image de couverture lesmobiles

Test : Sony Ericsson W580i

Par La Rédac LesMobiles - 12 octobre 2007 à 0:0
Avis LesMobiles.com
Et un de plus ! Sony Ericsson continue d'étoffer sa gamme « Walkman » avec ce nouveau W580i. Depuis le tout premier mobile de cette famille, le constructeur n'a de cesse de bannir de nos poches les lecteurs MP3 et de les remplacer par l'un de ses produits hybrides.
Cela n'a rien d'utopique quand on sait que la fonction musicale est la mieux intégrée de toutes les fonctions multimédia que peut proposer un téléphone portable. D'ailleurs, l'accès à l'Internet mobile permet même d'accéder à certaines options que l'on ne trouve pas sur un simple lecteur audio.



Malgré l'appartenance à la gamme « Walkman », ce mobile embarque aussi un appareil photo de deux mégapixels, sans autofocus. La mémoire interne n'est « que » de 12 Mo mais Sony Ericsson a eu la bonne idée de livrer le téléphone avec une carte mémoire de 512 Mo contenant le dernier album de Bob Sinclar. Si vous ne supportez pas l'omniprésent DJ, vous n'avez qu'à l'éradiquer de la Memory Stick Micro pour avoir toute la mémoire disponible, personne ne vous en tiendra rigueur. Le Bluetooth 2.0 est également de la partie, ce qui permet de connecter des casques stéréo sans fils. Côté réseau, même s'il est quadri-bande, la 3G / 3G+ ou le Wifi sont absents. Ce mobile est uniquement compatible avec le GPRS et l'Edge.



CONTENU DU PACK

Le mobile est livré dans une petite boîte cartonnée. Voici ce que vous trouverez dedans :
- Sony Ericsson W580i
- Batterie Li Ion
- Chargeur
- Câble USB
- Écouteurs intra-occulaires + embouts de différentes tailles
- Kit piéton avec adaptateur prise jack
- Carte mémoire 512 Mo pré-chargée avec « Soundz of Freedom », le dernier album de Bob Sinclar
- Adaptateur Micro SD / SD
- CD « PC Suite » avec des logiciels pour synchroniser, transférer de la musique, etc.
- Guide de démarrage rapide



Comme vous pouvez le constater, ce pack est très complet et l'utilisateur trouve tout ce qu'il faut pour bien commencer avec son téléphone. Toutefois, une deuxième batterie n'aurait pas été un luxe.


ASPECT ET DESIGN

Après un W880i monobloc très fin, Sony Ericsson remet le couvert avec ce W580i, tout aussi svelte que son prédécesseur. Bien sûr, étant un slider (clavier coulissant), l'ensemble est logiquement un peu plus épais, mais cela reste plus que correct avec à peine 14mm d'épaisseur. Son design s'avère en tout point séduisant, surtout dans sa version blanche, rehaussée ça et là d'un orange du plus bel effet.

La prise en main se révèle très bonne, malgré la taille réduite du téléphone. Sa partie inférieure arrière, légèrement courbée, n'y est sans doute pas étrangère.



L'écran est d'excellente facture, à la fois précis et lumineux. Même s'il n'est pas très grand, ses deux pouces permettent de profiter des différentes applications et de jouer dessus de manière assez confortable.

Juste sous l'écran, on retrouve le bloc de touches qui permet de naviguer dans le téléphone. Ce bloc comprend sept touches plus le pavé directionnel.



La fonction de la touche supérieure de gauche, comme celle de droite, est variable puisqu'elles sont contextuelles et s'adaptent au menu dans lequel vous vous trouvez. L'une sert généralement à valider et l'autre à annuler. Elles sont configurables sur l'écran d'accueil, permettant ainsi de créer des raccourcis vers vos fonctions favorites. Juste en dessous à gauche, la touche représentant une flèche courbée est celle qui permet de revenir en arrière dans les menus ou lorsque l'on navigue sur le wap. Une longue pression dessus et vous vous retrouvez sur la page d'accueil du téléphone. A droite, la touche du milieu est le fameux « c » (clear) qu'on ne présente plus. Il permet d'effacer des lettres dans un SMS, supprimer un programme, etc. Mais, que ce soit à droite ou à gauche, les boutons supérieurs sont collés l'un à l'autre, ce qui rend les manipulations parfois délicates pour ceux qui ont de grandes mains.



Le pavé directionnel est pour sa part un modèle du genre, tant sur le plan esthétique que sur le plan ergonomique. Il répond parfaitement aux sollicitations. Mais, là encore, il risque de poser quelques petits problèmes à tous ceux qui ont des grosses paluches. Rien d'insurmontable toutefois. En dessous de ces touches, on trouve à droite une touche permettant d'afficher un menu très pratique regroupant les principales fonctions, les applications ouvertes, etc. À gauche, il s'agit d'un raccourci vers la fonction Walkman sur laquelle nous nous attardons plus loin.

Le tout est globalement bien pensé et ergonomique, surtout au vu de la surface réduite dont dispose le constructeur. Signalons que le haut-parleur du mobile se trouve au beau milieu du pavé directionnel, parfaitement dissimulé.



En plus de son design plaisant, ce mobile se distingue aussi de la concurrence grâce à des diodes de couleurs sur les côtés qui déclenchent de jolis effets de lumières dès que vous l'ouvrez ou le fermez par exemple. Vous êtes sûr de ne pas passer inaperçu avec ce téléphone en boîte de nuit !

Mais ce mobile n'est pas là que pour frimer, loin s'en faut. Les plastiques utilisés sont solides, agréables au toucher et permettent une excellente prise en main du téléphone
Par contre, si vous êtes de ceux qui jonglent entre plusieurs cartes SIM, les débuts avec le W580i risquent d'être difficiles. Pourquoi ? L'emplacement pour insérer la carte est… diabolique !



En fait, il faut avoir des doigts très (mais alors très) fins pour pouvoir glisser la carte jusqu'au bout et enclencher le mécanisme qui la retient. Dans la pratique, c'est mission quasi-impossible sans un petit objet pour vous y aider. Heureusement, le cache arrière de la batterie fait très bien l'affaire. Même constat pour la carte mémoire. Si l'on ne peut que féliciter le constructeur de ne pas l'avoir dissimulé sous la coque, l'extraire s'avère en revanche tout aussi épineux que pour la carte SIM.



Son emplacement est situé sur la tranche haute du téléphone, à côté du bouton qui permet de mettre en marche le téléphone. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que le W580 ne fait pas dans la fioriture côté touches latérales. À l'exception de ce bouton marche / arrêt, qui permet aussi de sélectionner un mode, on ne trouve que la classique double touche « + / - » sur le flanc gauche. Pour le reste, la prise pour enficher soit le chargeur, soit le kit piéton se situe sur la droite du téléphone.





Enfin, un mot sur l'arrière du mobile. Ce dernier offre un aspect uniforme le clavier alphanumérique est rentré. Le faire coulisser dévoile l'appareil photo numérique embarqué de deux mégapixels. L'objectif est ainsi toujours protégé dans le sac ou les poches des utilisateurs.


DESCRIPTION DU MENU

Le menu de ce W580i est on ne peut plus classique. On y retrouve toutes les fonctions classiques de la gamme Walkman, agrémentées de quelques ajouts propres à ce mobile, comme « Fitness » par exemple.



1 - PlayNow
Il s'agit du service de téléchargement de contenus pour téléphones portables de Sony Ericsson. On y trouve des sonneries, des images, des jeux et des musiques.

2 - Internet



3 - Loisirs
+ de services, Radio, Jeu, TrackID, Lecteur vidéo, VideoDJ, PhotoDJ, MusicDJ, Télécommande, Enregistrer son, Présentation
Ce sous-menu contient toutes les applications multimédia et quelques autres assez intéressantes comme « Télécommande » (Bluetooth). Ce que vous trouverez dans « + de services » dépend de votre opérateur puisque cette option propose un certain nombre de services vocaux stockés directement sur votre carte SIM.

4 - Fitness
En cours, Marcher, Résultats, Réglages



5 - Messagerie
Rédiger nouveau, Boîte de réception, Email, Lecteur RSS, Brouillon, Boîte d'envoi, Messages envoyés, Messages enreg, Mes amis, Appeler msgerie, Modèles, Réglages,



6 - Walkman
Nous abordons en détail cette fonction un peu plus loin.

7 - Gestionnaire fichiers
Album app.photo, Musique, Images, Vidéos, Thèmes, Pages Web, Jeux, Applications, Fitness, Autres



8 - Contacts
Vous retrouvez ici l'ensemble de vos contacts enregistrés sur le téléphone. Vous pouvez aussi accéder à ceux sur la carte SIM en allant dans les options.

9 - Appareil photo
Nous revenons plus en détail sur cette fonction plus loin dans le test.

10 - Appels
Tout, Répondus, Composés, Manqués

11 - Organisateur
Alarmes, Applications, Agenda, Tâches, Notes, Synchronisation, Minuterie, Chronomètre, Calculatrice, Aide-mémoire
On retrouve ici toutes les applications utiles



12 - Réglages
Général
Profils, Heure et date, Langue, Contrôle vocal, Nouv. Evénements, Raccourcis, Mode Avion, Sécurité, Assistant Config, Etat du téléphone, Réinitialiser

Sons et alertes
Volume sonnerie, Sonnerie, Mode Silence, Effets lumineux, Sonnerie progressive, Vibreur, Alerte de message, Son des touches

Affichage
Fon d'écran, thèmes, écran démarrage, Economisateur d'écran, Taille de l'horloge, Luminosité

Appels
Compos. Abrégée, Dévier les appels, Gérer les appels, Durée et coût, ID de l'appelant, Main Libres, Sélection, Ouvrir pr répondre, Fermer pr fin appel

Connectivité
Bluetooth, USB, Synchronisation, Gestion périphs, Réseaux mobiles, Communication Data, Réglages Internet, Param. de diffusion, Accessoires


LECTEUR MP3

On ne vous apprendra sans doute rien en vous disant que la fonction phare des mobiles de la gamme « Walkman » est la musique. Et ce n'est pas le W580 qui va ternir cette réputation tant il excelle dans ce domaine.

Si le son est tout juste moyen avec le haut parleur intégré au beau milieu des touches directionnelles, il prend une tout autre dimension dès que l'on enfile les superbes écouteurs intra-occulaires fournis avec le téléphone. Pour ceux qui l'ignorent, il s'agit des écouteurs avec un embout malléable qui rentre dans l'oreille, réduisant considérablement toutes les nuisances sonores externes.



Le rendu est excellent, le son devenant alors puissant et cristallin. Et si, pour une raison ou une autre, ces écouteurs ne vous conviennent pas, vous avez toujours la possibilité de mettre les vôtres. Le téléphone est en effet livré avec un kit piéton qui fait aussi office d'adaptateur Jack.

Attardons nous maintenant sur la fonction « Walkman » à proprement parler. Accessible depuis une touche de raccourci sur la face avant du téléphone ou depuis le menu, elle ne présente pas d'évolution majeure par rapport aux précédents mobiles de la gamme. On retrouve l'ensemble des fonctions d'un lecteur MP3 classique comme « avance », « retour », « morceau précédent / suivant », etc. Sony Ericsson a aussi pensé à le doter d'une fonction originale : « Shake It ». Il suffit en fait de maintenir la touche de raccourci Walkman enfoncée et d'agiter le téléphone pour changer de chansons de manière aléatoire.



Certes sympa, mais plutôt anecdotique. Par contre, la fonction TrackID est autrement plus utile. Elle permet au téléphone d'identifier une chanson que vous ne reconnaissez pas. Si l'intérêt d'un tel système peut sembler douteux pour vos propres MP3, sachez que le W580 dispose d'une radio RDS embarqué. La fonction TrackID prend alors tout son sens puisque vous pourrez retrouver le nom d'une chanson que vous prenez en cours !



Comme évoqué en préambule, le mobile est livré avec une carte mémoire de 512 Mo, pré-chargée avec Soundz of Freedom, le dernier album de Bob Sinclar. Une telle capacité permet de stocker entre 400 et 500 titres, selon la manière dont vous encodez vos MP3. Bref, vous aurez de quoi faire. Et si cela ne vous suffit pas, les prix des cartes mémoires a drastiquement chuté ces temps-ci et vous devriez pouvoir en dégotter une de deux gigas pour une vingtaine d'euros.



Enfin, en bon music-phone, le W580i est aussi compatible avec le Bluetooth 2.0 (AD2P). Vous pourrez donc y connecter un casque stéréo sans fil compatible de manière très simple.


AUTRES FONCTIONS : PHOTO, VIDEO...

Malgré sa devise « à chaque mobile son usage » et si l'on excepte le W950i, Sony Ericsson a pris la bonne habitude de doter ses téléphones « Walkman » d'appareils photos numériques. Bien sûr, ils sont de qualité moindre que ceux qui équipent la gamme des mobiles CyberShot (K750i, K800, K810, etc.). Celui du W580i est caché derrière la face avant du téléphone. Il est donc protégé quand le clavier alphanumérique n'est pas sorti.



Doté de deux mégapixels, il prend des clichés très corrects, en extérieur du moins. En intérieur, c'est une autre paire de manches, surtout si la lumière est faible. Et ne comptez pas trop sur le flash pour vous sauver la mise dans la pénombre… il n'y en a pas !



Dans son ensemble, la fonction photo reste toutefois vraiment limitée : pas de rotation pour les photos (sic), pas de mode macro, etc. Mais ce point faible n'en est pas vraiment un dans la mesure où Sony Ericsson ne vous trompe pas sur la marchandise.

Photo prise depuis le W580i en 1200*1600 pixels [cliquez pour agrandir]



Ici, c'est la musique qui prime avant tout ! On note tout de même la présence de plusieurs applications multimédia qui permettent de retravailler ses photos, vidéos et chansons. Si VideoDJ est assez basique, PhotoDJ se révèle un peu plus complet. Le premier cité ne permet « que » de rajouter du texte sur ses vidéos et de les couper alors que le second offre la possibilité de retravailler ses clichés (couleurs, contrastes, effets, etc.).



Dès la page d'accueil du téléphone, on remarque en bas à gauche… un compteur de pas ! Le constructeur a en effet doté son petit nouveau d'une autre fonction intéressante : Fitness. Une fois activée, elle permet d'accéder à de nombreuses informations telles que votre vitesse de course, le nombre de pas effectués dans la journée, les calories dépensées, la durée d'un parcours, etc. Cette application se révèle vraiment idéale pour les adeptes de jogging, surtout qu'elle est vraiment paramétrable et se révèle vraiment précise à l'usage. Pour les autres, vous pourrez toujours vous amuser à compter le nombre de pas qui séparent deux stations de bus ou de métro…


EN CONCLUSION

Au final, Sony Ericsson rend une copie presque parfaite avec ce W580i. À défaut d'innover de manière outrancière le constructeur s'appuie sur de solides acquis pour proposer un téléphone quasi-irréprochable. Seuls deux points viennent ternir (un peu) le tableau. D'abord l'autonomie qui se révèle assez moyenne. En utilisation intensive (lecteur MP3 + téléphonie), il faut penser à le recharger tous les soirs. Ce n'est pas vraiment étonnant vu l'épaisseur réduite du téléphone. Ensuite, le mobile n'est compatible qu'avec le GPRS et l'Edge et fait l'impasse sur la 3G et la 3G+.



Si ces deux points ne sont pas rédhibitoires pour vous, nous vous le recommandons chaudement. Vous pouvez parfaitement le substituer à votre lecteur MP3 et il soutient d'ailleurs sans peine la comparaison avec la plupart de ceux présents sur le marché en terme de rendu sonore. Ses formes sveltes et son superbe design trouveront aisément leur chemin au fond de votre poche. Surtout qu'il en a dans le ventre et fait tourner sans sourciller les dernières applications et jeux Java.

Les Plus :
- Design tout en finesse
- Ecran lumineux
- Fonctions musicales dédiées (Walkman)
- Qualité sonore avec les écouteurs fournis

Les Moins :
- Pas de compatibilité avec les réseaux haut débit 3G / 3G+
- Autonomie perfectible.

Par Sofian Nouira.
Date de publication : 12/10/2007.

Avis des internautes

Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier à réagir !

Les guides et comparatifs
image guide Smartphones moins de 200 euros
image Guide trois smartphones xiaomi populaires