Au revoir Nokia, bonjour Newkia !

Par Mathieu Freitas

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • RSS
newkia

Le rachat de Nokia a visiblement sonné comme une libération pour les quelques employés de la firme en désaccord avec la décision de s'allier à Microsoft. Aujourd'hui rassemblés sous la bannière Newkia, ils ont décidé de se tourner vers Android avec l'héritage matériel du Finlandais.

Nokia aurait-il eu plus de succès avec Android qu'avec Windows Phone ? La question ne se pose plus réellement mais elle s'est évidemment posée il y a trois ans, avant que le Finlandais ne promette fidélité à Microsoft pour finalement se faire manger tout cru. La réponse était d'ailleurs visiblement loin d'être unanime. Ce rachat est alors pour certains employés l'occasion de mettre les voiles, et pourquoi pas de mettre à l'épreuve leur conviction.

Thomas ZIlliacus

Thomas Zilliacus, ancien PDG de Nokia Asie-Pacifique, aurait ainsi créé Newkia, le renouveau de Nokia que certains utilisateurs espéraient peut-être. En effet, il souhaiterait ainsi mettre les innovations du Finlandais au service d'Android. Il faut dire que le gaillard doit en connaître un rayon après 15 années de fidèles et loyaux services, pendant lesquelles il a également pu s'entourer afin de pouvoir mettre son plan à exécution une fois le vent tourné. Il entend ainsi récupérer quelques ingénieurs et autres employés de Nokia pour faire vivre son Newkia.

La chute de l'ancien n°1 mondial de la téléphonie, Zilliacus l'avait donc vu venir, comme le montrent ces propos recueillis par Channel NewsAsia. "C'est l'issue logique d'une triste histoire," s'est-il résigné après avoir condamné l'arrogance du constructeur resté confortablement installé sur son trône pendant bien trop longtemps, sans se méfier de l'eau qui dort. S'en est suivi un réveil difficile marqué par de mauvais choix stratégiques, et notamment celui de Windows Phone selon lui. A-t-il raison ? Peut-être le saurons-nous bientôt... Le premier smartphone Newkia serait prévu pour l'année prochaine, sur le marché asiatique toutefois.

Partagez cet article

  • LinkedIn
comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.