, ce dernier prend moins ses aises lorsqu'il doit se contenter d'une telle définition. Ce qui est particulièrement dommage quand on sait que Sony a fini par évacuer son navigateur Web maison pour ne garder que le seul Google Chrome. Toutefois, en passant le smartphone en paysage, on arrive à minimiser le nombre de zooms et dézooms au sein d'une page Web. Ce qui est une bonne nouvelle, car pour le reste, Chrome s'avère parfaitement à son aise sur ce smartphone. Comme évoqué par ailleurs, il peut montrer des signes de ralentissement si vous abusez du nombre de fenêtres ouvertes. Mais si vous savez rester raisonnables et vous cantonner à quelques pages actives en parallèle, les performances du navigateur sont plutôt bonnes, avec une navigation fluide, même au sein des pages les plus chargées en contenu.

Sony Xperia L : système d'exploitation + interface utilisateur Sony Xperia L : système d'exploitation + interface utilisateur






Fonctions téléphoniques + conclusion

Avant de conclure ce test, penchons-nous sur les fonctions téléphoniques de Sony Xperia L. De ce côté-là, le smartphone se situe dans la moyenne. À l'image de la qualité audio en conversation qui n'est ni exceptionnelle ni mauvaise. Elle remplit parfaitement son office, permettant à l'appelant et l'appelé de s'entendre parfaitement, sans bruits parasites ni microcoupures. Ce qui n'est déjà pas si mal. L'autonomie est du même acabit. L'écran et le processeur relativement modestes auraient pu augurer d'une belle autonomie, mais Sony s'est « contenté » d'une batterie de 1750 mAh. Au final, les plus exigeants d'entre vous tiendront sans problème une journée quand ceux qui sont un peu plus économes dans leur utilisation peuvent envisager une journée et demie. Dans les faits, mieux vaut recharger l'appareil tous les soirs pour être tranquille.

Sony Xperia L



À l'heure du choix, faut-il vraiment vous conseiller cet Xperia L. À 300 euros hors pack opérateur, ce qui correspond à son prix de lancement, il est difficile de trouver ce produit intéressant. Toutefois, un petit tour sur les comparateurs suffit à se rendre compte que le tarif a déjà commencé à baisser. Lorsqu'il sera aux alentours de 250 euros, cet Xperia L méritera clairement que vous y jetiez un coup d'œil. Son seul point faible vient de l'absence d'écran HD. Celui qui équipe le smartphone que nous testons ici n'est pas mauvais. Mais il s'avère trop limité pour celles et ceux qui surfent intensément sur le Web depuis leur téléphone portable. De même, le design un peu rustre de l'appareil pourrait ne pas plaire à tout le monde, bien que la qualité de fabrication soit irréprochable.

Néanmoins, ces deux défauts sont loin d'être rédhibitoires, car il ne faut pas oublier que nous ne parlons pas ici d'un mobile haut de gamme. Et pour le reste, le Xperia L ne manque pas de qualités. Entre ses lecteurs multimédias performants, son navigateur Web très agréable et ses résultats très décents en capture de photos, le smartphone dispose d'arguments non négligeables pour s'imposer face à ses concurrents sur ce segment.

Sony Xperia L





Note : 82/100

Les plus :
• La qualité de fabrication
• La réactivité et la fluidité de l'ensemble du système d'exploitation
• Les fonctions de lecture multimédia
• La capture de photos très honnête, à défaut de parfaite
• Les connectivités assez complètes (Sans 4G, mais avec NFC)
• Compatible avec la radio FM

Les moins :
• La résolution de l'écran
• Ses angles de visionnages assez courts
• La capture de vidéo assez médiocre
• Relativement encombrant par rapport à la taille de l'écran

Test réalisé par Sofian Nouira
Date de publication : 28/06/2013.

Avis des internautes

Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier à réagir !

Les guides et comparatifs
image Guide trois smartphones xiaomi populaires
image dernieres nouveautes