Microsoft aurait-il racheté Nokia par crainte de voir des Lumia sous Android ?

Par Sofian Nouira

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
nokia

Le New York Times affirme que Nokia testait des prototypes de Lumia sous Android avant que Microsoft ne rachète sa branche « Devices & Services » pour 5,44 milliards de dollars il y a quelques jours. De notre point de vue, il est tout à fait plausible que cette « expérimentation » ait fini par convaincre l'Américain de procéder rapidement au rachat, sous peine de voir son système d'exploitation Windows Phone dépourvu de son principal pourvoyeurs de smartphones à la fin 2014. Explications.

Si vous faites partie de celles et ceux qui pensent que Nokia aurait peut-être pu mieux s'en sortir en optant pour le système d'exploitation Android en lieu et place de Windows Phone il y a deux ans, vous ne devriez pas lire ce qui suit. Le New York Times rapporte en effet que le constructeur avait produit plusieurs prototypes de Lumia sous Android pour tester le fonctionnement du système d'exploitation de Google.

Cette information semble particulièrement crédible dans la mesure où l'accord initial liant Nokia et Microsoft pour l'exploitation exclusive de Windows Phone dans les smartphones du Finlandais était censé expirer à la fin 2014. Or, il faut en moyenne 12 à 18 mois à un fabricant pour concevoir un mobile. Que Nokia ait exploré la piste Android durant les mois écoulés apparait donc comme tout à fait logique.

Évidemment, Microsoft ne pouvait qu'être alarmée par une telle perspective dans la mesure où les Lumia représentent près de 80% des ventes de smartphones sous Windows Phone. Le passage du constructeur finlandais aurait certainement signifié l'arrêt de mort du système d'exploitation mobile de Redmond. Un état de fait impossible à accepter pour le géant de l'informatique, surtout que son Windows Phone grappille lentement mais sûrement des parts de marché et semble s'installer durablement à la troisième place des OS, derrière les mastodontes que sont iOS et Android. Pour le New York Times, c'est ce qui expliquerait le rachat pur et simple de la partie smartphones et services de Nokia par Microsoft.

Partagez cet article

  • LinkedIn
comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.